• Interview de Mahira Delanney

     

    Bonjour Mahira et bienvenue chez Lecture-mania

     

    • Pour commencer, peux-tu te présenter en quelques mots ?

    Bonjour, je m’appelle donc Mahira Delanney et je suis gardienne d’immeuble à Paris. Je suis maman de deux petites filles et une épouse comblée. Mon autre métier c’est la nuit que je l’exerce… raconteuse d’histoires.

     

     

    • Depuis quand écris-tu ?

    Depuis la fin maternelle, début primaire. Dès que j’ai su écrire, j’ai écrit. Je m’autoédite depuis 2014.

     

    • Combien de temps consacres-tu à l’écriture ?

    Cela dépend de tellement de facteur. Je ne comptabilise pas le temps que je passe à écrire, mais mes proches trouvent que c’est toujours « trop » de temps passé devant mon écran.

     

     

    • Quand tu as une idée, prends-tu des notes ?

    Quand une amie vous raconte une histoire, vous n’avez pas besoin de prendre des notes pour vous rappeler de quoi vous avez parlé dans le détail… Mes personnages me racontent leurs histoires. Je me contente d’écouter ce qu’ils me disent et je m’en souviens comme d’une conversation avec une amie.

     

    • Sur quel support écris-tu ? (Ordinateur, cahier…) 

    Ordinateur principalement, mais ça peut aussi bien être sur un cahier que sur le dos d’une enveloppe ou sur un set de table en papier, etc. Et dans ma jeunesse, il m’arrivait d’écrire sur les murs.

    Interview de Mahira Delanney

     

     

    • D’où te vient l’inspiration ? 

    D’à peu près tout. Les histoires que j’entends, celles que j’ai vécues, celles dont je rêve.

     

     

    • Combien de temps mets-tu à écrire un livre ?

    Moi je dirais une année, mais c’est comme pour les manifestations, le chiffre varie selon la police et les organisateurs. Ma bêta lectrice vous dira deux ans.

     

     

    • Fais-tu beaucoup de recherches pour tes romans ?

    Je mets un point d’honneur à ne pas raconter de bêtise. Je suis d’une nature curieuse pour ne pas dire ultra curieuse, je cherche en permanence des infos que je n’avais pas la seconde d’avant. Avec Google, je passe énormément de temps à m’abreuver d’informations qui me sont souvent d’aucune utilité.

     

     

    • Écoutes-tu de la musique en écrivant ? 

    J’écoute de la musique quoique je fasse. En cuisinant, en travaillant, en écrivant… tout !

     

     

    • Quand tu commences à écrire ton histoire, la connais-tu déjà en entier ou bien tu improvises au fur et à mesure ? 

    L’histoire se présente d’abord toute faite, puis mes personnages prennent le contrôle et décident eux-mêmes de ce qui doit être raconté à leur sujet. Certains m’agace parce qu’ils m’obligent à revoir une grande partie de ce qui a déjà été écrit.

    Interview de Mahira Delanney

     

     

    • Tu es l'auteure de 3 romans et d'une nouvelle en auto-édition. Est-ce un choix de ta part ?

    Au départ c’était une nécessité. Je n’avais aucun espoir d’être édité par une maison avec pignon sur rue et étals en librairies et tant envie de raconter mes histoires aux autres. L’autoédition, c’était devenu évident. Par la suite, le monde de l’édition, que je ne connaissais pas du tout, m’a un peu effrayé.

     

     

    • Tu écris de la romance érotique contemporaine. Penses tu t'essayer a un autre genre, si oui lequel ?

    J’écris des contes pour enfants que je n’édite pas. Ceux sont les histoires que j’écris pour mes filles. J’aimerais bien savoir écrire des livres plein de suspens mais je suis trop pressé d’aller à l’essentiel, je ne crois pas que j’excellerais dans ce domaine.

     

     

    • Quel est le personnage de tes romans préféré et pourquoi ?

    Mon personnage préféré est Will (Désolée, je ne sors pas). Il est mignon, attachant et d’une douceur que j’aimerais voir plus souvent chez les hommes.

     

     

    • Quel est le personnage que tu as eu le plus de mal à écrire et pourquoi ?

    Aucun, ceux sont certaines scènes que j’ai du mal à écrire, souvent c’est parce qu’elles sont trop proches de ma réalité. Je pourrais citer comme exemple les scènes qui impliquent « le père » par ce que j’ai perdu le mien.

     

     

    • Quels sont tes autres projets ?

    Je suis en train de terminer un roman M/M, qui s’appellera « Désolé, je n’ouvre pas ». C’est l’histoire de Samy, l’ami de William. Je vous en dirais plus très prochainement.

     

     

    • Quels sont tes genres de lecture préférés ?

    La romance sous toutes ses écritures. J’aime les classiques, les contemporains, les subversifs, les légers, les dérangeants…

    Interview de Mahira Delanney

     

     

    • Quel est le dernier livre que tu as acheté ?

    Embuscades sur la route ( Ty et Zane) de Abigail Roux.

     

    • Quel est ton ou tes auteur(s) préféré(s) ?

    Chez les morts, ceux sont : Flaubert, Hugo, Austen et King. Chez les vivants : Matthieu Biasotto avec Ewa, Persécutée, 11 Juin, etc et Laure Elisac avec La cerise sur le gâteau, Oh Lord, Over Lord, etc

     

     

    Ton portrait chinois en 10 questions : 

      

    Si tu étais… 

     

    Un animal ? Un cheval

     

    Une couleur ? Le rouge ou le noir

     

    Un film ? Dirty dancing

     

    Une sucrerie ? Du chocolat

     

    Une actrice ? Meryl Streep

     

    Une fleur ? Le jasmin

     

    Un de tes personnages ?  Lili dans un footballeur à la barre

     

    Une saison ? L’été

     

    Une chanson ? Forcément une de Ed Sheeran

     

    Un livre ? Les liaisons dangereuses.

     

     

    Un dernier mot pour tes lecteurs ?

    Je leur souhaite de vivre d’aussi belle histoires en vraies que celles que j’écris. Je les remercie pour leur soutien et pour leurs encouragements. 

     

    Sa page facebook : Ici

    Achetez ses livres : 

    Ses romans :

    Interview de Mahira DelanneyInterview de Mahira DelanneyInterview de Mahira DelanneyInterview de Mahira Delanney


    votre commentaire
  • Interview de Nelly Weaver

     

    Bonjour Nelly et bienvenue chez Lecture-mania.

     

    * Pour commencer, peux-tu te présenter en quelques mots ? 

    Nelly, auteure et maman au foyer d’un petit crapaud de 4 ans au fin de la brousse picarde  tongue

    * Quelles sont tes passions ?

    Lire ! Bon celle-là, elle était facile. J’adore lire, voyager dans des mondes différents découvrir des personnages aux multiples facettes, se fondre dans un décor imaginaire. Sinon, j’aime regarder des séries, que ça soit romantique, suspense ou fantastique, tant que les personnages sont attachants.

     

    * Depuis quand écris-tu ?

    Écrire ou écrire ? La nuance est là. J’ai commencé à griffonner au collège. Des petites histoires comme ci, comme ça. J’imaginais souvent des histoires le soir avant de m’endormir aimait prendre le temps de les poser du papier quand l’envie me prenait. C’est une facette qui m’a poursuivie malgré moi au fur et à mesure des années, mais je n’ai jamais réellement écrit un livre entier. J’ai continué comme ça par période et comble, je n’ai fait jamais lire avant de me faire publier mes écrits, même pas à mon mari ! Un jour, il m’a fait ses gros yeux et m’a dit d’arrêter de me cacher pour écrire et de me faire lire. Je crois que j’attendais qu’il me pousse et j’ai fait lire ma version bêta de Toi. Moi. Et les étoiles à une amie. Quand elle m’a dit que je devrais me lancer, j’ai d’abord cru qu’elle était folle ! Et puis, on y réfléchit, on se dit, pourquoi pas, pour un jour se lancer sur wattpad et finir par s’auto publiée. Je ne la remercierai jamais assez pour m’avoir donné le courage !

     

    * Combien de temps consacres-tu à l’écriture ?

    Avant la 1ere publication de ma saga, ça restait occasionnelle. Aujourd’hui, c’est quotidien, ça en est devenu un véritable besoin. Je ne sais pas ce que ça donnera quand la série sera terminée, mais je pense que je serais incapable de ne pas poser quelques lignes chaque jour. C’est devenu une extension de moi.

     

    * Quand tu as une idée, prends-tu des notes ?

    Pas toujours et ensuite je m’en mords les doigts ! Il n’est pas toujours facile de trouver le temps de poser ses idées sur papier quand on est en pleine occupation, mais j’essaie de toujours le faire autant que possible.

    Interview de Nelly Weaver

    * Sur quel support écris-tu ? (Ordinateur, cahier…) 

    Mes notes sur papier, j’ai une collection de cahiers abominable ! Pour ce qui est de l’écriture, je suis incapable de faire autrement que sur mon ordinateur.

     

    * D’où te vient l’inspiration ? 

    Difficile à dire. De partout. Une situation, une parole échangée, ou tout simplement l’observation.

     

    * Combien de temps mets-tu à écrire un livre ?

    Tu veux ma mort toi ! Le 1er livre que j’ai achevé a été ma série Toi. Moi. Et es étoiles donc je n’ai pas d’autres références… en sachant que le t1 s’est fait en un an, mais avec beaucoup de pauses. Le t2 était à moitié écrit et le 3eme par contre je l’ai craché d’une traite… mais l’impératif de vouloir tenir dans les temps j’y passe énormément de temps donc je dirais entre 4 et 6 mois si les idées sont déjà bien mises en place.

     

    * Fais-tu beaucoup de recherches pour tes romans ?

    Oui, c’est très important. Par exemple, Livie a emménagé à New York là où toute la série se passe. Je n’y ai jamais mis un foutu pied ! Donc j’ai fouillé le net, des photos, des descriptions trouvées sur des blogs, ce genre de chose.

     

    * Écoutes-tu de la musique en écrivant ? 

    Pas toujours. Tout dépend de la scène, parfois je préfère être au silence et parfois pour se mettre en condition je me trouve la chanson adéquate.

    Interview de Nelly Weaver

    * D’où t’es venu l’idée d’écrire ta série « Toi. Moi. Et les étoiles » ?

    Une histoire de famille. Livie a été un membre de ma famille. Elle n’a malheureusement pas eu la chance de s’en sortir et a un jour eu un geste fatal pour se libérer. Franck existe, le bourreau est un homme que décris parfaitement dans mes romans. Un homme bien sous tous rapport que j’ai adoré toute mon enfance, jusqu’au jour où la vérité vous écrase. J’ai mis une partie de moi dans Ethan et Greg. Cette culpabilité qui vous ronge et qui vous fait vous demander, comment n’ai-je rien vu ?

     

    * 3 tomes sont déjà sortis. Combien d’autres tomes sont prévus ?

    Impossible à dire lol. Pour l’histoire d’Ethan et Livie, il s’arrêtera au tome 5. Par contre j’ai des spins off de prévus, je ne me suis pas encore penchée dessus pour savoir combien j’en ferais donc… on verra bien !

     

    * Quand tu commences à écrire ton histoire, la connais-tu déjà en entier ou bien tu improvises au fur et à mesure ? 

    J’improvise. Pour avoir déjà essayé de faire des plans, je revendique, mes personnages s’en foutent royalement ! Ils n’en font qu’a leur tête lol donc… je me laisse porter.

     

    * Quel est le personnage de tes romans préféré et pourquoi ?

    Greg. Il est complexe. Il n’est pas noir ou blanc, il est toute la palette de couleurs. Il a souffert aussi de son côté de la manipulation de leur père, mais malgré ça, malgré son besoin étouffant envers Livie, il partage avec elle une relation fraternelle très forte. Je me suis beaucoup penchée sur leur relation et malgré ses erreurs, le tome 3 lui est dédié. Je voulais faire aimer Greg. Je voulais que les lecteurs comprennent sa souffrance. Une souffrance qui l’a poussé a des extrémités pour enfin peut-être se pardonner à lui-même. Une culpabilité dévorante qui l’a en même temps isolé des autres. Mais c’était sans compter sur Livie, qui s’est promis de ne jamais laisser tomber au risque de se mettre à dos tous ses amis.

     

    * Quel est le personnage que tu as eu le plus de mal à écrire et pourquoi ?

    Le père de Livie. Il est le mal en personne. Difficile de retranscrire ses actes sans avoir envie de vomir.

     

    * As-tu d’autres projets ?

    Oui. Donc il y a les spins off bien entendu. J’ai également une nouvelle histoire en tête que je me force à ranger dans un coin de mon cerveau qui devra attendre que je termine la série.

     

    * Quels sont tes genres de lecture préférés ?

    La romance ? Héhé, j’aime la new romance suspense, la dark mais pas trop non plus. Les gangs ce n’est pas trop ma tasse de thé. Un côté sombre sans partir dans le grand banditisme. Moi ce que j’aime c’est d’avoir une lecture avec une bonne psychologie des personnages. C’est ce qui m’a poussée à ne pas faire une héroïne qui guérit tous ses maux en trouvant l’amour. Non, ça, ce n’est pas vrai.

    Interview de Nelly Weaver

    * Quel est le dernier livre que tu as acheté ?

    Adopted love que je suis en train de lire. Une tuerie intergalactique !

     

    * Quel est ton ou tes auteur(s) préféré(s) ?

    J’en ai une tout en haut, indétrônable, Colleen Hoover. Son style d’écriture, les émotions qu’elle arrive à susciter… Waouh. Il n’y a rien de plus à dire !

     

    Ton portrait chinois en 10 questions : 

      

    Si tu étais… 

     

    Un animal ? 

    Un bulot asthmatique à cet instant précis… vive les joies de l’hiver !

    Une couleur ? 

    Le rouge, la passion, le feu ardent !

    Un film ? 

    Dirty dancing !

    Une sucrerie ? 

    Du chocolat, parce que c’est juste… Du chocolat quoi !

    Une actrice ? 

    Jodie Foster, je la trouve tellement… tellement quoi !

    Une fleur ? 

    Une rose. La délicatesse cache parfois des épines profondes prêtes à être dégainé…

    Un de tes personnages ?  

    Impossible, j’ai mis un petit bout de moi dans chacun d’eux.

    Une saison ?

    L’automne, l’entre saison parfaite. Un savant mélange plein de couleurs  

    Une chanson ? 

    With or without you de U2. Ma chanson !

    Un livre ? 

    Un de Colleen Hoover, parce que je l’adore, mais impossible d’en choisir un !

     

     

    Un dernier mot pour tes lecteurs ?

     

    Un grand merci à tous ceux qui ont partagé un petit moment en compagnie d’Ethan et Livie. Cette histoire qui me tient particulièrement à cœur. Vous m’avez fait confiance malgré que je débarquais il y a 9 mois à peine dans ce monde. Jamais je n’aurais tant espéré en auto-édition et pourtant… Alors merci à toutes !

     

    Ses romans :ici

     

    Interview de Nelly WeaverInterview de Nelly WeaverInterview de Nelly Weaver

     

     

     

     

     

     

    Sa page facebook : 

    Son blog : par-ici


    votre commentaire
  • Interview de Thaïs L.

     

    Bonjour Thaïs et bienvenue chez Lecture-mania.

     

    1-     Pour commencer, peux-tu te présenter en quelques mots ?

    Bonjour, alors je suis Thaïs , j’ai 31 ans. Je vis entre la région parisienne et la Normandie avec mon mari et mes deux filles.

     

    2-     Quelles sont tes passions ?

    Voyons, voyons…

    Les chiens dans un premier temps. J’adore être en leur compagnie depuis toute petite et j’en ai même fait mon métier. Je vis avec, je bosse avec, et mes loisirs les concernent la plupart du temps LOL

    Ensuite, bien évidemment j’aime lire. Je suis une boulimique de la lecture, je peux facilement dévorer 4 ou 5 livres en une journée quand mon mari s’occupe des enfants et que je ne travaille pas. C’est un vrai bonheur que de rester dans mon canapé à enchaîner histoires sur histoires, surtout en période de grosses sorties littéraires. Dans ces cas-là, j’avoue même le noter dans mon agenda et je me fais une journée chômée LOL Mais chuuuuut, on va éviter de le dire trop fort pour ne pas choquer mes clients qui pensent souvent que je bosse H24 ^^

     

    Interview de Thaïs L.

     

    3-     Depuis quand écris-tu ?

    Alors j’écris depuis mi-janvier, donc 8 mois et demi. Rectifie-moi si je me trompe mais je suis très mauvaise en calcul MDR

     

    4-     Combien de temps consacres-tu à l’écriture ?

    J’essaie d’écrire tous les jours minimum 2 heures. Généralement je me mets sur mon ordinateur vers 20h… et j’y suis souvent encore à 1h du mat, au grand dam de mon mari LOL.

     

    5-     Quand tu as une idée, prends-tu des notes ?

    Oui j’essaie dans la mesure du possible mais si je suis occupée à faire autre chose, je ne vais pas tout stopper pour noter. Maintenant, j’ai une mémoire de poisson rouge donc malheureusement, dans ces cas-là, c’est une idée que je ne retrouve jamais.

     

    6-     Sur quel support écris-tu ? (Ordinateur, cahier…) 

    J’écris principalement sur mon ordinateur de bureau. Car bizarrement, je suis incapable de réfléchir correctement sur mon ordi portable. Et puis, faisant déjà travailler mes doigts la journée, j’ai des crampes si je me mets à écrire sur un cahier en fin de journée. (Ah oui, je n’ai pas précisé, je suis toiletteuse donc je sollicite énormément mes mains et leurs articulations. J’ai d’ailleurs de belles tendinites chroniques aux poignets.)

     

    7-     D’où te vient l’inspiration ? 

    Très franchement, la plupart du temps, elle me vient de mes rêves. J’ai une imagination débordante la nuit. Après, cela peut aussi me venir de mon quotidien, de scènes de vie de tous les jours.

    Maintenant, mes personnages ont souvent un trait de caractère ou un physique qui correspond à quelque chose qui vient de mon vécu. C’est donc le cas pour Eléa dans Healing’s place : A deux pas de toi, et Alys dans Si tout était possible, une romance que j’espère vous faire (re)découvrir très vite.

     

    Interview de Thaïs L.

     

    8-     Combien de temps mets-tu à écrire un livre ?

    Eh bien… entre une semaine et un mois. Et après il me faut entre une et deux semaines de corrections .

     

    9-     Fais-tu beaucoup de recherches pour tes romans ?

    Sur des sujets réels, oui je me renseigne un minimum. Mais comme je le disais, ce sont des histoires avec des personnages qui sont dans des situations, ou ont une personnalité que je connais, donc je puise dans mon expérience personnelle.

    Par ex, je parle de racisme dans A deux pas de toi… J’ai été adopté, je connais donc le malaise que peut engendrer des origines différentes dans un pays comme la France. Dans Si tout était possible, la maladie d’Alys s’appuie sur une maladie que j’ai côtoyé toute mon enfance. Dans Seulement toi près de moi, j’ai toujours été fasciné par la vie des militaires et j’ai vu énormément de documentaires, de faits réels, de témoignages. Pas spécifiquement pour ce livre, simplement pour mon enrichissement personnel.

    Dans Fraternel, je vous rassure tout de suite, je n’ai rien vécu d’aussi terrible que mes personnages mais… mon expérience personnelle m’a également permis d’être au plus juste dans leur ressenti concernant la manipulation, et cette liberté qui, au final, n’en est pas forcément une.

     

    10-   Écoutes-tu de la musique en écrivant ? 

    De la musique ou la télé… mais il y a aussi le doux son de mes chiens qui aboient, de mes filles qui chahutent… De toute façon, j’ai besoin de bruit pour me concentrer, c’est très bizarre. Je suis moins productive dans le silence. C’est  sûrement pour cette raison qu’actuellement en vacances, seule avec mon mari, dans un pays paradisiaque, que je n’arrive à rien…  Tout est trop calme ^^

     

    11-   Quand tu commences à écrire une histoire, la connais-tu déjà en entier ou bien tu improvises au fur et à mesure ? 

    Alors généralement, j’ai une histoire définie dans ma tête, qui bien souvent change complètement dès les premiers chapitres. Par contre, arrivée au milieu de l’histoire, je me force à écrire ma trame ainsi que le final et je ne dévie plus.

     

    12-   A deux pas de toi, le tome 1 de ta série Healing’s place, sort ce mois-ci. Dans quel état d’esprit es-tu à ce sujet ?

    Bien, Concernant cette histoire je vais prendre les choses comme elles viennent. On verra bien ce qu’il se passe. Le fait qu’elle sorte en maison d’édition me met bien moins de pression qu’en autoédition. Ce premier tome n’est qu’un début, une mise en bouche qui va présenter les personnages et l’histoire. Je pense que je serais beaucoup plus stressée pour le tome 2.

     

    Interview de Thaïs L.

     

    13 -  Combien de tomes comportera la série Healing’s place ?

    Il y en aura 3.

     

    14-   Au vu de certains commentaires,  Fraternel, à l’air de plutôt plaire aux lecteursJ. T’attendais tu à ça ?

    Absolument pas. Très franchement, je l’ai commencé en juin, cela faisait 7 mois que j’écrivais. Je suis encore un bébé auteur, et c’était un sacré défi que d’écrire une dark romance. Je voulais une histoire forte, qui prenne au tripes sans dégoûter. Je voulais faire ressentir plein d’émotions aux lecteurs et je n’étais pas sûre d’être assez mature dans ma plume pour y arriver. Je l’ai d’ailleurs publiée sur wattpad au fur et a mesure de mes chapitres pour que les lecteurs me guident, me disent s’ils aimaient, s’ils étaient emportés ou tout le contraire. Et grâce à leur soutien, j’ai pris confiance et voilà le résultat. Cette histoire, c’est vraiment mon bébé, je ne sais même pas si j’arriverais un jour à réécrire quelque chose d’aussi fort. Cette histoire a été éprouvante à sortir et je suis très touchée de l’accueil qu’elle a reçu.

    15- Pour tes personnages, est-ce que tu t’inspires des gens de ton entourage ? 

    Oups, je crois que j’ai déjà répondu question 9.

    Donc oui, je m’inspire de personnes de mon entourage, car mon but est d’être le plus réaliste possible. Et puis, il faut bien avouer que j’ai eu une vie familiale particulière et très remplie. Je n’ai que  31 ans mais je peux te dire que j’ai des tonnes et des tonnes d’anecdotes qui pourraient remplir un bouquin de 800 pages LOL

     

    16- Quel est le personnage de tes romans préféré et pourquoi ?

    Le personnage de mes romans préférés ? Je ne sais pas, j’en ai plein. Mais j’aime bien quand la fille n’a pas sa langue dans sa poche tout en ayant les pieds sur Terre et que le mec est bourré de testostérone et plein d’humour. Bon après, c’est un peu contradictoire car j’adore Ridge dans Maybe Someday, et il n’a rien du héros que je viens de décrire un peu plus haut ^^

     

    17- Quel est le personnage que tu as eu le plus de mal à écrire et pourquoi ?

    Je n’ai pas eu de problème avec un personnage particulier mais au départ, j’avais énormément de mal avec le point de vue masculin.

    Je tiens absolument à avoir les deux points de vue dans mes écrits car je trouve que cela complète toujours une histoire, mais j’étais un peu perdue pour retranscrire leurs pensées sans les faire paraître efféminées. Heureusement, ma bêta-lectrice m’a bien épaulée et n’hésitait pas à me dire quand je merdais LOL

     

    18- As-tu d’autres projets ?

    Oui, bien sûr !! Toujours !

     

    19- Quels sont tes genres de lecture préférés ?

    Dark romance et New adult sont mes lectures préférées. Par contre, je ne suis pas du tout attirée par les policiers et les thrillers.

     

    20- Quel est le dernier livre que tu as acheté ?

    Viens, on s’aime. Mais je n’ai pas encore eu le temps de le lire !

     

    21- Quel est ton ou tes auteur(s) préféré(s) ?

    Colleen Hoover.

     

    Ton portrait chinois en 10 questions : 

      

    Si tu étais …. 

     

    Un animal ? Alors étrangement j’ai beau adorer les chiens, pour le coup, je me vois davantage en cheval. Un beau pur-sang arabe, libre et galopant dans le désert. Oui, c’est tout à fait moi, ça…;)

     

     Une couleur ? Le rouge

     

    Un film ?  Plutôt un dessin animé ... La dernière Licorne.  Une histoire magnifique qui a bercée mon enfance. Je la regardais parfois 3 fois de suite. Une vrai fan.

     

    Une sucrerie ?  Coca, c’est bon ? Ma drogue ^^

     

    Une actrice ?  Rachel McAdams

     

    Une fleur ?  Un Lys

     

    Un de tes personnages ?  Eléa

     

    Une saison ?  Le Printemps

     

    Une chanson ?  Despacito, je ne sais absolument pas ce qu’il dit mais j’aime les sonorités, le rythme alors ça me suffit !

     

    Un livre ? Bin, mon bébé… Fraternel.

     

     

    Un dernier mot pour tes lecteurs ?

     

    Merci d’être présents, d’oser me lire et de me soutenir.

    Encore aujourd’hui, j’ai appris qu’une lectrice avait parlé de « Thaïs L » à l’une de ses amies en lui conseillant de me lire car son amie n’arrivait plus à trouver de coups de cœur.  Je ne suis qu’une petite auteur peu connue mais j’essaie d’être la plus généreuse possible avec mes lecteurs. Je sais que je suis là grâce à vous, rien n’aurait pu être possible si vous ne m’aviez pas poussé à évoluer dès mon arrivée sur Wattpad. C’est pour moi un plaisir d’être à votre écoute et c’est grâce à vos avis que je m’améliore.

     

    Donc... merci pour tout et j’espère me montrer à la hauteur de vos attentes. Je vous fais des bisous et à très vite.

     

     Ses romans : Ici

     

    Interview de Thaïs L.Interview de Thaïs L.Interview de Thaïs L.Interview de Thaïs L.

     

     

     

     

     

    Sa page facebook :

     

    Son groupe facebook : Par ici

    Sa page watpad : Par là

     


    votre commentaire
  • Bonjour Oriane et sois la bienvenue sur Lecture-Mania

    Merci à toi <3

    Interview d'Oriane

     

    * Pour commencer, peux-tu te présenter en quelques mots ?

    Ah ces quelques mots, toujours si difficiles à choisir ! Belgique, auteure, maman, chocolat, romance, correctrice !

    Plus sérieusement, j’ai 28 ans et j’écris des romans depuis que j’en ai 15. J’ai toujours aimé la langue française aussi bien orale qu’écrite, officielle que régionale. J’ai deux enfants que j’élève actuellement seule.

     

    * Quelles sont tes passions ?

    Hmm les furets me rendent gaga (oui vraiment, voix aiguë qui crie « oh qu’il est trop chouuuu » et tout), les initiatives citoyennes suscitent tout mon intérêt et sinon je suis du genre à m’intéresser beaucoup à tout, plus qu’à véritablement me fixer sur une passion à fond, en dehors de l’écriture/lecture.

     

    * Depuis quand écris-tu ?

    Des poèmes depuis que j’ai 9/10ans, des nouvelles vers 14 ans mais j’ai vite arrêté, des romans depuis que j’en ai 15. Et j’ai pratiqué le théâtre et le slam, ce qui m’a aidé à bien distingué les codes du langage oral de l’écrit. A part une année de pause, j’ai toujours écrit depuis lors. J’ai dû achever 22 romans en 13 ans.

     

    * Combien de temps consacres-tu à l’écriture ?

    Quand je suis sur du premier jet, c’est vraiment à chaque temps libre. Je peux avoir des agendas super chargés (#vismaviedemèrecélib ), je boucle mes romans en 3-4 mois environ. Alors je ne sais pas trop dire combien de temps. Quand les enfants sont couchés, quand j’attends dans une salle pour un rendez-vous administratif, quand je suis dans le bus…

     

    * Sur quel support écris-tu ? (ordinateur, cahier…)

    Les derniers j’ai écrit directement sur ordi, mais pour pouvoir les poster sur Wattpad en fait. Sinon, je suis plus efficace en écrivant sur papier que sur clavier, sur papier je finis mes récits 1 ou 2 mois, justement parce que ça s’embarque partout et ne nécessite rien d’énergétique. En plus, on peut annoter des souvenirs en haut de la page, savoir qu’on a écrit ça le jour de la naissance de sa fille, de son premier jour de job quelque part… c’est plus « humain » que le traitement de texte. :) Je pense que quand je vais m’atteler aux corrections des deux récits écrits sur ordinateur, je vais les imprimer. Une trace qui ne s’efface ni avec un virus ni une défaillance technique, c’est précieux.

     

    * D’où te vient l’inspiration ?

    J’aimerais le savoir. C’est justement parce que mon inspiration est forte, mon imagination énorme, que l’écriture m’a plu très jeune. Je trouvais ça si facile et riche ! Je voyais les autres trimer et je me suis dit qu’il y avait matière à creuser. Je me suis longuement entrainée à écrire sur tout, partout. Je faisais exprès de prendre un bus pour rejoindre un marché, un parc, un quartier, afin d’écrire dans des conditions diverses. J’interrogeais des gens près de moi afin qu’ils m’imposent le thème de mon prochain écrit. Je créais des champs sémantiques personnels en partant de dictionnaire classique (avant de découvrir le dictionnaire analogique, mon PREEECIEUUUUX) J’aurais bien aimé suivre des ateliers d’écriture dans ma région, mais ils étaient quasiment tous limités aux 18 ans et plus ! Ca m’a toujours choqué et me choque encore maintenant : il faut être majeur pour écrire ? Ces gens-là ne connaissent pas Wattpad ! XD

    Bref, j’ai appris à maîtrisé mes flux d’inspiration, en quelques sortes. Pratiquer, pratiquer encore, varier, tenter, pour qu’au final les sujets, l’espace, l’objet ou l’humeur, ne soit plus un trop gros obstacle.

     

    * Écoutes-tu de la musique en écrivant ?

    Parfois. Ca dépend plus de l’oeuvre. J’ai plutôt tendance à le faire quand c’est un univers alternatif. Par contre, j’aime beaucoup placer des moments de danse ou de références musicales dans mes récits. Tu l’auras constaté dans Souvenirs d’une rose, d’ailleurs ! Je me suis carrément arrangée avec la fondation Brel pour avoir le droit de placer des paroles dedans.

     

    * Mets-tu un peu de toi dans tes personnages ?

    Cette question est un peu comme « Y a-t-il du sel dans ta cuisine ? » ou « Tu fais du camping : aimes-tu la nature ? » : une évidence, mais pas nécessairement un but !

    Interview d'Oriane

     

    * Souvenirs d’une rose m’a permis de découvrir une plume étonnante, as-tu mis beaucoup de temps à écrire cette histoire ?

    Oh oui ! C’est celui qui m’a demandé le plus de travail ! Déjà, parce que je l’ai écrit à 20ans, mon premier après une longue série de roman évoluant dans un même univers, le virage était important et ma plume se cherchait encore, plus que maintenant. J’ai donc corrigé, reçu des critiques, re-corrigé… ça a pris 7 ans. J’ai envoyé une première fois à des éditeurs, ils m’ont refusée. Alors j’ai  de nouveau corrigé, en épurant un peu. Et là quand j’ai renvoyé le récit, j’ai reçu un « oui ! » enthousiaste qui s‘étonnait des refus précédents. Même si j’ai du quitter la ME depuis peu, j’entame des négociations avec un autre éditeur qui est intéressé par sa réédition. Peu de gens ont osé franchir le pas, mais ceux qui l’ont lu en sont sortis agréablement surpris. Sur Amazon, je n’ai eu que des 4 ou 5 étoiles sur 5, en commentaires ! Et des pamphlets ravis, pas juste « J’ai beaucoup aimé. » Je les ai tous gardés en souvenirs, c’est tellement beau de lire ça quand on n’a pas la force de diffusion d’une personne qui a des copains journalistes, un groupe FB qu’elle administre avec des milliers de membres ou 1millions de likes sur Wattpad.

     

    * D’où t’est venue l’idée de ce roman ?

    C’est parti d’un rêve, tout le chapitre 1 est mon rêve de départ. Même les quelques mots échangés sont vrais, au pire j’en ai ajoutés pour les besoins du récit, mais jamais retirés. C’était mon défi à la base du projet. Rendre cohérent ce qui ne l’était pas, donner du sens aux détails observés. J’adore !

     

    * Savais-tu comment finirait l’histoire ou as-tu dû faire quelques aménagements en cours de route ?

    Oh non, je ne sais jamais vraiment. J’ai une vague idée des instants-clés, puis mes personnages font le reste. Parfois, ils bifurquent complètement aussi. Puis je peux ajouter des scènes suite à des remarques. Par exemple, le chapitre « Quand l’eau vagabonde », c’est parce qu’on voyait peu Denis comme il est hors du manoir, du coup les bêtalecteurs ne comprenaient pas la limite entre le rôle qu’il tient auprès de ses patrons et sa véritable manière d’être. Je l’ai donc ajouté, ou du moins, grandement modifié.

     

    * Tu écris aussi sur Wattpad, espères-tu voir tes histoires dans une maison d’édition un jour ?

    Oui oui ! Et je joins mes lecteurs Wattpad à l’aventure en mettant à jour les réponses à mes envois, mes recherches de ME. Je l’indique dans un dernier chapitre, du coup qui lisent tout le roman (on peut présumer qu’ils ont bien apprécié l’histoire) voient où en sont mes démarches pour le faire publier.

     

    * Ces histoires sont légèrement différentes de Souvenirs d’une rose, sont-elles plus faciles à écrire ou bien au contraire ?

    Plus faciles dans le sens de moins devoir travailler ses phrases, oui. Mais du coup, elles ont moins de cachet du côté de la forme, alors je dois veiller à ce que le fond ne ressemble pas aux sempiternels clichés du genre, ce qui est autre chose. On a déjà lu beaucoup de schémas en surdose dans les romances contemporaines et je dois veiller à ne pas les ressasser. Ou alors, volontairement et avec humour, comme dans « Je DETESTE les riches ! ».

    Quant à ma SF Romance, je la savais très loin des clichés déjà dès le rêve de départ (oui, elle aussi !), mais son univers est très riche, complexe, je l’ai pensé de A à Z et je dois veiller à sa cohérence, c’est un autre travail de fond. Sans compter qu’il y a plusieurs fils rouges à suivre dedans et que c’est une trilogie, ça demande un travail d’harmonie entre les tomes également.

    Quand je disais que j’aimais varier !!!

     

    * As-tu d’autres projets ?

    Oui, j’ai ma duologie dark et rétrofuturiste, avec un personnage qui tombe dans une folie à force d’être confronté à l’horrible, alors qu’il veut juste à la base sauver sa copine et retourner au village. Je dois la réécrire, c’était mon premier roman au présent et un de mes premiers univers alternatifs développés sans magie, mais du coup, je dois le peaufiner.

    J’ai aussi un rêve qui m’inspirait un récit fantastique, voire du réalisme magique, durant l’époque des colonies de l’Empire Ibérique, sur une île de l’Océan Indien, avec une héroïne catholique pratiquante. Ca va me demander tellement de recherches que je n’ose m’y atteler pour le moment mdr, même si j’ai une idée du scénario et que j’en ai rédigé les premiers chapitres, en lien avec les séquences de mon rêve.

    Actuellement, j’écris une  New Romance, « Pour toujours ou jamais », avec des personnages qui m’en font voir de toutes les couleurs. Je pensais ne pas trouver plus farfelue et sauvage que Chloé Dumont (Je DETESTE les riches !) sous ma plume, mais je me suis trompée, Sandra Mullens est dix fois pire !!! Elle me rend dingue ! Et Victor Klein est très différent de Mathieu Lambert, mais il ne vaut pas mieux haha.

     

    * Entre toutes tes histoires, quel personnage préfères-tu ? Celui que tu aimes le moins ?

    Comme personnage, j’aime beaucoup Mathieu, dans « Je DETESTE les riches ! ». Il est droit et simple, vif d’esprit et posé, c’est une crème et un véritable piquet si tu essayes de le faire flancher sur ce qui lui tient à coeur, ses défauts en deviennent presque mignons (maladroit, un peu lâche, vite enamouré, un peu feignasse et mou du biceps).

    En terme de couple, Corène et Gareth, de ma trilogie SF « Du sang aux sols » (tome 1, « De terre et de racines », présent sur Wattpad), reste mon préféré. Ils sont fusionnels, nom de nom, je n’ai jamais vu ça ! Je les ai écrits sans savoir s’ils seraient juste amis ou amoureux au final et ils sont devenus bien plus ! L’autre est leur véritable bouteille d’oxygène, de plus en plus intensément au fil du temps qu’ils passent ensemble, ils se transpercent sans mot et s’apprivoisent sans manigance, c’est un amour pur et délicat qui naît entre eux.

     

    Je vais maintenant m’adresser à la lectrice qui est en toi

    * Quels sont tes genres préférés en matière de lecture ?

    Je ne crois pas en avoir de préférés. Je sais juste quels sont les genres que j’apprécie le moins, après avoir plusieurs fois essayer d’en lire sans parvenir à finir, par ennui, ce sont les policiers et thrillers.

     

    * Quels sont tes auteurs préférés ?

    George Sand, Alain Damasio, Boris Vian, Richard Bach, Louis Sachar, JK Rowling… J’en apprécie d’autres de plus récemment lus mais je ne peux pas dire ainsi que ce sont mes préférés. Je le dirai dans dix ans, quand leurs œuvres me seront encore fraîches en tête avec leurs ressentis attachés, tandis que les autres seront devenus des ombres vagues.

     

    * Quels sont tes romans préférés ?

    Certains m’ont marquée, comme « L’enfant des ombres », « Jonathan Livingston, le Goéland », « Indiana », « L’écume des jours », « Le passage ».

     

    * Quel est ton dernier coup de cœur ? Ta dernière déception ?

    Je l’ai connu bien avant sa publication officielle, mais comme elle est récente, considérons que c’est mon « dernier » coup de coeur actuel : Ames Captives de GH David. La preuve, j’ai eu envie de bosser quelques jours sur un trailer afin de faire ressentir aux non-initiés toute la valeur de ce livre. Mélange de genres mais point de clichés, plume travaillée et accessible à la fois, personnages profonds, même les secondaires, scènes fortes, scénario complexe bien mené, thématiques qui font réfléchir, voyager aussi, que demander de plus ? ;)

    Déception ? Oh la dernière date d’il y a longtemps, je pense.

     

    *As-tu déjà imaginé changé la fin d’un livre qui t’avait déplu ?

    Oui, sûrement. Mais je ne sais plus. Quasiment tous les livres de NR j’ai envie de rendre les gonzesses moins bling bling gloss et plus franchouillardes, par contre. 

    Interview d'Oriane

     

    Ton portrait chinois en dix questions :

    Ohhh coool ! En plus ça m’entrainera pour celui des Mots dits buveurs d’encre, normalement SDR y passait suite à un concours pour les auteurs organisés là-bas, mais doit y avoir une liste d’attente parce que le boulot de Del Lul est fabuleux !!!

     

    Si tu étais :

    Un animal : une furette <3 (Vous me demanderez encore pourquoi ? Haha ! )

    Une couleur : Lilas

    Un film : Paprika (bon c’est un film d’ANIMATION, ça compte ? )

    Une ville : Bruges <3 Merveilleuse Venise du Nord

    Une actrice : hmm… Catherine Frot. Quoique, y a aussi Charlotte Gainsbourg, j’hésite.

    Un de tes personnages : Corène. Douceur, altruisme, courage et dignité à tout épreuve. Même si la plus proche de ce que je suis, ce doit être Chloé Dumont.

    Une saison : L’automne. La beauté mélancolique qui garde des couleurs vives contre le froid.

    Un livre : Boucs Emissaires, de Broke Cole. Ca m’a beaucoup parlé.

    Un fruit/un légume : PASTEEEQUE ! (si vous y touchez, ma-lheur-à-VOUS!)

    Un juron : Nom de djû ! (le wallon est un dialecte très inspirant en matière d’insultes/injures !)

     

    Un dernier mot pour tes lecteurs ?

    Je ne compte pas vous laisser longtemps démunis, croyez-moi, y a du contrat d’édition qui se prépare et ça va être trooop bieeen !!! Alors suivez-moi au fil des mois et vous verrez !

    En attendant… tâchez d’être heureux, comme dirait la Rose.

     

    Sa page Facebook : Ici

    Sa page Wattpad : Ici


    votre commentaire
  • Bonjour Eva , ravi de te voir sur Lecture mania.

     

    Interview de Eva Justine

    1-     Pour commencer, peux-tu te présenter en quelques mots ? 

    Bonjour. Je suis mariée, j’ai deux fils et je vis actuellement dans le sud-ouest.

    2-     Quelles sont tes passions ?

    Écrire bien évidemment, mais aussi peindre et faire de l’infographie (cela me permet de créer mes couvertures lorsque je suis en autoédition, ou même d’avoir réalisé celle de deux annonces pour un cœur) D’une manière générale tout ce qui touche à l’art me plaît beaucoup. J’aime également lire, voyager, les soirées entre amis et pour ceux qui lisent mes histoires, tous savent que j’aime beaucoup les animaux, car j’y pose souvent l’empreinte de leurs pattes.

    3-     Depuis quand écris-tu ?

    Environ cinq ans. Depuis, j’adore raconter des histoires et j’espère que ce gentil virus ne me lâchera pas, car je m’amuse beaucoup.

    4-     Combien de temps consacres-tu à l’écriture ?

    Énormément d’heures, puisque j’ai la chance de ne pas travailler à l’extérieur. Je ne compte pas. L’écriture étant devenue une passion, je m’y consacre le plus possible. Je précise que je n’ayant pas fait d’études littéraires, j’écris, j’efface, je suis très pointilleuse, du coup mes histoires n’avancent pas spécialement vite, mais ce n’est pas grave, je dois être satisfaite du résultat avant de proposer chaque histoire.  

    5-     Quand tu as une idée, prends-tu des notes ?

    J’ai depuis deux ans un dictaphone qui m’accompagne partout, puisque les idées peuvent survenir n’importe quand. Je n’ai pas encore trouvé l’interrupteur pour me mettre en mode off, donc j’ai l’esprit sans cesse en ébullition.

    6-     Sur quel support écris-tu ? (Ordinateur, cahier…) 

    Exclusivement ordinateur. J’ai bien essayé la saisie vocale, mais bizarrement, je reviens toujours au clavier. (Les pauvres, je les abîme énormément)

    7-     D’où te vient l’inspiration ? 

    De tout ce qui m’entoure. Une idée peut surgir sans que je m’y attende. Je donne souvent l’exemple à mes amis de cette fois où nous rentrions de vacances avec mon mari. Nous traversions les Corbières et mon regard s’est porté sur les ruines d’un château dans le lointain. J’ai pensé à la difficulté des paysans et des seigneurs à vivre en hiver dans cette région caillouteuse. Dès le lendemain, j’écrivais ma première scène, celle d’un cavalier qui grimpe à dos de cheval un chemin verglacé. Cela a donné deux tomes dont l’action se situe au moyen-âge, le seigneur des Corbières et le seigneur Cathare, qui viendront bientôt à votre rencontre. (Ce sont des HF avec également une histoire MM)  

    8-     Combien de temps mets-tu à écrire un livre ?

    C’est très variable. Plusieurs mois en tout cas. Et puis, lorsque je mets le point final,  je laisse reposer mon texte pour le relire plusieurs mois plus tard (le temps d’en écrire un nouveau) Ça me permet de le relire ensuite avec un œil neuf et de pouvoir commencer les corrections etc...

    9-     Fais-tu beaucoup de recherches pour tes romans ?

    Énormément. Je dois avouer que c’est un vrai plaisir. Je voyage ainsi sans quitter mon fauteuil et j’apprends énormément de choses. Pour Otoko geisha par exemple, j’ai cherché pendant trois heures (oui oui) la couleur d’un habit de cérémonie d’un seigneur selon son rang. J’ai même contacté un responsable toulousain de la culture japonaise pour avoir son avis, parce que je ne trouvais pas de réponse assez précise sur le Net. Je dissémine également des informations dans mes histoires pour rendre les situations crédibles et plus intéressantes pour le lecteur.   

    10-   Écoutes-tu de la musique en écrivant ? 

    Jamais. Je pense que cela dérangerait ma concentration. J’aime écrire dans le silence. J’écris donc tard et souvent jusqu’à 3h du matin.

    11-   Quand tu commences à écrire une histoire, la connais-tu déjà en entier ou bien tu improvises au fur et à mesure ? 

    Je sème et je vois où cela me mène. Il y a donc beaucoup d’improvisation dans mes histoires, mais je retombe heureusement toujours sur mes pieds ^^. Parfois j’ai juste le nom des héros, ou l’époque. L’envie d’écrire sur un thème précise me pousse à partir à la découverte d’un pays ou d’une région etc…

    12-   3 de tes romans (Deux annonces pour un cœur, Escale surprise et Unité K9) sont sorti en autoédition, pense tu les soumettre en Maison d’édition ?

    Deux annonces pour un cœur est publiées aux Éditions textes gais. Pédro a été le premier à me faire confiance, qu’il en soit remercié. L’autoédition est un choix personnel, donc je pense les laisser ainsi. De plus, je crois que les ME apprécient l’exclusivité des textes donc a priori je ne les démarcherai pas.

    13 -  Pour le moment, tu n’as sorti que des romans M/M. Pense tu resté dans ce registre ou t’essayer au M/F ?

    Je ne bride absolument pas mon imagination et même si vous ne les connaissez pas encore j’ai plusieurs textes dans lesquels il y a deux histoires d’amour (je devrai publier prochainement « Sur ta trace » qui sera une réédition avec un nouvel épilogue. Actuellement, je suis en cours de réécriture d’un SF, puis je reprendrai l’écriture de mon premier HF qui se déroulera au Japon féodal (il se peut même que mes héros croisent dans une scène ou deux ceux d’Otoko geisha)

    14- Otoko Geisha est sorti chez les éditions Milady en avril. Quel a était pour toi la différence entre cette sortie et celles en autoéditions ?

    Le même stress. Chaque sortie fait palpiter le cœur. Mes écrits vont-ils plaire au plus grand nombre ?  On ne peut jamais faire l’unanimité même si on aimerait bien. Otoko m’a permis de rencontrer un plus large public et c’est avec grand plaisir que je fais sa connaissance.

    15- Pour tes personnages, est-ce que tu t’inspires des gens de ton entourage ? 

    Oui, par petites touches probablement, mais mon imagination est suffisamment grande pour créer mes héros de bout en bout. La difficulté consistant à donner à chacun une personnalité bien précise.

    16- Quel est le personnage de tes romans préféré et pourquoi ?

    Question difficile. J’aime tous mes personnages. Ils m’accompagnent tous durant de nombreux mois, alors forcément je m’y attache. J’ai souvent une tendresse particulière pour mes seconds rôles aussi. Lorsque vous rencontrerez mamie Violette ou Mikado vous comprendrez mieux ce que je veux dire. Ce sont deux personnages haut en couleur qui m’ont énormément amusée (mes relecteurs ont d’ailleurs hâte que je publie cette saga en trois tomes)

    17- Quel est le personnage que tu as eu le plus de mal à écrire et pourquoi ?

    Je n’ai jamais eu de mal avec un personnage, même s’il est cruel, fourbe etc... Puisque c’est moi qui décide de son caractère. Sans spoiler, je déteste quand même plus que tout tuer l’un de mes personnages. Quand c’est vraiment nécessaire, je pleure comme une madeleine en écrivant la scène et même en la relisant. C’est pour ça que mes histoires sont souvent pleines de tendresse, d’amour et d’humour. Je préfère m’amuser en écrivant que le contraire.

    18- As-tu d’autres projets ?

    Au moins pour les trois ans à venir lol. Actuellement je travaille donc sur mon SF, puis je continuerai avec mon premier HF. Ensuite, je finirai le tome 3 d’une trilogie MM et terminerai un autre MM (actuellement au repos avant ma relecture finale). Après quoi, le temps sera venu de relire et réécrire le tome 2 de mon SF, avant de me lancer dans tout autre chose. L’écriture doit garder sa part de mystère et de magie. On verra bien où celle-ci m’entraînera.

    19- Quels sont tes genres de lecture préférés ?

    Cela dépend des moments. Généralement, je n’aime pas les livres tristes (ou alors à petite dose) Même si les histoires sont belles, elles ne me font pas rêver. Ma pal est énorme, comme pour la plupart d’entre nous, alors je pioche parfois au hasard et je peux lire quelque chose qui n’est plus du tout d’actualité, mais cela m’est égal. Pour moi, une belle histoire traverse le temps. Je précise également que j’évite généralement de commencer une série, car si je l’adore, je n’aime pas attendre trop longtemps avant de pouvoir lire la suite. Sinon, je ne lis jamais de biographie.

    20- Quel est le dernier livre que tu as acheté ?

    La trilogie le dernier Souffle de Fiona McIntosh qui me faisait envie depuis longtemps (en papier). Habituellement, je n’achète que mes coups de cœur en papier, mais celle-ci me tentait trop. J’espère la lire cet été.

    21- Quel est ton ou tes auteur(s) préféré(s) ?

    Vaste sujet. Disons que pour moi, ceux-là sont des valeurs sûres. Nora Roberts, Pierre Lemaitre et Legardinier. Nicole de Buron me fait rire également. Sinon, j’ai des goûts très éclectiques donc difficile de me limiter à quelques-uns.

     

    Ton portrait chinois en 10 questions : 

      

    Si tu étais …. 

     

    Un animal ? Louve

     

    Une couleur ? Violet ou turquoise

    Un film ? Le 7eme élément

    Une sucrerie ? Bonbon acidulé

    Une actrice ? Sandra Bullock

    Une fleur ? Du lilas

    Un de tes personnages ? Incapable de choisir

    Une saison ? Le printemps

    Une chanson ? U2 - With Or Without You

    Un livre ? Mon prochain

     

     

    Un dernier mot pour tes lecteurs ?

    Je ne sais pas si vous me connaissez mieux à la lecture de ces quelques lignes, je l’espère en tout cas. Comme je le dis dans ma biographie, à chaque nouveau livre j’essaie toujours de vous embarquer avec moi dans un voyage différent. J’écris selon mes envies et tant mieux si elles coïncident avec les vôtres, sinon j’espère vous rencontrer un jour ou l’autre au détour de la lecture de quelques pages qui vous auront donné envie de me découvrir. Je communique également facilement avec mes lecteurs sur Facebook. Pour ceux qui suivent ma page auteur, ils savent que j’apprécie de piocher au hasard parmi eux, afin de leur donner un petit rôle dans l’une de mes histoires. C’est quelque chose que j’ai toujours fait et que je continuerai à faire, car c’est amusant et fait plaisir. Une relation auteure/lecteur se bâtit jour après jour, je souhaite donc la bienvenue à ceux qui auront la curiosité de franchir le pas et d’entrer dans mon monde et aux autres, je dirai « ne tardez pas trop, je vous attends ».   

     

     

    Ses romans :

     

    Interview de Eva JustineInterview de Eva JustineInterview de Eva JustineInterview de Eva Justine

     

     

     

     

     

     

     

    Sa page facebook : Ici

    Ou trouvé ses romans :

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique