• Auteur : Aly Martinez

    Editeur : Collection Infinity.

    Format numérique

    266 pages

    Date de sortie : 10 avril 2019

     

    Résumé :

    Je voulais sauter. Il a provoqué ma chute.

    En tant que célébrité, je vivais sous le regard du public. Toutefois, en chemin, j’ai perdu mon identité sous les feux des projecteurs.
    Jusqu’à ce qu’il me trouve.
    Sam Rivers était un inconnu tatoué à la beauté renversante, qui m’a sauvé la vie avec une simple conversation.
    Mais nous nous trouvions tous les deux sur ce pont pour une raison, le soir de notre rencontre. Les secrets de nos passés nous ont rapprochés... avant de nous déchirer.

    Est-il possible de trouver une raison de nous accrocher, alors que la vie ne cesse de nous tirer vers le bas ?

    Ou peut-être qu’il n’existe qu’une seule direction envisageable lorsque deux êtres ayant touché le fond tombent amoureux : remonter à la surface.

     

    Avis de Mely :

    C’est le premier livre que je lis d’Aly Martinez et cette découverte m’a vraiment plu. Sans mentir, j’ai dévoré cette romance en quatre heures (merci les insomnies !) et j’ai presque regretté de ne pas avoir pris plus de temps pour savourer ce moment.

    La première chose que j’ai beaucoup aimée, c’est le fait que nous n’ayons pas les personnages clichés de la romance : ce n’est pas le personnage masculin qui est célèbre et riche, ce n’est pas le personnage féminin qui est madame tout le monde. Là, les rôles sont inversés et c’est vraiment rafraîchissant.

    Levee est une jeune femme qui est perdue. Elle revient plusieurs nuits d’affilée sur un pont pour réfléchir. Mais cette attitude intrigue tout en terrifiant Sam, un homme qui vient aussi pour réfléchir, mais sûrement pas pour les mêmes raisons que la jeune femme. Il est troublé par elle et les quelques mots échangés avec elle suffisent à attirer davantage son attention. Vous avez peur que j’en dévoile trop ? Rassuez-vous, cela ne couvre que le tout début, ce livre vous réserve encore quelques surprises.

    J’ai eu un coup de cœur pour les personnages. Ils sont criants de vérité. Nous voyons toujours la jolie facette de la célébrité, mais qu’en est-il de l’autre, celle qui rappelle que les stars ne sont que des êtres humains comme nous. Levee a des problèmes. Elle les cache. C’est une femme qui a besoin d’aide, mais qui ne le dira pas. J’ai vraiment été marquée par elle. Tout comme Sam.

    Je veux un Sam. Voilà, je l’ai dit. J’ai littéralement fondu devant cet homme (je crois que j’ai dû laisser échapper quelques soupirs de ma lecture…) C’est un homme qui a un cœur en or et qui n’hésite pas à aider les autres. C’est ce que j’ai aimé chez lui, car il va pousser Levee à chercher de l’aide. C’est un personnage totalement mystérieux au début, mais qui va révéler ses secrets au fur et à mesure.

    J’ai simplement tout adoré dans ce livre, en commençant par l’histoire elle-même qui est très bien écrite, et en passant par les personnages aussi bien principaux que secondaires. Pour vous dire, il va finir en format papier dans ma bibliothèque et je n’achète plus que mes coups de cœur ou mes séries préférées dans ce format.

    Est-ce que je dois vous recommander ce tome ? Oh, que oui !

    Merci à la Collection Infinity et à NetGalley pour la transmission de ce service-presse !

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire
  • Interview décalée de Soléano Rodrigues

     

    Bonjour Soleano et bienvenu chez Lecture-mania

     

     

    Qu'écoutes- tu en ce moment ? Our last night – Castle in the sky 

     

    La personnalité que tu rêverais de rencontrer ? J’hésite, entre Zach Parise (#11 des Wild du Minnesota, un joueur NHL que j’adore) et  Ryan Guzman, rien que pour baver en direct sur ce mec qui est à mes yeux, un Dieu vivant

     

     

    Ta plus grande fierté ? Mon fils ! et bien entendu, mes romans cool

     

    Ton plus grand regret ? Joker ? souvenirs douloureux en vue, on va éviter happy

     

    Ta devise ? Tomber est permis. Se relever est ordonné !

     

    Le meilleur conseil qu'on t’ait donné ? Toujours croire en mes rêves (de ma belle Ludivine Delaune lors de notre première rencontre.)

     

    Ton petit plaisir un peu honteux ? Le paquet de gâteaux avec nous dans le lit quand on va se coucher ! (le coupable de mes nouveaux kilos en trop ! Enfoiré)

     

    Qu'as-tu fait de plus fou dans ta vie ? Danser le Kuduro en pleine rue devant une voiture de police (oups !), ou peut-être escalader les grilles d’un parc fermé, en pleine nuit, pour faire une petite soirée bataille de boule de neige improvisée …

     

    Tu es invité à une soirée déguisée, quel costume choisis-tu ? Gothique !

     

     

    Quel est le plus beau cadeau que tu aies reçu ? Celui que m’a offert mon mari le 13 juin 2013, à 6h30 pour être précise. C’est le jour et l’heure à laquelle notre fils est né et c’est mon plus beau cadeau 

     

    Quel est le pire cadeau que tu aies reçu ? Ça remonte à loin. Pour une St Valentin, mon ex m’a offert des fringues, mon Dieu c’était hideux ! Digne de ma grand-mère, et encore !

     

    À quoi penses-tu avant de t’endormir ? J’aimerais bien le savoir moi-même !

     

    Que fais-tu pour te défouler ? J’écris ou je fais le ménage quand je suis vraiment furax.

     

    Un défaut que tu ne supportes pas chez les autres ? Les « moi-je ».

     

    Raconte nous une blague pas drôle mais qui te fait rire ? Qu'est-ce qu'il y a entre toi et moi ?
    - Et

     

    Quelle est ta chanson de la honte ? Libérée, délivrée ! Je ne mentirais plus jamais … (la chanson dans la tête, c’est cadeau)

     

     

    Qu'emporterais-tu sur une île déserte ? Mes hommes, mes animaux, un bloc note et un stylo.

     

    Le meilleur moment de ta journée ? Le soir, quand je me pose enfin avec mon ordi sur les genoux.

     

    Que dis-tu quand tu te cognes un orteil ? PUTAIN ! 

     

     

    Ciné ou télé ? Télé !

     

    Bain ou douche ? Douche, j’me fait chier quand je prends un bain.

     

    Pantalon ou jupe ? Pantalon !

     

    Talon ou basket ? Bootscool

     

    Sucré ou salé ? Ça dépend de mon humeur cool

     

    Slip ou caleçon ? Caleçon ! Cette question ne devrait même pas exister oh

     

    Pyjama ou nuisette ? Pyjama 

     

    Hamburger ou pizza ? Pizza ! Au saumon de préférence cool

     

    Livre papier ou ebook ? Ebook.

     

    Jour ou nuit ? Nuit.

     

    Ville ou campagne ? Ville

     

    Chien ou chat ? Les deux cool

     

    Tu préfères être immuniser au feu ou respirer sous l'eau ? Vivre sous l’eau !

     

    Sa page facebook : Par-ici

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Mad World, tome 1 : Tombé en disGRÂCE

    Auteur : Christine Zolendz

    Editeur : Juno Publishing

    Format numérique

    Sortie le 31 janvier 2019

     

    Résumé :

    Je suis enfin à la maison après avoir surmonté la maladie et la mort de mon frère. Mais être à la maison est définitivement différent. Ma meilleure amie (la seule personne en vie qui désormais connait mon secret) a un nouveau petit ami qui a un ami, Shane Maxton : bad boy tatoué, dieu du rock et très agréable à regarder. Il est aussi le garçon plus arrogant, et égoïste de New York, le genre de coup d’un soir.

    Mais cela n’a aucune importance pour moi, car j’ai passé toute mon existence à rechercher l’amour de ma vie, mon ange. Et ça, il n’y a rien que Shane Maxton puisse faire pour le changer.

     

    Avis de Mely :

    Tout d’abord, je tenais à remercier les éditions Juno Publishing et Maïwenn pour ce service presse et leur confiance.

    Voilà un avis qui va être bien contradictoire, mais qui reflète un peu mon ressenti lors de ma lecture. Vous voulez un exemple ? J’ai mis trois jours à lire ce livre (ce qui est un bon rythme pour moi en ce moment) et je n’ai pas cessé de m’arrêter à la fin de chaque chapitre, car je n’étais pas emballée par ce que je lisais, puis je reprenais ma liseuse une heure plus tard parce que je voulais connaître la suite. Paradoxal, n’est-ce pas ?

    Ce qui a vraiment posé problème pour moi, c’est le style de l’auteure. Il était simple. Oui, le style trop simple m’a dérangée. Je suis peut-être chi****, mais ça a de l’importance pour moi, car c’est l’une des raisons qui me poussent à aimer une histoire. Adhérer à la façon d’écrire d’un auteur est essentiel et j’ai un peu regretté de ne pas accrocher ici. Mais j’ai tenu, car l’intrigue était là.

    Passons au côté positif !

    Le grand plus de cette histoire, c’est son mystère. J’ai été perplexe tout le long de ma lecture, me demandant ce que l’auteure mijotait. Et elle a su donner des indices au bon moment, m’incitant à continuer alors que plusieurs fois, je voulais abandonner. Et puis le thème m’intéressait grandement, car très peu de livres sont sortis avec ces créatures en France. Au final, je suis bien contente d’avoir continué, car l’histoire est vraiment intéressante et les personnages ont évolué en même temps que les pages ont défilé. J’ai eu un peu de mal avec le personnage de Grâce, mais mes sentiments ont fini par changer, et je l’ai bien aimée. Et Shane… HOOTTTTTTTT *ventilation* Pardon…

    Bon, difficile de vous conseiller de lire ce livre. C’est à vous de voir si vous souhaitez tenter. Mais sachez un truc, je suis difficile avec mes lectures (mots d’une amie, pas les miens), donc ça pourrait passer facilement pour vous ! 

    Pin It

    votre commentaire
  • La ronde des corbeaux

    La ronde des corbeaux

    De Angélique Ferreira

    Editions Nutty Sheep

    Format numérique

    Sortie le 12 décembre 2018

     

    Résumé :

     

    Une danse vaut elle votre vie ? Le bal de l’hiver, tant attendu par les jeunes filles de la noblesse anglaise, permet de faire son entrée dans le monde. Or, tous les cinquante ans, lors de cette soirée, est organisé ce que l’on appelle « la Ronde des corbeaux ». Chaque participante reçoit une plume noire qui la désigne comme candidate à la ronde, une danse ou l’une des demoiselles sera choisie par le corbeau, et y perdra la vie.

     

    L'avis de Nanou :

     

    Layla est une jeune fille aristocrate qui s’apprête à faire son entrée dans le monde de la noblesse lors du bal d'hiver.

    Lorsqu’elle reçoit son invitation, Layla prend peur. L'enveloppe renferme également une plume noire, signe qu'elle doit participer à « la ronde des corbeaux ». Cela peut paraître anodin, mais cette danse signifie qu’une des participantes sera choisie par le corbeau et perdra la vie.

    Elle décide donc de parler à son frère, le comte de Lallemand, afin de repousser son entrée dans le monde à l'année d'après.

    Malheureusement pour elle, celui-ci refuse catégoriquement. Layla se voit contrainte d'attendre ce bal la peur au ventre.

    Entre légende et conte de fées, le destin de Layla est scellé.

     

    J'avoue que ce genre d'histoire n'est pas ma tasse de thé, si je puis dire.

    Le monde de l'aristocratie ne m'a jamais emballée et généralement je ne lis aucun livre à ce sujet, mais lorsque l'auteure me l'a proposé, je me suis laissé tenter.

    Eh bien, je ne regrette pas !

    Même si je ne compte pas lire ce genre de roman très souvent, j'avoue m’être laissée facilement emporter par cette histoire grâce à la plume fluide de l'auteure.

    Cette une histoire sombre, mais Angélique, arrive à nous tenir en haleine tout du long. On veut savoir si la légende est vraie et surtout ce qu’il va arriver à Layla.

    Les personnages sont bien décrits et je me suis prise d'affection pour Layla, cette jeune fille qui a la peur au ventre, mais qui trouve également l'amour.

    Le comte Lallemand m'a horripilé dès le début, mais quand vient la fin, on comprend mieux son comportement. Mon avis a évolué le concernant.

     

    En bref, j'ai passé un bon moment de lecture. Je vous conseille cette petite lecture (elle ne fait qu'une cinquantaine de pages) bien sympathique.

     

    Je remercie Angélique de m'avoir confié son bébé.

    Pin It

    votre commentaire
  • Auteur : Marissa Meyer

    Format numérique

    445 pages

    Sorti le 05/10/2017

     

    Résumé : Catherine est peut-être une des filles les plus désirées de Wonderland, et une favorite du Roi de Cœurs encore non-marié, mais son intérêt se trouve ailleurs. Talentueuse cuisinière, tout ce qu'elle veut c'est ouvrir une boutique avec sa meilleure amie et fournir le Royaume de Cœurs avec des pâtisseries et des confections délectables. Mais d'après sa mère, un tel but est impensable pour une jeune femme qui pourrait être la prochaine Reine.

    A un bal royal où Cath est attendue pour recevoir la proposition de mariage du Roi, elle rencontre Badin, le charmant et mystérieux joker de la cour. Pour la première fois, elle sent une vrai attraction. Au risque d'offenser le Roi et d'exaspérer ses parents, elle et Badin entrent dans une intense, secrète séduction.

    Cath est déterminée à définir sa propre destinée et tomber amoureuse selon ses termes. Mais dans un pays grandissant avec magie, folie, et monstres, le destin a d'autres plans.

     

    Avis de Chloé :

     

    Je ne sais pas trop quoi dire. En fait, je ne sais tellement pas quoi dire que je me suis dit qu’il fallait que j’en fasse une chronique. Parce-que oui, mon « je ne sais pas quoi dire » ce n’est pas parce qu’il n’y a rien à dire mais plutôt que je ne sais pas par où commencer.

    Pour simplifier, j’ai adoré et je n’ai pas aimé à la fois.

    Bon ok, j’y vais sérieusement cette fois.

    Le livre commence avec Cath, fille d’un noble du royaume et meilleure pâtissière du royaume. Elle se contente tant bien que mal de faire de la pâtisserie quand elle le peut, en attendant de trouver le courage de demander un financement à ses parents pour ouvrir sa propre boutique.

    C’est pendant un énième bal que Cath fait la connaissance du nouveau Joker de la cour : Badin. Le courant passe très vite et très bien entre eux, Badin s’avérant à la fois drôle et charmeur.

    On continue donc de suivre leur histoire, compliquée à la fois par la famille de Cath et par Cath elle-même.

    En fait c’est à cause de toute cette partie (partie qui va au-delà de la moitié quand même) du livre que je dis que je ne l’ai pas aimé : c’est une romance banale, voire même gnangnan sur pas mal d’aspects. Cath est une jeune fille naïve et assez faible sur de nombreux sujets. Bref, un personnage à l’opposé de ceux que j’aime en général, elle m’agaçait donc grandement.

    Mais c’est là qu’on arrive sur la fin du roman.

    Tout s’accélère d‘un coup, les personnages gagnent en caractère, les enjeux changent et l’action démarre. Tout prend une nouvelle tournure et je me suis retrouvée à stresser et à m’inquiéter pour les personnages, à vraiment me prendre au jeu.

    Le livre se termine finalement sur une bombe. L’auteur nous laisse donc là, comme ça, abasourdis et frustrés, on n’a pas la fin qu’on attendait mais quelque part cette fin-là est encore mieux.

    Bref, je ne sais toujours pas si j’aime ou non ce livre. Mais le résultat est là : il m’a bouleversé et m’a fait me questionner (même plusieurs jours après la lecture). Je pense donc que l’auteur a réussi son pari, et même magistralement bien réussi.

    Je dirai alors que je vous conseille cette adaptation de conte, et surtout de vous accrocher même si le début et le milieu ne sont pas transcendants, la fin en vaut la peine.

    Pin It

    votre commentaire