• Riven, Tome 1 : Croire en l'avenir

    Riven

    Tome 1 : Croire en l'Avenir

    De Roan Parrish

    Editions MxM Bookmark

    Format Numérique

    303 pages

    Sortie le 22 Septembre 2021

     

    Résumé :

     

    Theo Decker est peut-être le chanteur des Riven, mais il déteste être une Rockstar.

    Les paparazzis, les tournées à n’en plus finir, être reconnu partout, tout cela le met mal à l’aise. La seule chose qu’il apprécie est la musique. Pouvoir faire vibrer une salle entière grâce à ses notes, rien ne le fait plus tripper... jusqu’au jour où il rencontre Caleb Black Whitman. Caleb est brut, abîmé par la vie, mais ses doigts sur les cordes de sa guitare créent de la poésie à l’état pur. Et que dire quand ils se posent sur la peau de Theo ? Caleb n’est pas une groupie, et une seule nuit entre ses bras ne lui suffira pas.

    Tandis que Caleb se voyait condamné à la solitude, Theo s’est immiscé dans sa vie et l’a retournée sens dessus dessous. Theo est sexy, brillant et si vulnérable ! Il est aussi addictif qu’une drogue. Et Caleb ne peut plus se passer de lui. Pourtant, Caleb ne parvient même plus à jouer en public, alors comment pourrait-il survivre à une aventure avec une star des tabloïds ?

     

    Avis de Leila :

     

    Merci infiniment aux éditions Bookmark pour ce Service Presse.

     

    Pour commencer cette chronique, tout ce que je trouve à dire, c'est enfin !

    Ce roman est la quintessence de ce que je cherche dans les romances que je lis (moins le côté fantastique).

    Les personnages sont attachants, ils ont une histoire, un passé, un caractère qui leur convient et c'est un vrai plaisir de les suivre, de les voir avancer.

    D’un côté, on a Théo qui est aussi devenu une Rockstar sans le vouloir. Naïf et innocent, il est aussi parfois un peu empoté, ce qui le rend vraiment charmant et adorable. De l’autre, se trouve Caleb qui est torturé par son manque de confiance en lui suite à des problèmes d’addiction et qui au contraire de Théo est usé par l’univers « Sex, drogue et rock and roll » de la musique. Désillusionné et effrayé de retomber dans ses travers, Théo représente à la fois tout ce qu’il désire, et un immense danger pour les progrès qu’il a faits pour se sortir de tout ça.

    L'histoire est vraiment sympa. Simple, mais efficace, bien construite et soutenu par une écriture irréprochable et même si les scènes d'intimité fatiguent au bout d'un moment, le tout reste fluide.

    Le tout est vraisemblable et malgré quelques évènements redondants du genre « un pas en avant, deux en arrière », on croit en leur histoire.

    C'est romantique, adorable, mignon et sucré. Comme un chocolat chaud qu’on boit sous les couvertures en hiver un dimanche de vacances.

    Clairement, on est dans de la lecture de consommation. Il n’y a pas vraiment de surprise, mais pour être honnête, en lisant ça, il faut avouer que ce n'est pas ce qu'on recherche. Là on a exactement ce pour quoi on paye, mais de qualité.

    C'est de la romance qu'on s'enfile comme des bonbons devant la télé. Sans avoir faim, mais avec gourmandise.

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Adrien English, Tome 5 : Marée noire

     

    Adrien English

    Tome 5 : Marée Noire

    De Josh Lanyon

    Editions MxM Bookmark

    Format Numérique

    376 pages

    Sortie le 22 Mars 2017

     

    Résumé :

     

    Comme si se remettre d’une chirurgie cardiaque sous l’œil acéré de sa famille surprotectrice n’était pas déjà assez exaspérant, quelqu’un ne cesse de vouloir entrer par effraction dans la librairie d’Adrien English. Que recherche donc cet intrus de minuit des plus déterminés ?

    Quand un squelette vieux d’un demi-siècle surgit d’un mur pendant les rénovations de la librairie De cape et d'épée, Adrien se tourne vers son ex, le beau Jake Riordan, désormais sorti du placard et reconverti en détective privé.

     

    Jake n’est que trop heureux d’avoir une raison de rester auprès d’Adrien, mais de nombreuses surprises surgissent du passé de ce dernier, bien plus qu’aucun d’eux n’en attendait… et l’une d’elles pourrait bien se révéler dangereuse pour le cœur de Jake.

     

    Avis de Leila :

     

    Je n'ai quasiment rien à dire, sur ce tome en vérité chose assez dommage pour une série à la fois aussi bonne et aussi controversée pour moi. Adrian méritait mieux. Je ne suis même pas déçu de ma lecture, car c'était prévisible. Je ne suis pas non plus en colère. Je peux même reconnaître que la tentative de nous refaire accrocher au couple comme étant très bien faite. Mais il n'y aura aucun pardon de ma part donc tentative bien gérée, mais inutile.

    Dans ce cinquième tome, Adrien se retrouve encore une fois au beau milieu d'une enquête de police quand au milieu des travaux entrepris pour agrandir la librairie un squelette caché est révélé.

    Pour être franche, la lecture de ce tome m’a laissé hermétique. Il n’y a aucune négociation. Toutes les déclarations romantiques que peut faire Jake arrivent bien trop tard. Adrien peut lui trouver toutes les excuses qui lui plaisent, ça ne me fera pas changer d'avis sur le personnage de Jake. Je peux pardonner beaucoup de choses en romance, l'infidélité n'en fait pas partie.

    Sans compter que l'on parle d'un type qui dès le début c'est montré condescendant, violent, qui a trompé Adrien, qui sortait avec une femme en même temps qu'il était avec lui, femme qu'il a mise enceinte et qu'il a épouser, larguant Adrien en disant qu'il voulait que ce mariage soit un vrai mariage pour ensuite la tromper avec un autre homme. Tout ça pour finir se pointer comme une fleur et proposer à Adrien d'être sa maîtresse !

    Ça fait beaucoup. Beaucoup trop.

    Et maintenant on nous le présente en petite chose, compréhensive et disponible qui n'a pas de problème à s'afficher en public et qui demande une autre chance. Même pas en rêve. Et alors les ultimatums de ce tome c’est n’est même pas la peine d'en parler. Le pardon, c'est pas mon truc.

    Si j'avais été assez détaché pour dépasser ma colère dans les tomes précédents ainsi que mon dégoût, mon écœurement et mon ébahissement devant ce toupet, je pourrais presque féliciter Jake pour son endurance ! Trois partenaires différents, il fallait avoir l'endurance.

    L'enquête de ce tome, bien qu'intéressante, est assez secondaire, on passe plus de temps à voir Adrien jongler avec les hommes de sa vie qu'autre chose. Hommes dont il n'y en a pas un pour rattraper l'autre. Vraiment l'expression mieux vaut être seul que mal accompagner n'a jamais été aussi vrai.

    L’intrigue était passable, pas plus intéressante que ça, on sent que son intérêt principal est d'être le vecteur des décisions catastrophique d'Adrien quant à sa vie personnelle.

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Les chroniques oubliées d'Hypérion, tome 1 : La fureur des rapaces

    Les chroniques oubliées d'Hypérion 

    Tome 1 : la fureur des rapaces 

    Lina Déranor

    Editions Inceptio

    Format papier 

    512 pages 

    Sortie le 10 Septembre 2021

     

     

    Résumé

     

    La légende raconte qu’autrefois les rapaces étaient honorés et déifiés. Et, en signe de reconnaissance, ils offraient à certains guerriers accomplis leur protection et leur magie.. Aujourd´hui, dans le monde des quatre continents, Hypérion, Astoria, Agador et Mésonia se vouent une haine féroce. La violence et la guerre ont remplacé les croyances et les enchantements. Maxine Rochard, soldat Hypérien, se fait rapidement remarquer pour ses talents de voltigeuse et de duelliste hors pair. Cet entraînement strict et intensif que s’impose la belle rousse ne passe pas inaperçu aux yeux du capitaine Andrzej, cet homme froid à la discipline de fer. Tout les oppose, néanmoins ils devront coopérer : l’Empire d’Hypérion est en danger. Seulement, Maxine verra ses projets et certitudes bousculés par les évènements politiques et elle apprendra également que les apparences sont souvent trompeuses..

     

    L’avis de Nina

     

    Je suis fan de Lina depuis la première sortie de son premier livre, c’est l'une de mes auteures chouchous et une personne que j’apprécie énormément.  J’avais eu un coup de cœur pour sa première série, là j’ai eu un énorme coup de cœur comme peu eu ! La plume de Lina prend de l’assurance, s’affirme et, pour notre grand malheur, devient plus additive !

     

    Oublié les vampires, place à l’armée,  aux soldats, aux  rapaces et aux  voltigeurs ! Maxine, dit Max, qui à force de travail et de ténacité à sût gravir rapidement les échelons pour arriver ou elle en est en étant, en plus d’être une femme, la plus jeune. Si elle est rentrée dans l’armée avec son frère et son meilleur ami pour fuir un père inexistant et se créer une carrière, le chemin du trio va peu à  peu se séparer, son frère Gus va choisir la voie de la mer et Soen, son meilleur ami, l’infanterie.

    A peine diplômée, Max va se retrouver basé à la caserne de la capital ou elle va rapidement comprendre que tout n’est que secrets, trahissons,  complots et que tout ce qu’elle pensait savoir n’est autre que la face émergée d’un jeu ou tous les coups sont permis

     

    J’ai beaucoup aimé Max, forte et indépendante, déterminée à gravir les échelons rapidement elle délaisse sa vie sentimentale pour atteindre son but quitte à passer pour une personne froide. Cela lui allait plutôt bien jusqu’à son arrivée à la caserne et sa rencontre avec Arsène….ah Arsène …

    Arsène, voltigeur, capitaine et accessoirement bourreaux des cœurs. Le fait que Max soit une fille va lui poser un problème au début mais quand le destin va s’acharner et les mettre en duo, elle va lui poser un  autre problème ...... J’ai adoré Arsène, secret, prétention, autoritaire  qui s’accroche à ses principes comme si sa vie en dépendait.

     

    Arsène et Max ne seront pas les seuls personnages qu’on va rencontrer, Max va avoir, en plus de son frère, quelques amis qui vont lui être loyaux et solidaire les uns des autres. Ils vont former un petit groupe bien soudés….et ça sera pas de trop !

     

    En résumé : Un coup de cœur ! Lina nous entraine dans son univers avec une plume de maitre ! Une aventure mené à un rythme endiablé sur fond d’ intrigues, de politique , de magie , de trahison et de complots et bien sûr une fin qui nous fait hurler de frustration comme le manie si bien à présent Lina….J’ai hâte de lire la suite et vous conseille vivement d’aller découvrir le monde d’Hypérion

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Black Blade , tome 1 : Froid brûlant

    Black Blade

    Tome 1 : Froid Brûlant 

    Jennifer Estep

    Editions Alter Real

    Format: E-book

    365 Pages 

    Sortie le 3 Septembre 2021

     

     

    Résumé

     

    « Visitez Cloudburst Falls, la ville la plus magique d’Amérique ! »

     

    Cloudburst Falls est le seul endroit au monde où les magicks – des gens dotés de pouvoirs –, et les êtres surnaturels peuvent vivre au grand jour. Des Familles rivales, véritables mafias aux facultés redoutables, dirigent la cité, assurant la protection des quartiers qu’ils se sont octroyés.

     

    Et moi dans tout ça ? J’essaie d’éviter les ennuis. Après tout, squatter le sous-sol de la bibliothèque municipale et ne jamais sortir sans l’épée en sang-fer qui a appartenu à ma mère sont des risques suffisants. Mon CV parle pour moi : voleuse hors pair, rien ne me résiste. Pas le choix, je dois me faire discrète. Et s’il n’y avait que ça... J’ai un autre don, très convoité, qui pourrait me mettre en danger.

     

    Un jour, j’assiste à un règlement de comptes. Le sexy Devon de la Famille Sinclair est sur le point de se faire tuer, et je n’ai que deux options : rester dans l’ombre et le laisser mourir, ou m’exposer pour lui sauver la vie.

     

    Bon, ben, j’ai dû me planter. Les Familles ont assassiné ma mère, et on dirait bien que je vais finir comme elle...

     

    « Un urban fantasy qui a tout ce qu’il faut là où il faut. » Jennifer L. Armentrout - New York Times #1 bestselling author

     

     

    L’avis de Nina

     

    Je commencerai en remerciant les Editions Alter Real pour ce service presse.

     

    Bien que j’ai la série « l exécutrice « dans ma PAL depuis des années, je ne connaissais pas Jennifer Estep et c’est vraiment le résumé qui m’a fait craquer, je le regrette pas !

     

    Lila est une jeune fille forte et indépendante qui, après quelques passages pas très concluant dans des familles d’accueil, vit seule depuis la mort de sa mère. Etudiante, elle gagne sa vie en volant pour Mo, une espèce de parrain qui veille sur elle depuis qu'elle est orpheline et l’aide à se fondre dans la masse, car, dans une ville ou la magie domine , ou les familles se font la guerre de pouvoirs, argent, influence, avoir Lila de son côté serait une bénédiction ! C’est tout à fait malgré elle que Lila se voit devenir le garde du corps de Devon, fils de l' une des deux familles les plus puissantes de la ville. Lila qui déteste la famille de Devon, va petit à petit revoir son jugement sur ce dernier et vite découvrir qu’elle n’est pas la seule à avoir des secrets qui ne doivent absolument pas être découvert….

     

    Lila qui a l’habitude de vivre seule, se débrouiller seule et se satisfaire de peu va avoir du mal à vivre dans un manoir et être entouré continuellement de gens, très peu pour elle mais elle va vite trouver un endroit pour souffler, même si elle n’est pas la seule à y aller. Elle est courageuse et ne se fie à personne de peur d’être blessée ou abandonnée, seul Mo est important pour elle. Une héroïne badasse comme on les aime dans le milieu de la fantasy .

     

    Bien sûr en dehors de Lila et Mo on va croiser du monde, Devon déjà avec qui elle est liée de plusieurs façons qu’il soit et ce depuis plusieurs années, Claude la mère de ce dernier, cheffe de l’une des deux familles les plus importantes qui dirige tout d’une poigne de fer. Felix, meilleur ami de Devon, Oscar au service de Lila au manoir qui est assez particulier et emmène une bonne touche d’humour ! Ce sont là que quelques personnages, il y en a d’autres, tous ont leur importance et sont tous bien présenté et on sent qu’il garde tous un peu de secrets en réserve

     

    Ce premier tome est surprenant, je m’attendais pas à ça. Je dois avouer que j’ai eu du mal au début, j’ai mis un moment avant de rentrer dedans mais une fois parti, j’étais embarqué !

     

    L’histoire est narrée à la première personne, ça nous permet de comprendre le passé de Lila par flash-back et de mieux s’immerger dans l’histoire. J’ai vraiment aimé le contexte que nous donne l’auteur, les monstres, les pouvoirs, le remarque de Roméo et Juliette avec les deux familles rivales, les surnaturels, j’ai trouvé tout ça original et bien pensé et travaillé.

     

    En résumé : Un premier tome qui pose les bases d’un univers vraiment original, sympa et additif. Rebondissement, actions, secrets rythment ce premier tome qui nous promet des suites encore plus intéressant et prenant et j’ai vraiment hâte de les lire!

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Adrien English, Tome 4 : La Mort du Roi pirate

    Adrien English

    Tome 4 : La Mort du Roi pirate

    De Josh Lanyon

    Editions MxM Bookmark

    Format Numérique

    287 pages

    Sortie le 02 Décembre 2016

     

     

    Résumé :

     

    La carrière d’auteur d’Adrien English, libraire gay et détective amateur, décolle soudain. Son premier roman, “Hors d’état de nuire”, a été choisi par un célèbre acteur d’Hollywood, Paul Kane, pour en faire un film. Mais quand un meurtre est commis lors d’une soirée mondaine, qui appelle-t-on ? Le bel inspecteur Jake Riordan, l’ancien amant d’Adrien coincé dans le placard, désormais lieutenant du Département de Police de Los Angeles… et cela pourrait bien pousser le nouveau petit ami d’Adrien, Guy Snowden, professeur sexy à l’Université de Los Angeles, à commettre lui aussi un meurtre. 

     

    Avis de Leila :

     

    J'ai lu ce tome juste après le tome trois, qui si vous avez lu ma précédente chronique, fut riche en émotions.

    On retrouve Adrien deux ans après les évènements du tome précédent, et si lui a eu le temps de digéré ce qui s’y est passé, moi pas. Adrien se retrouve cette fois à enquêter sur la mort d’un membre de l’entourage de Paul Kane, qui s’intéresse à porter l’un des romans d’Adrien à l’écran. Mais on apprend très vite que Kane à des liens un peu particuliers avec Jake et entre deux interrogatoires on se retrouve vite au milieu de querelles amoureuses, qu’elles soient avec Jake ou avec Snowden.

     

    L'infidélité dans les romances ou l'une des parties trompe l'autre, et ce, sans même tenter de s'en cacher, clairement pour moi ce n’est même pas la peine. Alors, autant dire que le tome précédent m’a laissé un arrière-goût amer, et ce sans compter le mariage et la mise en danger des partenaires sexuels de Jake qui me révolte à un point….bref

    Mais là ou vraiment j’étais le plus écœuré dans le tome trois, c’est que Jake construisait une véritable relation avec Adrien (petit nom mignon compris) tout en le trompant avec une femme qu'il a apparemment mise enceinte et qu’il a fini par épouser. Tout le monde a une limite, moi c'est la mienne. Je suis peut-être naïve, mais j'aime croire que quand on aime quelqu'un, on ne le trompe pas hétéro, gay, bi ou autre sans compter que je ne pense pas que tous les hommes (gay ou non) soient si d'accord que ça avec l'idée que leur partenaire les trompes. Bref les actions de Jake du tome précédent étaient pour moi abjectes. Pour Adrien évidemment, qui mériterait de se réveiller et de se trouver un peu de self respect, mais pour la fille aussi. Et comme vous pouvez voir, je ne suis pas sur le point de pardonner et d'oublier.

    Pour quelqu'un aussi révoltée que moi par le tome d'avant, j'étais assez contente avec la première partie du roman. On retrouve Adrian deux ans après les évènements du troisième opus dans une relation un peu meilleure que celle qu'il avait avec Jake, même si elle n'est pas parfaite, et qui assiste à une soirée où se discute la portée à l'écran de l'un de ses romans jusqu'à ce que quelqu'un meurt et que la police soit appelée.

    Dès le début, on est complètement immergé dans l'intrigue (complètement passionnante, qui plus est.) Et avide de connaître le fin mot de l'histoire bien que le coupable soit tellement évident que je n'ai pas pu m'empêcher de passer les deux cents et quelques pages du roman à me demander ce à quoi pouvait penser Adrien pour être aussi stupide et naïf pour passer à côté de l'évidence même. Cela dit réfléchir au mobile plus qu'au coupable était tout aussi sympa.

    Bref, c'était bien. Du moins jusqu'à l'inévitable.

     

    C'est triste à dire parce que cette saga raconte leur histoire, mais je ne supporte plus le couple Jake/Adrien. Je ne comprends même pas que ce soit encore une possibilité.

    La limite entre faire haïr un personnage à son lecteur tout en lui faisant en accepter la présence ne fonctionne pas sur moi ici. Je ne veux pas de Jake, genre rejet complet avec froncement de sourcil à chaque fois qu'il est évoqué.

    Même la déclaration de fin de Jake, qui est censé être un genre de mea culpa romantique, n'a fait que m'agacer tant pour moi ce n'est que la décence la plus basique !

    Ce qui me désole vraiment, c'est que même en ayant tous les torts, car oui pour moi Jake a tous les tords ici, il balance de jolies paroles, mais ne se bat pas pour Adrien, refuse de changer quoi que ce soit, il est... Passif. Et ça me met dans une rage folle de voir un mec aussi pourri réussir à obtenir ce qu'il veut. C'est comme si à la fin d'Endgame, c'était Thanos qui gagnait !

    Les méchants ne gagnent pas à la fin. C'est une règle tacite dans les œuvres de fiction pour la simple et bonne raison que les gens ne lisent pas des romans pour voir les méchants gagner comme ils le font tous les jours dans la vie réelle. Les mauvais enfants n'ont pas de cadeaux à Noël. Un roman est pour moi une fenêtre, une évasion vers une contrée plus verte. Si je voulais me vautrer dans la désolation et l'horreur, je peux tous aussi bien juste sortir de chez moi.

     

    La qualité de ce troisième tome n'en reste pour autant pas moins excellente, et comme toujours, Adrien est une perle dont on ne se lasse pas de suivre les aventures. J'ai sincèrement rarement lu d'aussi bons romans, aussi bien écrits, c'était vraiment passionnant. Mais pour la romance au fur et à mesure je suis passé d'en colère, à la désapprobation, à l'aseptisation.

    Quand on raconte une histoire d'amour, on ne peut pas se permettre de faire haïr à son lectorat la moitié du couple. Ils peuvent faire des erreurs, on peut leur en vouloir, mais ils se rachètent et méritent leur bonbon à la fin de la journée. Mais là juste non quoi. Et je comprends, je comprends que c'est pour la caractérisation du personnage. Je comprends même que ça ajoute un côté très réaliste parce que je peux clairement imaginer ça arriver en vrai. Mais c'est une fiction policier/romance. Je ne veux pas la réalité froide et cruelle. Je veux rêver. Alors, oui, le roman m'a passionné, mais il ne m'a pas fait rêver et c'est pour moi le défaut principal.

    Il y a une limite tangible avant que le personnage principal ne commence à faire pitié et que le lecteur perde croyance en lui et en l'histoire du couple qui lui est raconté. Je suis censé les vouloirs ensembles. Autant dire que c'est loin d'être le cas ici.

     

     

    Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires