• Hier encore

    Auteur : Anne-Claire Chillan

    Editeur : Sharon Kena Edition

    Format : Numérique

    398 pages

    Sortie : 16 mai 2017

     

    Résumé :

    Marie était considérée comme une jeune fille à qui tout souriait. Reine du bal, capitaine des pompom girls et petite amie du meneur de l’équipe de basket, elle jouissait de tous les avantages accordés par son statut. Mais à la veille de sa rentrée en première, elle est frappée par un coup du sort. Déscolarisée durant un an et tenue au secret, elle revient, l’automne suivant, dans un monde où sa désertion a été très mal acceptée. Rejetée de tous, sans plus aucun privilège et sans amis, elle trouve son réconfort auprès d’Alec. Un nouveau venu que tout le monde semble détester, également. Ensemble, ils choisissent de défier l’adversité. Considérant que tout est possible, tant que rien ne les sépare. Mais le temps, malheureusement, les amènera à découvrir que leur refuge est bien fragile et que la bataille qu’ils mènent contre les autres ne sera sans doute pas la plus dure à livrer...

     

    Avis de Mely :

    Un grand merci aux éditions Sharon Kena pour ce SP et de leur confiance.

    Quand j’ai lu le résumé, je me suis qu’il s’était passé ça, et j’ai eu raison. Mais je ne m’attendais pas à certaines choses au beau milieu du livre et certainement pas à cette fin !

    C’est la première fois que je lis un livre de cette auteure et dès le début, j’ai totalement accroché à son style et à sa simplicité (je suis déjà en train de regarder si elle a écrit d’autres histoires.) Elle a créé une histoire absolument touchante, et même si l’on pourrait croire que c’est trop, trop de coïncidences sur certaines choses, sur certains événements (que je vous laisse le plaisir de découvrir), eh bien moi, j’ai totalement adhéré ! Un peu trop même, car j’ai pleuré à la fin, une chose que l’on peut compter sur les doigts d’une main, chapeau à l’auteure.

    Je voudrais vous parler des personnages, mais ça serait vous spoiler une partie de l’histoire. Car cette dernière tourne vraiment autour des personnages et de ce qu’il leur arrive, de ce qu’ils aiment, de leurs amis… Pour faire bref, je les ai trouvés matures, courageux. Pour des adolescents, c’est vraiment surprenant. Ils m’ont émue, bouleversée, et nous donnent une petite leçon sur la vie. Et l'amitié qui s'est développée entre nos deux personnages principaux et les personnages secondaires a pris du temps du naître et devenir ce qu'elle est à la fin du livre. 

     

    J’aimerais tellement vous en dire plus sur ce livre, mais ça serait vous raconter toute l’histoire, vous dire ce qui m’a fait rire, sourire, pleurer, grogner, soupirer. C’est un récit qui prend aux tripes, qui ne vous lâche pas, et qui reste gravé dans votre mémoire. Et même si le petit bémol se trouve être la fin (j’aurais aimé avoir quelques pages en plus pour en savoir davantage sur le futur d’un des personnages), ce livre restera un coup de cœur pour moi !  


    votre commentaire
  • Love In Live

    Love In Live

    De Carine C.

    Auto-édition

    Format : Numérique

    290 pages

    Sortie le 19 mai 2017

     

    Résumé:

     

    Ferny a eu un drôle de cadeau pour ses 30 ans : une invitation pour un week-end rencontre en Gironde organisé par le site de rencontres Love In Live. Elle décide de tenter l'aventure sans vraiment croire que l'Amour sera au rendez-vous.
    Jusqu'à sa rencontre avec David, le propriétaire des lieux...

     

    L'avis de Fran :

    C’est vraiment une très jolie découverte. Un livre léger, l’auteur a une plume très agréable.

    Une jolie romance à lire sur la plage ou sur un transat au bord de la piscine.

    J’ai aimé le thème du weekend-rencontre organisé par un site. Une très jolie idée que l’auteur a utilisée pour mettre un petit coup de peps à cette histoire d’amour comme lors du speed dating très drôle où l’on découvre les différents participants du weekend.

    J’ai adoré l’humour décalé de Ferny qui est très proche du mien, je dois dire. Malgré ce qu’il lui ait arrivé, elle garde le sourire. Elle est rigolote et sensible, mais a quand même du caractère et ne se laisse pas faire. Mais face à David elle se laisse rattraper par sa peur et l’on découvre une femme fragile pleine de sous-entendus. Elle m’a énormément fait rire et m'a beaucoup surprise ce qui m’a permis d’apprécier encore plus cette histoire.

    Quant à David, que dire ? À mes yeux il ressemble l'homme parfait, beau, musclé et sensible à souhait. À une époque, c'était un businessman parisien aimant le luxe et les belles choses, mais une déception amoureuse a changé la donne et l'a transformé en charmant geek directeur d’hôtel. On découvre un homme drôle et tendre, mais surtout très sensible. Il m’a beaucoup touchée et m’a parfois mis la larme à l’œil.
    Face à ce couple, il y a des personnages secondaires très drôles et attachants pour certains et que l’on aimera détester pour d'autres.

    Amour, humour et petites surprises sont un parfait descriptif pour cette romance que je vous conseille de lire au plus vite.

    Merci à Carine C de m’avoir fait découvrir cette petite merveille. 

    Note 4.5/5 


    votre commentaire
  • La saga des éternels, tome 1 : Le codex d’Altura

     

    Auteur : James Maxwell

    Editeur : Amazon Crossing

    Format : Numérique

    702 pages

    Sortie : 9 mai 2017

     

    Résumé :

    Depuis le jour où un enchanteur s’est servi de ses pouvoirs pour sauver son frère de la noyade devant ses yeux, Ella a trouvé sa voie.

    De larges ressources et connaissances sont cependant nécessaires pour rejoindre l’Académie des Enchanteurs et, déterminée, Ella étudie tous les livres qui lui tombent sous la main tout en vendant des fleurs. Son frère, Miro, rêve quant à lui de devenir l’un des meilleurs épéistes du monde et de manier les puissantes armes enchantées de sa nation pour défendre sa terre natale.

    Pendant ce temps, une force sombre se dresse à l’est, conquérant tout sur son passage, et Miro part pour le front. En son absence, un charmant étranger, Killian, séduit Ella. Mais Killian a un secret, et des actes d’Ella dépendra bientôt le sort de son frère, de son pays, et du monde.

     

    Avis de Mely :

    Je tiens à remercier Amazon Crossing et NetGalley pour ce partenariat.

    Cela fait longtemps que je n’ai pas lu de Fantasy et ce pavé de plus de 700 pages m’a permis de m’évader pendant quelques jours. J’ai eu un peu de mal à entrer dans l’histoire au début.

    Je pensais que nous aurions un seul point de vue, mais nous en avons plusieurs. Principalement, celui d’Ella et de son frère, Miro. Mais vers la fin, nous avons ceux d’autres personnages. Je trouve que c’est une bonne idée d’avoir ces différents points de vue, car nous voyons l’évolution des personnages, néanmoins, j’ai été un peu déçue parce qu’ils étaient inégaux : j’avais l’impression de lire plus de passages sur Miro que sur Ella, alors que son histoire me semblait énormément intéressante.

    Nos deux personnages sont en apprentissage : Ella va devenir enchanteresse et Miro, soldat, puis chantelame. Mais nous ne voyons pas vraiment cet apprentissage, surtout du côté d’Ella. Nous savons seulement qu’elle est l’élève la plus douée. Je tiens aussi à souligner une scène que j’ai détestée quand nous pouvions la retrouver en cours (chat + test, je vous laisse imaginer la suite…)

    Ella est présentée comme une belle jeune fille, intelligente, qui pourrait avoir tous les hommes qu’elle veut. Bref, parfaite. Mais je l’ai trouvée d’une naïveté ! Pour une fille qui est sortie première de sa « promotion », je l’ai souvent trouvée stupide. Miro, qui est plus âgé qu’elle, était un peu plus intéressant. Lui aussi était naïf au début, et un de ses amis de combat s’est souvent moqué de lui à cause de ça. Mais il a mûri à cause de la guerre, il est vraiment devenu adulte. J’ai bien aimé la progression de ce personnage.

    Ce début m’a semblé long, mais d’un côté, j’ai trouvé que l’histoire allait très vite. Parfois, des mois s’écoulaient entre deux chapitres et l’auteur faisait un bref résumé de ce qu’avaient fait les personnages. J’aurais aimé voir plus de développements de ce côté-là (mais bon, le livre est déjà assez conséquent !)

    Il a fallu que j’atteigne la seconde partie pour vraiment plonger dans l’histoire et savoir ce qui allait se passer. Le monde créé par l’auteur est très intéressant avec le côté magique, les runes, les Lexiques. Tout tourne autour de ce dernier point et on veut comprendre où l’auteur veut en venir avec ces derniers. Pourquoi sont-ils aussi importants ? Et il y a aussi de nombreuses scènes de bataille qui donne un rythme soutenu, qui contrastent avec les scènes d’Ella que j’ai trouvées plus longues.

    En conclusion, je suis ressortie assez mitigée de ma lecture. Je n’ai pas vraiment accroché aux personnages principaux et je me suis posé des questions sur la présence de certains personnages (dont la meilleure amie d’Ella qu’on voit au début, puis elle fait une réapparition à la fin, et Rogan, que j’aurais aimé voir plus souvent.) Néanmoins, l’histoire s’est révélée être très intéressante (surtout la deuxième moitié du livre) et je compte lire le deuxième tome pour connaître la suite.


    1 commentaire
  • Changelings, la furie du phénix, acte IV : acte final, la revanche

    Auteur : Maria J. Romaley

    Editeur : Auto-édition

    Format : Numérique

    260 pages

    Sortie : 6 mai 2017

     

    Résumé :

    Les jours sont comptés avant l'élection du Grand Alpha. Rosa et Loucas sont lancés dans une course contre la montre pour sauver ceux qu'ils aiment. 
    Lorsqu'ils se retrouveront sur le chemin, l'espoir sera-t-il permis ?
    Découvrez cette fin haletante pleine de dangers et d'émotions.

     

    Avis de Mely :

    Un énorme merci à Maria J. Romaley pour ce partenariat et pour sa confiance.

    Dire que j’attendais ce dernier acte est un euphémisme. Je ne sais pas si je dois me réjouir d’avoir attendu longtemps avant de le lire ou si je dois me donner des coups de pied aux f****.

    Je me doutais que Maria allait nous concocter une fin addictive et passionnante, mais je ne m’étais pas attendu à ce que ce soit dès le début ! J’ai été happée dès le début par ma lecture et il a été très dur de reposer ma tablette, voire quasiment impossible. L’auteur nous a créé une situation d’événement qui a fait que je voulais savoir ce qui allait se passer dans le prochain chapitre. J’ai littéralement été piégée par l’intrigue et je n’ai pu m’en défaire qu’en terminant ma lecture.

    J’ai retrouvé la Rosa que j’adore, celle au caractère bien trempé, qui ferait tout pour sa famille, celle qui doute quant à sa relation avec Loucas. Ici, elle n’hésite pas à prendre ses responsabilités, passant outre les remontrances de ses proches. Loucas est toujours en proie à ses sentiments envers Rosa et sa détermination à lui faire ouvrir les yeux. Un événement le concernant m’a fait énormément plaisir. Et puis… ENFIN ! (nan, je ne développerai pas)

    Tout s’enchaîne dans ces 260 dernières pages. Nous le savons, car il s’agit du dernier acte, mais rien n’est précipité. L’auteur a bien préparé le terrain grâce aux précédents actes, ce qui fait que cela semble normal que tout arrive à la fin. Pas de temps mort, enchaînement des actions, des révélations, des scènes romantiques, tout est tellement bien mélangé, que cela semble naturel.

    De l’acte I à ce dernier acte, j’ai vraiment tout aimé dans cette série. Même si j’avais déjà lu quelques titres de Maria, j’ai réellement appris à connaître sa plume par cette série et j’ai vraiment accroché à son style.

    Petit conseil : si vous souhaitez commencer cette série, faites en sorte d’avoir tous les actes sous la main !


    votre commentaire
  • Souvenirs d'une rose

     

    Auteur : Oriane

    Editeur : Something Else Edition

    Format : numérique

    550 pages

    Sortie : 7 février 2017

     

    Résumé :

    Au fond de la campagne belge, Denis obtient un poste d'homme à tout faire au manoir de la famille Bassenge De Luvieu.
    Grâce à son langage châtié et son aisance, il se fait apprécier des trois filles du baron qui vivent au manoir.
    Cependant Lena, la cadette, l'intrigue ; non seulement il est sujet à de fréquentes hallucinations depuis son arrivée dans la demeure, mais de plus elle n'est jamais loin de lui lorsqu'elles se produisent.
    Coincé entre l'anxiété face à ce constat et l'affection qu'il a pour cette jeune femme introvertie, Denis va tenter d'éclaircir les mystères qui l'entourent...

     

    Avis de Mely :

    Avant de commencer, je tiens à remercier chaleureusement Oriane de m’avoir permis de lire son livre et de sa confiance.

    Denis se retrouve engagé par Georges de Luvieu, un Baron, comme homme de main et va faire la connaissance de ses trois filles. S’installant au manoir de la famille, Denis va tenter de remplir la tâche qui lui est incombée : faire retrouver sa jeunesse au grand jardin de la propriété.

    Au début de ma lecture, j’ai eu l’impression de lire une romance historique du XIXe siècle, mais l’histoire se déroule bien à notre époque. Passé cette étrange impression, il est facile de se laisser transporter par la très belle plume de l’auteur. D’ailleurs, j’ai énormément été surprise par sa qualité. Les phrases sont belles, soignées, poétiques, sans être complexes. Le style est vraiment très agréable.

    Nous apprenons à découvrir les personnages au fil des chapitres. Denis est un jeune homme assez discret qui essaye de se faire une petite place dans cette famille. Les trois sœurs ont chacune leur propre caractère, et si Lena paraît froide à première vue, on comprend qu’il n’en est rien quand nous commençons vraiment à la connaître. Les personnages sont vraiment travaillés et j’ai apprécié le lien qui unissait les trois sœurs.

    Malgré cela, j’ai trouvé l’histoire longue. Le rythme était lent avec les nombreuses descriptions (mais qui sont très belles) et malgré les rebondissements à la fin et les petits « trucs » qui me poussaient à continuer pour connaître le fin mot de l’histoire, j’ai sauté quelques pages pour atteindre les passages qui éveillaient ma curiosité (à vous de voir lesquels !) Même si j’avais quelques doutes quant au final, l’apprendre était quand même surprenant.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique