•  Editions Alter Real

    Parution le 26 juin 2020
    562 pages

     

     

    Résumé : La Nouvelle-Orléans, ville d’intrigues, de secrets surnaturels et domaine d’un dragon énigmatique.

    Il y a 300 ans, un coup d’état dans le royaume de Paragon a dispersé les dragons dans le monde. Gabriel Blakemore est l’un d’entre eux, et il vit caché à la Nouvelle-Orléans depuis lors.
    Mais une prétendante jalouse remet en question le fragile équilibre qu’il a construit : une malédiction vaudou menace de mettre fin à son existence immortelle. Son seul espoir : trouver un antidote.
    Un antidote que seule une femme mortelle peut lui procurer.
    Raven Tanglewood se bat depuis cinq ans contre un cancer du cerveau, sans succès. Son esprit aventureux est emprisonné derrière les barreaux de sa maladie, et l’issue est inéluctable.
    Jusqu’à ce qu’elle rencontre Gabriel, qui utilise la magie des dragons pour la sauver.
    Mais à quel prix ?
    Raven se retrouve de nouveau prisonnière, seul son geôlier a changé.
    La magie qui sommeille en elle peut sauver des vies, mais Raven est liée à Gabriel de manière irrémédiable, et se sent captive.
    Et si Gabriel était aussi indispensable à Raven qu’elle l’est pour lui ?

     

     

     

     

    Avis de Mirachou: Tout d’abord, je remercie Alter Real pour ce service presse.

     

    Passer après Nina et son avis plus qu’élogieux n’est pas une mince affaire surtout que mon opinion diffère quelque peu. Donc si vous êtes intrigué par le résumé, fermez cette page et courrez ouvrir celle de la copine Mania , elle saura vous convaincre!

     

    Je découvre l’auteure Geneviève Jack à travers ce premier tome des Dragons de Paragon, Gabriel Blakemore, et j’avoue en sortir mitigée.

     

    Je pense être passée à côté de l’histoire. L’écriture est fluide, l’histoire bien ficelée, les personnages travaillés, mais il m’a manqué le petit plus dans l’écriture qui me fait accrocher. Les thèmes abordaient, les dragons, le vaudou sont courants, j’attendais donc davantage de développement ou la particularité qui le démarquerait, et je ne l’ai malheureusement pas trouvé.


    Pour ce qui est des personnages, Ravenna, une jeune femme en stade terminal d’un cancer, se voit miraculeusement offrir une nouvelle chance en se retrouvant plongé dans un univers fantastique rempli de créature magique. J’avoue avoir apprécié sa façon d’appréhender la vie, intensément, sans se laisser limiter par ce que les autres attendent d’elle, mais en vivant comme si tout pouvait s’arrêter demain. J’aurais aimé le retrouver plus dans ses actions, car c’est son trait de caractère que j’ai le plus apprécié, sinon je l’ai trouvé un peu effacé.


    Ensuite le protagoniste masculin, Gabriel, ne m’a pas emballé. Alors oui, c’est un puissant dragon, il est riche, sexy, mystérieux. Sur le papier, il a tout pour plaire, mais ça m’a fait l’effet d’un bonbon sans saveur, un peu fade. J’avoue avoir personnellement du mal avec les personnages masculins revêches qui deviennent tout crème dès que la fille débarque.


    De ce fait la romance ne fut pas très attractive pour moi. Je n’ai su profiter des ressentis retranscrits par Geneviève Jack et je n’ai fait donc que survoler leur relation. L’action et l’intrigue sont au rendez-vous, c’est une bonne lecture, mais je pense, tout simplement pas faite pour moi.

    En conclusion, pour les férus de dragons, de magie et de romance, je ne peux que vous recommander de vous lancer votre avis sera sûrement autre!

    Pin It

    votre commentaire
  • Liens et sortillèges

    tome 2: La table d'émeraude

    Edition Alter real

    Format numérique

    176 pages

    paru le 01/06/2020

     

     

    Résumé : 

     

    De retour du Japon, les trois sœurs Sorah, Míriel et Hénora n’ont pas le temps de souffler. 
    Elles reçoivent la visite d’un émissaire du royaume des Elfes de Norvège. Rien que ça !
    Il leur annonce une nouvelle catastrophique : la mythique Table d’Émeraude a été dérobée. 
    Artéfact puissant, il ne peut tomber entre de mauvaises mains.
    Elles n’ont pas le choix : elles doivent se lancer aux trousses du voleur, mais celui-ci se montre particulièrement doué pour effacer ses traces. 
    Commence alors une multitude d’épreuves qui les plongeront dans les recoins les plus obscurs de la magie. 
    Heureusement, elles peuvent compter sur Avicenne, le vampire alchimiste, Yato, le messager de la mort, et sur le soutien indéfectible de leur fidèle oncle Jin.
    Et lorsqu’un vieil ennemi d’Avicenne surgit du passé, les sœurs sorcières se rendent compte que leurs aventures au Japon n’étaient que la partie émergée de l’iceberg : les attendent un problème bien plus grand encore, qui pourrait mettre en péril l’équilibre du monde.
     

     

    L’avis de Calista :

     

     

    J’avais apprécié le tome 1, c’est le cas pour ce second opus. La plume de l’auteur reste agréable à lire. Son monde me semble plus travaillé, plus développé que dans le premier tome. Elle traite de mythes peu exploités. C’est un point fort. On se plonge dans une intrigue plus « ambigüe » que dans le tome 1. Elle est rythmée de dangers, de combats, de magie. Un bon mélange pour les fans de fantastique.

     

    Les personnages restent trop « détachés » selon moi. Je n’arrive pas à m’attacher aux sœurs Armaciès, leur côté à vouloir tout contrôler me déroute. Par contre, je suis toujours fan du vampire Avicenne. J’ai adoré découvrir une partie de son passé. C’est un personnage essentiel. Un de ceux qui donne du corps au récit. Yato se dévoile un peu, pas assez selon moi, mais cela me donne envie de le découvrir.

     

     

    Ce roman est parfait pour des jeunes lecteurs. Je recommande ce livre.

     

    Bye Bye Calista

    Pin It

    votre commentaire
  • Bénéfice Immédiat

    Bénéfice Immédiat

    De : Jeff Erno

    Edition : Juno Publishing

    Format : Numérique

    296 pages

    Sortie le 4 juin 2020

    Résumé : 

    Phil Mitchell consacre son cœur et son âme à son travail de directeur du Speedy Mart, une supérette locale. Il aime son travail et ses collègues, mais lorsqu’il s’agit de sa vie personnelle, Phil est seul et déprimé, et soupire toujours après son ex parti depuis longtemps.

    Il s’embarque dans une semaine infernale où tout ce qui peut mal se passer… se passe mal.

    Cela commence par un camion qui s’écrase sur son panneau extérieur et cela empire à partir de là.

    Ajoutez un connard de patron homophobe qui veut le renvoyer et Phil se rend compte qu’il doit mettre en place un plan pour se sauver et sauver son travail.

    Première étape de son plan… faire quelque chose au sujet de sa vie amoureuse.

    Pendant ce temps, Ezra, l’un des membres de l’équipe de Phil, fait face à sa propre semaine de montagnes russes.

    Tout comme Brandon, le flic local…Et Mark, le patron homophobe…

    Peut-être qu’avec un peu de… chance, la semaine suivante sera meilleure

    Avis de Ivy :

    Bénéfice Immédiat par Jeff Erno suit le destin croisé de plusieurs personnages qui ont tous en point commun le Speedy Mart du quartier.

    Chaque chapitre est un personnage différent, qui nous raconte son moment de vie à lui. On les suit tous individuellement pour finalement avoir une image de groupe et de leur lien. Cela m’a fait penser à des films comme Valentine's Day ou Love Actually.

    Nous sommes sur du quasi insta-love, certains personnages viennent de se rencontrer avec coup de foudre à la clé. Cela ne m’a pas dérangé ça m’a changé des romances avec des personnages torturés.

    Le langage employé peut parfois être franchement cru et osé, et j’ai adoré personnellement.

     

    Ce livre se lit bien et on suit facilement les aventures de tous les personnages.

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Les inénarrables aventures du sémillant et séduisant Mathésius Mutin

    Les Inénarrables aventures du sémillant et séduisant Mathésius Mutin

    De : Alexandre Hausse

    Editions : Juno Publishing

    Format : Numérique

    206 pages

    Sorties le 4 Juin 2020

     

    Résumé :

     

    Cette journée avait plutôt bien commencé, avec un nouvel amant dont j’oublierai le prénom plus rapidement que ses adorables fesses... puis j’ai accepté une invitation que j’aurai peut-être dû refuser. Moi ? Je me présente, Muthésius Mutin, trente ans et des poussières, un mètre quatre-vingt-huit de muscles, un combattant aussi séduisant qu’efficace, à la tête de la Compagnie, une organisation paramilitaire qui aide les institutions mondiales afin de repérer et de ficher les métas humains, vampires et métamorphes, pour protéger le reste de l’humanité traditionnelle.

    Il y a quarante ans que les métas ont révélé leur existence au monde et depuis, la Compagnie veille à ce que ne se reproduise pas de période de chaos et de violence comme la Terreur qui a suivi la grande Révélation.

    Après des années de gouvernance, ses fondateurs, mes parents, Eléonore et Gary Mutin ont passé le relais. J’en suis donc à sa tête, aidé de June, mon ami d’enfance et de Rufus, mon trop séduisant garde du corps.

    J’enchaîne les conquêtes comme les succès militaires, mais en quelques jours, un engrenage de secrets révélés et de tragédies personnelles a mis à terre tout ce en quoi je croyais.

     

    Vous voulez vraiment connaître tous les détails de ce qu’il s’est passé ? Je vous préviens, toutes les oreilles ne sont pas faites pour ces secrets dévoilés au grand jour, toutes ces conquêtes amoureuses et la plupart de mes aventures sont... comment dire ? Inénarrables

    Avis de Ivy : 

    Les inénarrables aventures du sémillant et séduisant Mathésius Mutin est un livre d’Urban fantasy.

    Mathésius est un mercenaire qui travaille pour la compagnie. Une puissante société qui protège les humains contre les vampires, loups-garous et autres. Une mission va lui être confié pour aider une famille de vampire, est sans le savoir, Mathésius va ouvrir la boite de Pandore.

    Ce livre était intéressant, nous retrouvons tous les bons codes de l’Urban fantasy, l’auteur à su crée son propre univers ou les humains et autre être paranormal essaient de vivre ensemble. L’histoire est intéressante et intrigante, entre secret, mensonge et complot, ça a apporté un certain dynamisme à l’histoire.

    J’ai eu un peu de mal avec le personnage de Mathésius au départ, je le trouvais assez égoïste aux premiers abords, a l’inverse j’ai beaucoup aimé Rufus qui contre balance parfaitement le tempérament de Mathésius.

    Le livre ne s’achève pas sur un cliffhanger, mais vu les rebondissements et révélations qu’il y eu, cela appel forcément une suite selon moi.

    Si vous aimez la fantasy alors ce livre pourrait vous plaire.

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Section Némésis tome 1 : Le choix du Succube

     

    Section Némésis

    Tome 1: Le choix du Succube

    De Charlie Genet

    Editions Elixyria

    Format Numérique 

    500 Pages 

    Sortie le 5 Juin 2020

     

    Résumé

    Une rencontre peut changer votre vision du monde...

    Cette vérité éclate dans le quotidien bien rôdé d’Ève lorsqu'elle croise le chemin de Samaël. Séduisant et mystérieux, cet homme prétend connaître les secrets sur sa naissance et pourrait lui expliquer les phénomènes étranges qui l'assaillent.

    Luc, polymorphe taciturne, appartient à une escouade secrète d'êtres surnaturels : la section Némésis. Chargé de protéger et de former Ève dont les pouvoirs ont émergé tardivement, il a bien l'intention de laisser cette mission à ces compagnons, mais la jeune femme l'attire irrémédiablement.

    Dans le même temps certains de ses semblables sont enlevés et tués. La section est appelée à enquêter, entraînant une improbable alliance entre le bien et le mal.

    Au cœur de ses tourments, partagée entre lumière et ténèbres, Ève va devoir faire un choix qui pourrait transformer notre monde à tout jamais.

     

    L'avis de Nina

     

    Tout d’abord, je voudrais remercier les Editions Elixyria pour ce Service Presse.

    Mélangez des X-men avec des êtres surnaturels, l’armée, la mythologie, de la romance, une bonne intrigue, du suspense et vous avez la base de ce roman. J’ai adoré et dévoré ce tome qui met en place l’histoire. Un groupe d’êtres surnaturels sont entraînés par une branche secrète de l’armée pour devenir un régiment spécial. Je ne vous dirai pas comment ils sont choisis. Je ne parlerais pas de leur passé. C’est à vous de découvrir. Devant la monstruosité humaine, le projet de l’armée est devenu la « section Némésis » avec à sa tête Sean, un ange déchu. On y retrouve aussi Luc, un polymorphe, Ethan, un phœnix, Clovis un géant et Amy, une sylphide.

     

    Dans ce tome, Charlie Genet pose les bases, nous explique l’histoire, ébauche le passé de chacun des membres et pousse en détail celui de Luc (forcement vous me direz, vu qu’il est au centre du livre avec Ève. Et comme il a un jumeau, il est possible qu’on en apprenne encore sur lui par la suite). La section Nemesis est une organisation, mais surtout une famille qui travaille en « partenariat » avec l’armée pour veiller sur le monde surnaturel en secret. Aux yeux de tous, ce sont des Rangers au parc National de Kenai.
    Dans cette famille, chacun à son rôle, sa place, sa fonction, avec ses défauts et qualités, ses blessures et ses failles. Chaque personne est vraiment « humaine », on a l’impression de pouvoir les croiser à n’importe quel coin de rue. Ève ne va pas se jeter dans les bras de Luc, il va avoir des douleurs, des joutes, des doutes, des épreuves. Il y a beaucoup de réparties, de joutes verbales entre les personnages. Quoi qu’il se passe, ils sont toujours là les uns pour les autres et se serrent les coudes depuis toujours et à jamais.

     

    Ève est une jeune infirmière, elle a grandi seule avec un père militaire, sa mère étant morte. Elle a pour seule famille son père. Elle a cependant des amis soudés dont sa meilleure amie, Chann, une Ondine. Elle pense être une jeune fille tout ce qu’il y a de plus banal jusqu’au jour où sa vie bascule et qu’elle se rend compte qu’elle a rien d’ordinaire. Elle va accepter ce qu’il lui tombe dessus. Forcément avec un père militaire, elle a été élevée dans l’idée de ne pas discuter et de faire avec. Jusqu’à ce qu’un élément fasse déborder le vase et qu’elle « pète un câble ». J’ai trouvé sa réaction tellement normale et justifiée. On a tendance à oublier qu’il s’agit d’un personnage de livre et on pleure avec elle.

     

    Luc est taciturne. La vie l’a tellement blessé qu’il joue les ours mal léchés pour se protéger. Jusqu’à ce qu’Ève entre dans sa vie et brise petit à petit ses défenses, mais pour vivre le présent, il faut parfois lâcher prise sur le passé et ce n’est pas toujours facile.

    Ève est déterminée, loyale avec tout ce qu’il lui arrive en peu de temps, on pourrait penser qu’elle va aller se cacher dans un trou jusqu’à ce que ça passe, mais non. Elle retrousse ses manches et franchit chaque obstacle, elle est forte et ça se ressent.

     

    Dans la vie, tout est une question de choix. L’auteur le met en avant dans son livre, le bien contre le mal, la lumière contre les ténèbres, la vie contre la mort, l’espoir contre le désespoir, l’amour contre la haine. À tel point que même le lieu en est une représentation. L’Alaska, de la neige à perte de vue, le blanc, la lumière, la pureté.

    Dans la vie, on n’est jamais totalement bonne ou mauvaise. On a tous en nous de la lumière et des ténèbres. Ce sont nos choix, les personnes qu’on décide de suivre ou pas, qui font pencher la balance de l’un des deux côtés. C’est mis en évidence dans le livre, chose que j’ai énormément aimée. En général, le choix est vite fait, mais, là, Ève se pose beaucoup de questions. Si choisir le mal est facile est-ce vraiment la bonne voie à suivre ? Le bien et l’amour valent-ils la peine qu’on se perde en route ? demandent-ils des sacrifices sans preuve de réussite ? Céder la place à sa part d’ombre en période de doute et faiblesse est-il si facile à faire ? Tant de questions que je me suis posées aussi au fil de la lecture. J’aime quand un livre remet en question certaines choses qu’on croit acquises et ce fut le cas.

     

    J’ai ri, pleuré, retenu mon souffle, eu envie de sauter des pages et j’ai surtout passé un merveilleux moment, rapide et intense avec la section. J’ai aimé tous les personnages secondaires. Ils sont tout mystérieux et cachent tous un lourd passé avec différentes blessures. Ils ont tous leur propre façon de le gérer. La seule fille de la section m’a séduite, avec ses airs de petit elfe toujours joyeux. On sent bien qu’il y a beaucoup de douleur derrière le masque. Et j’ai eu un vrai coup de cœur pour Ethan, j’ai vraiment hâte de lire son tome et en savoir plus sur lui.

     

    « Section Némésis » est une histoire humaine, qui met en évidence, à quel point l’humain peut être mauvais, que la vie n’est pas toujours facile et qu’elle peut être parsemée d’épreuves et de choix. Il y a beaucoup d’humanité dans ce tome. Ce n’est pas juste une histoire, c’est une aventure qui pourrait arriver à tout un chacun, si on oublie le côté surnaturel. De ce fait, on entre facilement dans ce roman et on a l’impression de faire partie de Némésis.

     

    Je n’ai pas vu le temps passer. L’intrigue est bien menée et additive. On est loin de s’ennuyer, on passe par toutes les émotions, et on doute jusqu’à la fin. Vous pourriez me dire que les succubes, anges, démons et autres sont du « déjà vu ». Je vous dirais que oui, mais Charlie Genet y a rajouté sa touche personnelle et c’est une grande réussite. Impossible de passer à côté de la section Némésis !!

    Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires