• Oméga, tome 1 : Marquée

    Auteur : J.A. Curtol

    Editeur : Éditions Sharon Kena

    Format : numérique

    170 pages

    Sortie : 21 mai 2013.

    Réédition : 18 juillet 2017

     

    RÉSUMÉ :

    Elle est insignifiante, mais elle le fascine.

    Il est le mal tapi dans l'ombre et pourtant elle lui fait confiance.

    Lorsque Julien découvre Klarye, il décide qu'elle sera sa proie, mais pas seulement, il l'approchera également comme un homme. Mais dans ce double jeu, le passé et les sentiments vont se mêler et Klarye passera de proie à protégée sans qu'il ne le veuille vraiment…

    L'amour peut-il vraiment naître d'un double jeu malsain ?

     

    Avis de Mélissa :

    Premièrement, je remercie notre partenaire les Éditions Sharon Kena pour cette découverte. Ma curiosité a été piquée à la lecture du résumé et replonger dans le monde des vampires me tentait bien. Mais malheureusement, je ne peux pas à dire que j’ai aimé ma lecture.

    D’un côté, nous avons Klarye, une humaine qui a beaucoup souffert dans sa vie. Et de l’autre, il y a Julien le vampire sanguinaire. Je n’ai pas été capable de comprendre Klarye qui est, à mes yeux, vide, vide, vide. Et immature pour une fille de 27 ans ! Sa mère est morte après avoir été violée et voilà qu’elle sera elle aussi violée pour une histoire de brevet. Euh ?? Et plus tard, elle a failli se faire violer de nouveau… mais elle fait l’amour avec Julien pas longtemps après. Re-euh ??? Personnellement, je ne comprends pas vraiment ce genre de comportement.

    Il y a de quoi être découragée !

    Et que dire du vampire Julien qui adore chasser et faire souffrir ses victimes le plus possible. Je me suis demandé si c’était vraiment essentiel, mais bon. Il est limite sanguinaire, celui-là ! Dès qu’il croise la route de l’humaine plate comme la pluie au printemps, il décide bien évidemment qu’elle sera sa prochaine victime, sauf que tout changera… rapidement. Trop rapidement. À la vitesse de l’éclair. Et hop, le voilà qui tombe amoureux. Euh ok… ?

    Mais j’ai tout de même persévéré en me disant que ça allait s’améliorer… mais non. Ça va trop vite, les dialogues sont creux, il manque cruellement de développement. On dirait presque que l’auteure s’est dépêchée de terminer cette histoire. C’est dommage, car il y avait du potentiel pour tourner le tout mieux que ça. Vous comprendrez donc que j’ai du mal à vous recommander cette lecture. Mais si des lecteurs aiment quand tout se passe très vite dans une histoire, ils apprécieront peut-être.


    votre commentaire
  • Le souffle des anges, tome 1

    Auteur : Lucille Rybacki

    Editeur: Something Else Edition

    Format: Numérique

    Pages: 598

    Date de sortie : 10 juillet 2017

     

     

    Résumé :

     

     

    Katerina mène une vie dissolue tandis que des faits étranges ne cessent de se produire autour d’elle. Elle pense devenir folle, quand trois créatures débarquent en ville pour la rencontrer… et la tuer. Qui aurait imaginé que des anges pouvaient se montrer si violents ?
    En tout cas, pas elle !
    Dès lors, la jeune femme doit faire face à des adversaires de plus en plus dangereux, comme ce vampire qui semble la connaître depuis des siècles... Quel lien existe-t-il entre elle et cet homme pour qu’il lui voue tant de haine ?
    Mais l’ennemi le plus redoutable, celui qui peut sans doute tous les anéantir, est peut-être caché en elle…

     

     

    Avis de Mirachou :

     

    Tout d’abord, je tiens à remercier Something Else Editions pour ce service presse, qui m’a permis de découvrir Lucille Rybacki et son univers. Son style est agréable à lire, sa plume est fluide, mais je ne suis pas totalement convaincue par son utilisation de la troisième personne. C’est un style d'écriture exceptionnel, mais que je trouve difficile à maîtriser. Pour ma part, ce fut le cas dans ce livre, malheureusement le point de vue du récit ne m’a que très peu permis de ressentir les émotions des personnages, de les comprendre, ce qui m’a empêchée de pleinement l’apprécier. 


    Notre héroïne Katerina est une lycéenne de dix-sept, un peu rebelle, car elle s’est toujours sentie à part, pas à sa place. Des hallucinations et une force surhumaine ont rendu son enfance difficile, ce qui a fait d’elle une jeune femme solitaire, avec une carapace émotionnelle aussi dure qu’un caillou. Quelques-unes de ses décisions m’ont rendu chèvre, mais cela colle bien avec le personnage un peu immature de dix-sept ans. J’ai cependant aimé son tempérament explosif, qui ajoute du punch à son personnage. 


    Pour Hayden, les moments de son point de vue nous montrent une vision très sombre de son personnage, surtout au début. Malgré cela, Lucille nous offre différentes facettes de sa personnalité et de son histoire qui m’ont permis de l’apprécier. Il reste un personnage mystérieux et sombre, mais bon c’est ce qu’on aime chez les vampires !!
    Par contre, je n’ai pas du tout accroché au personnage de Jared et l’attachement qu’éprouve Katerina pour lui m’a laissé perplexe.


    Je trouve l’histoire très originale, Lucille Rybacki a su créer son propre univers surnaturel, l’approche différente des vampires, des anges et autres créatures apporte une touche de fraîcheur dans un registre souvent utilisé. Même si j’ai eu le sentiment que l’histoire tardait à débuter, il m’a fallu attendre la moitié du livre pour vraiment m’y prendre. Je pense que la mise en place du contexte est importante dans un premier tome. L’auteure a su nous plonger dans son monde au fur et à mesure, tout en conservant de l’intrigue, du mystère. Les secrets qui tournent autour de Katerina se font languir et je n’ai pas compris pourquoi avant la fin. Je dois dire que l’approche de l’auteur de son intrigue m’a laissée quelque peu dubitative au début, mais avec le recul cela peut être intéressant de continuer le deuxième tome sur la même lancée. L’action commençant tardivement à la fin m’a donc passablement frustrée, mais elle est aussi parfaitement réussie, car on n’a qu’une envie, lire la suite !!! 


    Pour faire simple, ce n’est pas franchement un coup de coeur, mais c’est un livre agréable à lire. Je lirai avec plaisir le deuxième tome et je conseille tout de même de faire un petit tour vers les autres livres de l’auteur, car il pourrait y avoir de belles surprises. 
    Conseil que je vais être la première à suivre.


    1 commentaire
  • Les Mackintosh tome 2 : Un amour à travers le temps

    Auteur : Julie DAUGE

    Edition : Sidh Press

    Format : epub

    Date de sortie : 5 Octobre 2016

    Nombre de pages : 408

     

    Résumé :

    Comment surmonter le deuil de deux êtres chers ? Pour Elise, c’est en allant en Ecosse pour suivre les traces de sa meilleure amie disparue il y a deux ans. Elle est alors loin de se douter que ce voyage ira au-delà de ses espérances et lui permettra de retrouver Laetitia, et pas que...

    Quand Graig émet ce vœu fou de trouver son âme-sœur, il ne croit pas à sa chance en voyant apparaître Elise dans sa vie. Mais, quand il apprend qu’il ressemble trait pour trait à son défunt fiancé, il n’est plus si sûr de lui. Saura-t-il amener Elise à confier son cœur à nouveau ? Et surtout, saura-t-il se faire aimer pour lui-même et non pour une copie de son amour perdu ?

     

    L'avis de Fifille :

    Merci aux Editions Sidh Press de m’avoir permis de continuer les aventures des Mackintosh. Cette fois-ci nous suivons le petit frère de Darren, Graig et la meilleure amie de Laetitia, Elise.

    Que puis-je dire si ce n’est que j’ai vraiment aimé ce tome bien plus que le premier. Elise a subi deux pertes importantes dans sa vie, sa meilleure amie qu’elle croit morte (c’est si évident qu’elle a trouvé l’amour à une autre époque et ne peut plus revenir, pas pour vous ?) et une autre personne chère à son cœur. Quant à Graig, il ressent le besoin que tout homme ressent à un point de sa vie (enfin certains ^^) : l’envie de rencontrer la bonne personne et d’être heureux. Au point où un simple vœu réunira deux amies, mais bouleversa la vie de son âme sœur. 

    Pour un homme, séduire, conquérir l’élue de son cœur n’est pas une mince affaire, mais quand en plus la fille en question est en deuil et pleure à chaque instant qu’elle vous voit. Je ne veux pas être méchante, mais c’est partir en guerre tout seul face à une armée de mille hommes. L’auteur a beaucoup mis en avant le deuil d’Elise, les difficultés qu’il y’a à s'en relever. Néanmoins, le caractère de celle-ci n’a pas été oublié, parfois je trouvais qu’elle ressemblait à celui de sa meilleure amie (c’est pour cela qu’elles le sont). J’ai beaucoup aimé les voir briser les murs entre eux, leurs dialogues du style « je t’aime, mais… » c’était assez énervant quelques fois lool. Il y’a une scène que je ne souhaite à personne vraiment à personne, elle est marrante quand ça ne nous concerne pas, mais quand ça l'est, OH, MON DIEU ! Toutefois, Graig a su se montrer persévérant et compréhensif…

    Ce livre est super drôle, la romance est présente et magnifique. Le seul bémol c’est que je m’attendais cette fois-ci à un voyage dans l’autre sens que celui du précédent ça aurait été sympa. Mon vœu risque de ne pas se réaliser vu la petite ouverture laissée par l’auteur.

    4/5


    votre commentaire
  • Nos chemins de travers

    Auteur : Georgia Caldera

    Editeur : J’ai lu

    Format : numérique

    510 pages

    Sortie : 7 juin 2017

     

    Résumé :

    "Je m'étais juré que, s'il ne devait y en avoir qu'une parmi toutes les autres, ce serait elle. Et cependant, ce jour-là...". Depuis des années, Louis et Emma se côtoient sans vraiment se connaître. Au lycée, au centre équestre, et même à la fac, il est ce garçon populaire, star des concours et de sa promo, pour qui toutes les filles craquent en dépit de son arrogance. Timide et réservée, Emma, elle, n'a qu'un objectif : passer inaperçue. Leurs rapports se résument donc à une ignorance cordiale jusqu'au jour où Louis décide d'humilier publiquement la jeune femme. Mais un tragique accident va remettre les compteurs à zéro. Après avoir mordu la poussière, Louis se heurte à une solitude cruelle et inattendue, qui lui montre la réalité sous un tout autre jour. Emma sera-t-elle prête, elle aussi, à reconsidérer son jugement pour l'aider à se relever ?

     

    Avis de Mely :

    Nos chemins de travers est un pavé de plus de 500 pages que j’ai lu en deux jours. Je pense que ça démontre combien j’ai adoré cette histoire.

    Emma et Louis sont deux personnages bien différents, deux aimants qui se repoussent. Emma est discrète, réservée, se cache derrière des vêtements trop grands, encaisse les critiques sans broncher. Ce qui attire l’attention de Louis, mais pour lui, elle est hors d’atteinte.

    Louis est on exact contraire : arrogant, mesquin, adore coucher avec tout ce qui a une paire de seins et se fout un peu des conséquences de ses actes, comme lors de cette nuit-là où tout va bousculer.

    C’est là que tout va commencer pour nos deux héros avec l’implication de la tante que je n’ai pas vraiment aimée, mais je pense que c’est fait exprès. L’histoire va prendre du temps pour se mettre en place, et c’est ce que j’ai aimé, car on ne peut pas passer du coq à l’âne en un claquement de doigts. C’est ce que j’ai vraiment apprécié ici : les personnages vont passer des jours, voire des semaines, à faire briser les défenses des autres. Ils vont devoir s’apprivoiser, apprendre à se connaître, se faire pardonner, s’expliquer… C’est peut-être long, mais c’est passé tellement vite.

    Franchement, j’ai tout adoré dans cette romance, le côté désagréable de Louis tout au début, sa transformation, le personnage d’Emma auquel j’ai pu facilement m’identifier pour avoir vécu un peu la même chose au collège et au lycée. Et la plume fluide de l’auteur m’a grandement aidée à engloutir ce pavé.

    Par contre, je suis frustrée. Oui, frustrée ! Pourquoi ? Eh bien, lisez la fin et vous comprendrez pourquoi…


    votre commentaire
  • Le voyageur bleu, tome  : Prophétie

    Auteur : Olivia LAPILUS

    Edition : Anyway Editions

    Format : Epub

    Date de sortie : 11 mars 2016

    Nombres de pages : 256

     

    Résumé :

    Que feriez-vous si une prophétie menaçait votre règne ?

    Anos, roi tyran de la planète Catiopé, est prêt à tout pour sauvegarder son trône. Il ne peut laisser quiconque détruire tout ce qu’il a mis si longtemps à bâtir et encore moins freiner sa quête du Voyageur bleu. Rien ne peut se mettre entre lui et sa soif de pouvoir. Rien à part le destin…

     

    L’avis de Fifille :

    Tout d’abord je tiens à remercier les éditions Anyway Edition pour ce magnifique voyage à Catiopé, en me permettant de lire ce roman.

    Je partais un peu avec un a priori sur ce roman. Pourquoi ? Tout simplement parce que Catiopé est un monde d’une autre dimension complètement différente du nôtre, avec son langage, ses dieux, ses coutumes et autres. Je dois dire que c’est super difficile de faire comprendre et aimer un univers inconnu. J’ai un mot pour décrire ce livre : « SURPRISE ». J’ai été agréablement surprise parce que l’auteur a réussi avec brio à me plonger dans son univers au point où, lorsque j’en étais à la dernière page, j’ai quand même essayé de la tourner pour en avoir un peu plus.

    Dès le départ, on a droit à une brève explication du système de Catiopé. Ce qui est génial même si pour ma part j’ai eu un peu de mal avec la notion de temps au début de chaque chapitre essentiellement celui du premier au second. J’étais un peu perdue, étions-nous dans le passé ou le futur ? Ou est-ce moi qui ai mal compris ?

    L’histoire est bien mise en place, nous avons le roi Anos, un roi tyrannique qui veut tout avoir. Vous voyez un peu le portrait ? Qui est prêt à tout sacrifier pour conserver son pouvoir allant jusqu’à braver le destin. Le truc avec le destin est qu’au moment où l’on veut l’éviter, en fait, on se le prend en plein visage. Le voyageur bleu est basé sur cette simple règle. Ce premier tome nous parle d’une prophétie  que le roi Anos doit éviter. On comprend très vite la prophétie, qui en soi, nous raconte la fin. Alors là, je m’étais fait une idée de l’histoire, mais je me suis trompée au final lool. J’ai été obligée de la mettre à la poubelle puisque je ne m’attendais pas du tout à ça pour la prophétie !

    On suit ces protagonistes dans leur enfance à leur adolescence en passant par chaque étape. Ce sont ces différentes étapes que j’ai trouvé super longues et parfois sans intérêt, des dialogues à n’en point finir. Peut-être aurait-il été mieux de passer directement à l’adolescence ? L’auteur a créé une atmosphère mystérieuse dans ce roman, même si parfois le mystère était un peu trop à mon goût, au point où je ne comprenais vraiment pas où l’auteur voulait en venir. Cet auteur a déjoué mes scénarios plus d’une fois, alors je me dis que mes points négatifs ne le sont pas et trouvent leurs réponses dans le tome suivant…que j’ai hâte de lire (j’espère avoir la bonne déduction cette fois-ci ^^).

     

    3,5/5


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique