• Auteur : Alex Tremm

    Editeur : Lou D

    Format : numérique

    1135 pages

    Sortie : 23 avril 2017

     

    Résumé du tome 1 : 

    Dans le tout premier tome de la série Lilith, L’HÉRITIÈRE DE MORGANA, une jeune femme rebelle voit sa vie chamboulée par un héritage surprise où elle y apprend que sa mère lui avait caché sa véritable identité, soit qu’elle s’appelait en réalité Lilith Morgan et qu’elle était la descendante directe de l’enchanteresse Morgana dont elle reçoit tous les pouvoirs.
    Des aides inusitées l’aident à s’adapter à ce nouveau monde où tout y est étrange et magique.
    Mais tous ne l'attendent pas qu’avec de bonnes intentions...

     

    Avis de Fran :

    Ce roman a été une véritable découverte pour moi. Ce n’est pas le type de livre que je lis habituellement, mais quand on nous a proposé ce sp j’ai voulu essayer et quelle découverte.

    Je remercie énormément Alex Tremm pour m’avoir offert la possibilité de lire ce livre.

    Je me suis énormément attaché au personnage principal Lilith qui, du jour au lendemain, à à peine 18 ans, doit faire face à un héritage très lourd à porter. Et elle va le faire avec une bonne humeur et un courage exemplaire pour son jeune âge même si par moment sa jeunesse lui a fait faire des erreurs et qu’elle a parfois préféré faire la fête que faire face à ces responsabilités. Mais qui peux lui en vouloir si l'on m’offrait un tel héritage, je pense que je ferais de même.

    Il y a beaucoup de personnages secondaires qui viennent se greffer à l’histoire au fur et à mesure et je dois dire qu’ils ont tous leur place. Je ne m’étendrais pas trop là-dessus, car je ne veux pas spoiler, mais je peux juste dire que ces personnages viennent de différentes époques et le mélange du passé et du présent créent des situations parfois loufoques et parfois très touchantes.

    J’ai aimé la plume légère de l’auteur qui a un talent fou pour créer des situations que l’on n’attend pas.
    Tout au long du livre on passe par diverses émotions : la colère, l’incrédulité le rire, la tristesse, la peur au point que j’ai souvent eu l’impression de vivre l’histoire et non de la lire.

    Une jolie découverte.

    4/5


    votre commentaire
  • Bonjour Virginie et bienvenue chez Lecture-mania.

    Bonjour Lecture- mania,
    Avant de commencer à répondre aux questions, je souhaite te remercier de m’accorder cette interview. Alors, du fond du cœur, MERCI !

     

    Interview de Virginie Louboutin

     

    1-     Pour commencer, peux-tu te présenter en quelques mots ? 

    Je m’appelle Virginie Louboutin, surnommée Nanou, Nini ou Vivi par mes Amis et Bébé par mon Homme. J’ai 30 + 1 an. Ouais, j’ai décidé de définir mon âge de cette façon depuis que j’ai passé le cap des 30 ans. Lol. Je suis Monitrice-Educatrice de formation (auprès d’enfants, adolescents et adultes ayant un handicap). Je suis l’heureuse Maman de 3 filles Milane a 6 ans, Lana a 4 ans et demi et Lily a bientôt 3 ans. Je suis une nana pleine de vie, adepte du CARPE DIEM. J’aime rire et j’adore les licornes. Je suis amoureuse depuis 14 ans et nous allons nous dire « OUI » cet été avec nos 3 merveilles !!!

    2-     Quelles sont tes passions ?

    J’adore le sport, les sensations fortes, les rando VTT en forêt, être dans la nature, écouter les oiseaux qui chantent, le vent qui se lève et respirer à plein poumons. J’adore le chocolat noir, les robes, les séries, les voyages.

    3-     Depuis quand écris-tu ?

    J’ai un parcours littéraire donc j’ai toujours beaucoup gratté… mais mon premier livre (bien que cette histoire trottait dans ma tête depuis mes 17 ans), j’ai commencé à l’écrire lorsque j’étais enceinte de ma première fille en 2010, j’avais 25 ans.

    4-     Combien de temps consacres-tu à l’écriture ?

    Le temps que je passe pour l’écriture de mes livres est très variables. En fait, au départ cela dépendait de mes Ladybugs (mes filles). J’écrivais pendant leurs siestes mais pas quotidiennement. Pour mon dernier livre, OBSOLESCENCE. Relations programmées, j’ai écrit un peu tous les jours et le mot fin est apparu au bout de 2 mois et demi. Après il y a le temps de « repos » où l’on laisse reposer son tapuscrit pour l’aborder ensuite d’un nouvel oeil, il y a le temps « lecture critique » par ma p’tite équipe de lecteurs (pendant ce temps, on s’occupe de la couverture) et il y a le temps « correction » avant d’entamer la phase publication.

    5-     Quand tu as une idée, prends-tu des notes ?

    Oui je prends des notes dès que je peux lorsque les idées me viennent. Je m’achète des carnets trop beaux avec des phrases comme « BE HAPPY & SMILE », avec un attrape-rêves (c’est mon côté positive). Il m’arrive même de me lever en pleine nuit et d’écrire ma pensée du moment car je ne veux pas l’oublier et surtout SURTOUT !!! parce qu’elle m’empêche de pioncer !

    Interview de Virginie Louboutin

    6-     Sur quel support écris-tu ? (Ordinateur, cahier…) 

    Les notes sont sur carnets (trop beaux, hihihi vous l’avez compris) et sinon j’écris sur mon ordi qui se nomme Titan (il a le don de me faire tourner en bourrique) !

    7-     D’où te vient l’inspiration ? 

    L’inspiration vient du monde qui m’entoure, des gens que je croise, d’un paysage, de mes voyages. Un visage, une chanson, une voix, un film, un mot peut m’inspirer.

    8-     Combien de temps mets-tu à écrire un livre ?

    Pour Fauve LASSELOT, entre deux mondes. Tome 1 : Connaissance, j’ai mis 9 mois à l’écrire (celui-là, je l’ai entièrement écrit à la main) sans compter les corrections et tout le travail de publication qui vient ensuite. Pour Fauve LASSELOT, entre deux mondes. Tome 2 : Le Chimère Express, je ne me souviens plus exactement. Ça doit être un peu moins que pour le Tome 1. Et pour OBSOLESCENCE. Relations programmées, je l’ai écrit en 2 mois et demi (4 mois et demi en tout avec les phases suivantes, comme je l’ai dit dans une question précédente).

    9-     Fais-tu beaucoup de recherches pour tes romans ?

    Oui, je fais des recherches pour mes romans. Par exemple pour ma saga fantastique Fauve LASSELOT, entre deux mondes, je me suis beaucoup documentée sur les pierres précieuses et leurs bienfaits, sur les rêves, sur le yin et le yang… Pour OBSOLESCENCE, Relations programmées, je regardais beaucoup de photos de New York afin de m’imprégner de la vie New-Yorkaise...

    10-   Écoutes-tu de la musique en écrivant ? 

    Oui, j’écoute de la musique pour écrire. Soit avant de démarrer un chapitre, car la musique, la chanson va me mettre en parfaite condition pour raconter l’histoire, soit pendant
    l’écriture, car la mélodie aide mon esprit à divaguer ou soit pas du tout car il me faut un silence total ! Mais dans mes livres, il y a toujours une playlist à écouter.

    11-   D’où t’es venu l’idée d’écrire « Fauve Lasselot » ?

    L’écriture de Fauve LASSELOT m’est venue lorsque j’avais 17 ans. Rêveuse, très rêveuse, non carrément RÊVEUSE et Passionnée par les livres et les films fantastiques, mon esprit a commencé à imaginer un autre monde parallèle au notre. « Les humains pensent, rêvent, imaginent constamment... Mais ce qu'ils ne savent pas, c'est qu'il existe un monde où chacun de leur rêve, de leur projet, est réalisé par une personne qui est née de leur imagination. Ils sont appelés : les Âmones. Il y en a trois types : les Reflets, les Appairés et les Affranchis. Le monde des humains est le monde Créateur de ce monde parallèle nommé, Utopia. Un jour sur la terre, alors qu' un brouillard épais sévit sur tout le pays, toutes les personnes semblent plongées dans une mélancolie excessive, une tristesse anormale. Seules les pensées négatives semblent exister. Les Créateurs sont tous touchés, tous... sauf Fauve, une adolescente de 16 ans à la recherche de son identité qui va être amenée à découvrir ce nouveau monde, cet autre monde..., mais pourquoi? »
    Très observatrice, je me suis rendue compte que beaucoup de personnes étaient et sont encore aujourd’hui dans la négativité. Ce qui est totalement à l’opposé de moi. Éternelle positive, je me suis fabriquée un monde où toutes les pensées négatives, les cauchemars sont détruits…jusqu’à ce que… hahaha je n’en dirais pas plus.

    Interview de Virginie Louboutin

    12-   Combien de tome va comporter la série ?

    Il y a déjà deux tomes de sortie mais il y en aura un dernier.

    13 -  Avec Obsolescence qui est du New Adult, tu genre complètement de registre. Pourquoi ?

    Je suis passée du fantastique au New adult parce que tout simplement j’ai grandi !!! Ma saga fantastique Fauve LASSELOT m’est venue à 17 ans (adolescente). L’histoire d’OBSOLESCENCE. Relations programmées m’est venue à 30 ans (femme, maman et FREEMOM POWER) grâce à un mot prononcé par mon HOMME. Merci Doudou !!!

    14- Pour tes personnages, est-ce que tu t’inspires des gens de ton entourage ? 

    Pour les personnages, oui je peux m’inspirer de personnes de mon entourage mais uniquement sur quelques aspects de personnalités, un détail physique…

    15- Quand tu commences à écrire une histoire, la connais-tu déjà en entier ou bien tu improvises au fur et à mesure ? 

    Lorsque je commence à écrire une histoire, j’ai une trame à suivre dans laquelle je laisse de la place à l’improvisation. J’aime bien ne pas connaître d’avance la fin ou certains rebondissements car je trouve que les lecteurs sont plus surpris de cette manière. En tout cas, de la majorité des retours que j’ai eue de mes livres, c’est cela qui en ressort : la surprise !

    16- Quel est le personnage de tes romans préféré et pourquoi ?

    Mon personnage de "Mes" romans préféré, c'est Emy (Emily Johnson dans OBSOLESCENCE. Relations programmées) car derrière cette jeune femme pleine de vie, se cache une enfant abîmée par son passé. J'aime qu'elle soit effrontée, directe. Mais sous cette carapace de vulgarité et des 50 nuances de doigts d'honneur, une jeune femme attend qu'un homme réponde un jour différemment à sa dernière question.

    Interview de Virginie Louboutin

    17- Quel est le personnage que tu as eu le plus de mal à écrire et pourquoi ?

    Le personnage que j’ai eu le plus de mal à écrire…pour l’instant je n’en ai pas. Mais ça viendra peut-être.

    18- As-tu d’autres projets ?

    Oui, bien sûr, j’ai d’autres projets. J’ai commencé à écrire mon quatrième livre qui est une New Romance dont le personnage principal est un des personnages présents dans OBSOLESCENCE. Relations programmées. C’est un Spin-Off. J’écris également des histoires pour enfants. L’une d’elles est entre les mains d’une illustratrice. J’espère que ce projet
    aboutira et que mes autres histoires de la collection « Les Imaginistoires de Milane et Maman » (histoires inventées par moi et ma grande fille) verront un jour le jour en broché. Mais pour l’instant vous pouvez les retrouver sur mon blog www. Freemom.fr dans la catégorie parentalité, « les imaginistoires de Milane et Maman ».

    19- Quels sont tes genres de lecture préférés ?

    J’aime le fantastique, les comédies romantiques, le new adult, les bit-lit…

    20- Quel est le dernier livre que tu as acheté ?

    Le dernier livre que j’ai acheté, c’est « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une » de Raphaëlle GORDIANO.

    21- Quel est ton ou tes auteur(s) préféré(s) ?

    Mes auteurs préférés : J.K. Rowling, Stephen King, Stephenie Meyer, Veronica Roth, JRR Tolkien…

     

    Ton portrait chinois en 10 questions : 

    Bon, s’il faut vraiment choisir :

     

    Un animal ? Le Caméléon, Na !

    Une couleur ? Un spectre lumineux ??? hihihi !

    Un film ? Le fabuleux destin d’Amélie Poulain, parce qu’à travers des stratagèmes, elle intervient incognito dans l’existence des gens qui l’entourent pour leur donner un peu de bonheur !

    Une sucrerie ? Le pop-corn sucré, hummm MIAM !

    Une actrice ? Julia Roberts quand elle chante (dans le bain) Kiss de Prince dans Pretty Woman…lol !

    Une fleur ? Un Pissenlit lorsque l’on peut le souffler au vent. Il est le symbole des voeux, du rêve et de la connaissance.

    Un de tes personnages ? Fauve

    Une saison ? hummm difficile car j’apprécie les 4 saisons mais s’il faut en choisir une, je dirai l’Automne, car pendant cette saison, mon esprit est très vagabond !

    Une chanson ? En ce moment… DESPACITO bien sûr !!!

    Un livre ? La ligne verte

    Un dernier mot pour tes lecteurs ?

    Je remercie du fond du coeur tous mes lecteurs et lectrices. Grâce à vous, mes romans vivent ! Merci de les lire, de m’encourager, de me suivre, d’apprécier les histoires que j’écris avec passion sans prétention. Merci d’avoir permis à OBSOLESCENCE. Relations programmées d’être numéro 1 des ventes pendant 7 semaines.
    MERCiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii infiniment! Et j’espère que vous serez là pour accueillir ma prochaine comédie romantique.

     

    Ses romans :

     

    Interview de Virginie LouboutinInterview de Virginie LouboutinInterview de Virginie Louboutin

     

     

     

     

     

     

     

     

    Sa page facebook :Ici

    Son blog :

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Un cadeau du cie

    Un cadeau du ciel

    De Suzanne Roy

    Éditions Milady

    Format : Ebook

    328 pages

    Sorti le 20/03/15

     

    Résumé :

     

     Depuis toujours, Elina n’a qu’une raison d’être : elle apparaît au chevet des mourants, et montre à l’âme détachée de son corps la porte qu’elle doit traverser. Ce qui attend les humains de l’autre côté ? Elle n’en a pas la moindre idée, et elle s’en fiche. Ceux-là ont eu leur temps sur Terre, ils n’avaient qu’à mieux l’employer, non ?
    Jusqu’au jour où elle laisse échapper une âme... une âme dont le corps est revenu à la vie grâce aux soins acharnés d’un médecin des urgences. Puis une deuxième...
    Prise en défaut, Elina n’a plus le choix, elle doit comprendre ce qui rend cet homme si particulier. Son destin achèvera de basculer lorsqu’elle se retrouvera précipitée sur Terre, apeurée et ignorante, avec un seul nom à la bouche, celui d’Éric Séguin, le médecin qui aura changé sa vie.

     

    L'avis de Melissa :

     

    Ça faisait un bon moment que cette histoire me faisait de l’œil, surtout après que ce livre a gagné le Prix de la Romance 2017. Habituellement, je ne lis pas des livres québécois, même si je suis québécoise. Pourquoi ? Parce que lorsque je lis, j’ai besoin de m’évader, de changer d’air, de voir autre chose. Alors quand je lis un livre de chez moi, on parle souvent d’endroits que je connais, etc., et ce n’est pas ce que je recherche.

    Mais là, j’avais besoin d’une lecture qui serait différente des romances qui ont le même parcours habituel : un des deux héros est un dur à cuire avec un passé obscur et l’autre réussi à briser sa carapace et le libérer de ses tourments. Alouette ! Dans ce cas-ci, le résumé parlait de trucs d’âmes et d’ange et j’adore ça ! Bref, carrément séduite par le résumé, j’ai succombé à la tentation et je suis plus que ravie par mon choix !

    C’est un roman très doux. L’ambiance générale est légère, rien de violent ou de sombre. La plume de l’auteure est excellente et j’ai adoré la petite touche de surnaturel. Juste assez, pas trop, bien dosé. Donc, je n'avais jamais vraiment l'impression que c'était tiré par les cheveux.

    Nous faisons la connaissance d’Elina, un ange dont la fonction principale est de ramener les âmes vers la lumière. Dans un hôpital de Montréal, elle accomplit son travail de façon mécanique, sans émotion. Elle ne comprend pas la peine des autres qui restent derrière quand elle part avec une âme. Et puis avouons-le, elle s’en fout un peu ! C’est ainsi jusqu’au jour où sa route croise celle du docteur Éric Séguin, le docteur qui « ose » lui voler des âmes à force de travail acharné pour qu’elles restent en vie. Ne comprenant pas comment il peut réussir ces tours de force, la curiosité d’Elina est piquée au vif. Tellement qu’un jour, elle commet une grave erreur…

    Pour lui donner une leçon, Dieu l’envoie sur terre et elle devient alors une humaine. Elle doit tout apprendre de A à Z, comme cuisiner, comprendre comment fonctionnent le temps, les émotions et le goût. Chapitre après chapitre, nous sommes témoin de ses exploits et de ses découvertes. Au fil des pages, une très belle histoire d’amour se dessine entre elle et le fabuleux docteur Séguin chez qui elle habite. J’ai beaucoup aimé Éric, c’est un personnage touchant, drôle et qui a un cœur gros comme la Terre. Il habite avec sa sœur Marie et sa nièce, Chloé. L’arrivée d’Elina dans la maison provoque bien des chamboulements, mais j’ai aimé la façon dont l’auteure a traité ce choc « surnaturel ». C’était comme si ce n’était rien d’extraordinaire qu’un ange tombe du ciel du jour au lendemain. Assez particulier !

    Plusieurs passages m’ont fait rigoler et j’ai franchement passé un excellent moment en compagnie de tout ce beau monde. La naïveté d’Elina m’a énormément touchée et la leçon qu’on peut retirer de son aventure est que la vie est courte et qu’il faut profiter au maximum de chaque petit bonheur qu’elle nous offre. Je vous conseille cette lecture, vous ne le regretterez pas.


    votre commentaire
  • Bonjour Anne et bienvenue chez Lecture-mania.

    Bonjour !!

     

    Interview de Anne Cantore

     

     

    1-     Pour commencer, peux-tu te présenter en quelques mots ? 

     

    Anne, quadra sympa, du moins elle essaye. Maman, deux fois, chef d’entre prise. Des fois, j’écris.

     

    2-     Quelles sont tes passions ? 

     

    La lecture et l’écriture bien évidement. Sinon, j’aime cuisiner, et j’adore rêver.

     

    3-     Depuis quand écris-tu ? 

     

    J’ai commencé à 12 ans…ça fait…ça fait…ça fait longtemps quoi.

     

    4-     Combien de temps consacres-tu à l’écriture ? 

     

    J’essaye d’écrire tous les jours, mais cela dépend de mon emploi du temps, de celui de ma famille aussi. Mais je considère que c’est comme le sport ou la musique. Il ne faut pas passer une journée sans écrire. Le don n’est rien sans le travail.

     

    Interview de Anne Cantore

     

    5-     Quand tu as une idée, prends-tu des notes ?

     

    Non, j’ai la chance d’avoir une mémoire (du moins pour cela) qui fonctionne très bien.

     

    6-     Sur quel support écris-tu ? (ordinateur, cahier…) 

     

    Toujours sur mo ordinateur portable. C’est une extension de moi même que je traine partout…au grand désespoir de ma famille

     

    7-     D’où te vient l’inspiration ? 

     

    La plus part du temps je regarde vivre les gens (dans la rue, à la plage, ceux qui défilent devant mon bureau) ; Et un jour de me dis Et si…et c’est partie

     

    8-     Combien de temps mets-tu à écrire un livre ?

    Je suis une tortue je me hâte lentement 6 à 9 mois minimum

     

    Interview de Anne Cantore

     

    9-     Fais-tu beaucoup de recherches pour tes romans ?

     

    Oui suivant les livres c’est 30 à 40% de mon temps. C’est un minimum vis-à-vis du lecteur que de rendre la chose crédible ; il m’est arrivé de refermer un livre juste parce que «  ce n’était pas possible » je ne parle pas de fantaisy ou autre mais de chose que j’ai lu et qui m’ont fait arracher des bonds parce ce que c’est censé se passer ainsi dans la vie réelle…

     

    10- Écoutes-tu de la musique en écrivant ? 

     

    Pas en écrivant mais avant.

     

    11- D’où t’es venu l’idée d’écrire « La Théorie de Hegel » ? 

     

    Un pari entre ami. J’ai décidé d’écrire un livre dont mes amis choisiraient à certain passage la suite. Il y avait donc des nœuds dans l’histoire où je proposais 3 suites possibles et c’était soumis au vote. C’est la démocratie participative appliquée au livre ^^

     

    12- Pour tes personnages, est-ce que tu t’inspires des gens de ton entourage ? 

     

    Oui mais comme Emma et Terry ont des alter égo dans la vie, je n’en dirai pas plus.

     

    13- Quand tu commences à écrire une histoire, la connais-tu déjà en entier ou bien tu improvises au fur et à mesure ? 

     

    Improviser, c’est un gros mot chez moi ^^. Tout est toujours très carré dans mon scénario…Non ! Je commence  toujours par écrire le dernier chapitre, ensuite, je repars du début mais en sachant où je vais.

     

    14- Tu vas bientôt être publié chez les Editions Addictives. Figaro est il heureux ? ^^ 

     

    Oh ma pauvre, je ne le tiens plus, il a même fallut que je lui crée une page Facebook. Sous prétextes que Jasper c’est lui !! (Le boxer est têtu en plus de nature…)

     

    Interview de Anne Cantore

     

    15-Quel est le personnage de tes romans préféré et pourquoi ?

     

    Ah…dans la théorie, j’aime beaucoup Alice. Pourquoi…je ne sais pas, elle est mère, aux yeux verts, petite, brune, la quarantaine…va savoir… 

    16-Quel est le personnage que tu as eu le plus de mal à écrire et pourquoi ?

     

    Dans la théorie ce fut Lizzy. J’ai du eu du mal à lui trouver un attrait et donc un ton particulier.

     

    17-As-tu d’autres projets ?

     

    OH OUI !!! Après ma sortie programmée en juillet (si on tient le planning !). il y aura une suite pour mon quatuor infernal (mais je vous rassure le tome 1 a une fin et se lit très bien tout seul). Et puis j’ai commencé une autre histoire sur wattpad qui marche bien et qui sera certainement un cycle pour le moment en deux tomes, mais je ne m’interdis pas de continuer à les faire vivre…

     

    Interview de Anne Cantore

     

    18-Quels sont tes genres préférés ?

     

    Le thriller. Je suis une adepte de Stefen King. Dernièrement je suis revenue à la fantaisy avec bonheur. Et bien sur le roman sentimental.

     

    19-Quel est le dernier livre que tu as acheté ?

     

    J’en ai acheté deux le même jour ! Nordi de Cecile Ama Courtois et la promesse de la lune de Aidan Adam.

     

    20-Quel est ton ou tes auteur(s) préféré(s) ?

     

    Stefen King. Agata Christie. Harlen Coben ; désolée, que des thrillers^^ Ah et Roger Zelazny aussi. En classique j’ai un penchant pour Steinbeck.

     

    Ton portrait chinois en 10 questions : 

      

    Si tu étais …. 

     

    Un animal ? Ben…un figaro bien sûr ! 

    Une couleur ? Quelque chose entre le bleu et le vert

    Un film ? Mémoire d’une Geisha

    Une sucrerie ? Chocolat (noir 70%)

    Une actrice? Julia roberts (c’est le fantasme de mon mari donc…)

    Une fleur ? Un chrysanthème. Parce que ce sont les soleils de l’automne

    Un de tes personnages ?  Vic…ou Alice

    Une saison ?  L’hiver

    Une chanson ? The promise you made

    Un livre ? Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur de Harper Lee

     

     

    Un dernier mot pour tes lecteurs ? 

    Merci. Merci de me laisser prendre les rênes de votre imaginaire avec autant de confiance et de sérénité. Ne me laissant pas aller souvent, c’est un cadeau dont je mes ure la juste valeur tous les jours.

     

    Sa page facebook : Ici

    La page facebook de Figaro :

    Son Wattpad : Par ici

    Son roman : Par là


    votre commentaire
  • Pas toujours sage comme une image

    Rachel Berthelot

    Éditions Sharon Kena

    Format : Ebook

    261 pages

    Sortie : 13 juin 2017


    Résumé :

    Petite prodige au passé mouvementé, Daphnée Sanson atterrit un peu par hasard chez Creativ’Things. Et même si elle compte tout faire pour saisir cette chance, son arrivée inattendue n’est pas au goût de tout le monde...

    Est-il possible de se faire une place quand on vous fait comprendre dès votre premier jour que vous n’êtes pas la bienvenue ?

    Heureusement, les employés de l’entreprise ne sont pas tous contre elle. Daphnée va devoir être patiente et démontrer ses talents pour gagner l’estime de ses collègues... voire faire chavirer leur cœur.

     

    Avis de Mélissa : 

    Je remercie les Éditions Sharon Kena pour ce Service Presse.

    C’était la première fois que je lisais une histoire de cette auteure et somme toute, j’ai bien apprécié l’ambiance générale du livre ainsi que les personnages. Le fait que je n’ai pas lu les deux premiers tomes de la série ne m’a nullement gênée dans ma lecture.

    Daphnée est âgée de 18 ans et habite chez son parrain. C’est une jeune fille très intelligente qui vient tout juste d’obtenir son diplôme. Pour son premier boulot, elle doit doublement faire ses preuves auprès de ses collègues aux humeurs assez particulières. Heureusement qu’elle possède un sens de l’humour qui détend l’atmosphère ! D’ailleurs, plusieurs de ses réparties, surtout celles dans sa tête, m’ont bien fait rigoler. Quand elle ne travaille pas, Daphnée est entraîneuse de basket, travail qu’elle adore.

    C’est une lecture très sympa sans prise de tête, une belle trilogie à l’ambiance légère et pleine d’humour.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires