• Rebel Biker, tome 1

    Auteur : Jean-Louis Stéphanie

    Édition : Évidence éditions

    Format : Numérique

    350 pages

    Date de sortie : 13 mai 2017


    Résumé: 

    Chloé Evans fait face à son chagrin comme elle peut. Après la perte de sa mère, son père et elle, décident de tout quitter afin de se reconstruire.
    Oui, ils aspirent à une nouvelle vie et arrivent dans une nouvelle ville. Mais il se trouve que celle-ci est dirigée par des personnes auxquelles Chloé et son père ne s'attendaient pas. Des personnes qui leur font comprendre qu'ils ne sont pas les bienvenus.
    Pourquoi Chloé et son père sont-ils traités ainsi ? Que cache cette ville ? Et surtout, pourquoi Tony, le chef du gang des motards la déteste-t-il autant ?


    Avis de Mirachou :

    Tout d’abord, merci à Évidence éditions pour ce service presse. C’est toujours un plaisir pour moi de découvrir des auteurs français, j'étais donc impatiente de me lancer dans la série de Jean-Louis Stéphanie avec le tome 1, Rebel Biker. Et j’avoue être un peu mitigée.

    La lecture est fluide, agréable, le sujet est bien maîtrisé seulement je n’ai pas accroché à l'écriture. Plus précisément, j’ai eu beaucoup de mal à capter les ressenties des personnages, ce qui m’a créé un détachement trop important pour vraiment les apprécier. Ce que je trouve extrêmement dommage, car au contraire l’intrigue est quant à elle bien ficelée. Du suspense simpliste, mais qui nous tient malgré tout en haleine, et nous fait tourner toujours plus de pages. Ce qui est un très bon point. 

    Le personnage de Chloé est en général tout ce que j’aime chez une héroïne, une fille forte, qui n’a pas sa langue dans sa poche et qui sait ce qu'elle veut et pourtant je n’ai pas accroché. Peut-être un certain manque de profondeur, j’ai trouvé que ses pensées et ses actes ne reflétaient pas assez sa personnalité. Pour ce qui est de Tony c’est un peu trop prévisible pour ma part. Le mec sexy, bad boy, qui en veut à la terre entière pour ses malheurs, agressif pour cacher sa vulnérabilité, font un peu trop réchauffé. Mais l’auteur a tout de même bien réussi sur son côté mystérieux. Leur relation me laisse perplexe, car même si on ressent de l'intensité j’ai eu du mal à comprendre leur réaction le plus souvent.

    Une petite déception au niveau de l’histoire qui ne nous entraîne pas dans le monde des bikers. Ils sont présents, j’ai apprécié l'idée qu’ils contrôlent la ville, mais ce n’est pas approfondi, on reste en périphérie.
    Après tout ce que je viens de dire cela peut paraître bizarre, mais je recommande tout de même ce livre. Car bien que je sois mitigée, je vais continuer ma lecture et je pense que beaucoup de lecteurs peuvent l'apprécier, car Jean-Louis Stéphanie a indéniablement du talent et de l'idée.


    votre commentaire
  •  

    Bane Seed Tome 1

    Auteur : Fanny André

    Editeur : MxM Bookmark

    Format : Numérique et papier

    250 pages

     

    Résumé :

    Bane Seed est une Banshee aguerrie, pourfendeuse d'hommes infidèles, violeurs et meurtriers. Elle adore son job et le pratique avec zèle. Un peu trop, peut-être. Suite à une erreur commise, elle écope d'une mise à l'épreuve et se retrouve affectée au Conseil, une organisation chargée du maintien de l'ordre parmi les peuples faes. Non seulement elle doit régler un conflit entre deux clans du Petit Peuple, mais comble de malchance, on lui adjoint l'Incube Dorian Murray pour coéquipier.
    Non mais : un Incube ! Autrement dit, tout ce qu'elle déteste.

    Entre eux les étincelles fusent – au sens littéral ! – et quand leur mission s'avère bien plus compliquée que ce qu'ils envisageaient, on frôle le carnage !

     

    L'avis de citrouille :

    Avant de commencer cet avis, je tiens à remercier la maison d’édition MxM pour ce SP.

     Ensuite, je dois expliquer pourquoi j’ai été intéressée par ce roman. En premier lieu, j’aime beaucoup la maison d’édition MxM, ce qui fait une raison plus que valable pour découvrir ce livre.

     Je lis énormément de Bit-lit et de Fantasy, peut-être beaucoup trop. Les créatures de prédilections sont souvent les vampires et les loups-garous. Là, dans le résumé, on sait dès le début qu’on va rencontrer d’autres créatures, comme une Banshee ou un incube ! Et ce livre a piqué ma curiosité pour cela. La dernière fois que j’ai vu une Banshee, c’était dans la série Charmed ! C’est pour dire.

      J’ai aimé découvrir un nouvel univers basé sur la mythologie. Dans ce roman, on pouvait sentir que l’auteur connaissait son sujet. Qu’elle avait encore plein de choses à nous dire ! D’ailleurs, j’aurais voulu que l’auteure nous en dise plus !  Même si les créatures mises en scène étaient déjà, pour moi, assez nombreuses pour m’enchanter.

     De plus, ce livre est rythmé par une bonne dose d’humour que j’ai apprécié. Les personnages, les créatures et les dialogues sont menés de manière simple et efficace.  Les personnages principaux nous embarquent dans leurs histoires avec humour et mystère. J’ai aimé leur relation, leurs mésententes et le comique de situation ! Bien sûr qu’un duo Banshee, qui déteste les hommes, et Incube allait faire des étincelles ! Rien que l’idée de mettre ces deux créatures ennemies ensemble m’a plu dès le début. On ne sait pas encore grand-chose sur Dorian, mais je pense que ça arrivera dans un futur proche.

     Je ne saurais trop comment expliquer mon ressenti global sur ce livre. Ce n’est pas un coup de cœur. Beaucoup de choses m’ont plus mais j’ai trouvé l’enquête finalement menée à bout trop vite… J’aurais peut-être voulu encore un peu plus de péripéties… (Toujours plus !), d’action. Simplement, j’aurais aimé que ce roman soit plus long. J’ai l’habitude de dire qu’un premier tome est mou, car il met en place l’univers, là, je trouve qu’il n’est pas assez mou justement.

     Pour conclure cet avis, je dirais que je vais suivre cette série avec attention. Elle me semble promettre du lourd pour la suite. Surtout avec notre duo de choc. Le style d’écriture de l’auteure m’a plu tout comme ses idées. Et je pense que de ne pas lire la suite serait dommage.

    Je remercie à nouveau la maison d’édition pour cette lecture.

     


    votre commentaire
  • Rédemption, partie 1

    Auteur : Enel Tismaé

    Editeur : Sharon Kena

    Format : numérique

    268 pages

    Sortie le 13 décembre 2017

     

    Résumé :

    Irina vit à Grawindall, bled paumé des États-Unis peuplé de vampires, loups-garous et sorcières, mais néanmoins tranquille.

    Jusqu'à ce que Théobald, un terrifiant vampire, arrive et commence à tuer.

    Après le tort causé à sa famille par ce monstre sans cœur, Irina quitte la ville et change radicalement d’existence.

    Elle s’entraîne avec acharnement pour retrouver Théobald et se venger. Il devient alors la proie, lui qui, jusqu'à maintenant, avait toujours joué le rôle du chasseur.

    Mais quand tous deux se retrouvent enfin, c’est un homme différent qu’Irina découvrira.

    Elle, qui croyait tout savoir sur son passé, sa famille, son ennemi, devra faire face à des secrets qui pourraient bien changer le cours de sa vie.

     

    Avis de Mely :

    Tout d’abord, un grand merci aux éditions Sharon Kena pour ce service presse et pour leur confiance.

    Je ne vais rien rajouter quant au contenu de l’histoire. La quatrième de couverture résume très bien ce qui se passe dans ce livre, et je ne vais rien dire d’autre pour éviter de vous spoiler.

    Je dois avouer que j’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire, notamment à cause de la narration à la troisième personne (mon gros problème…), mais j’ai réussi à passer outre pour être littéralement aspirée par l’intrigue. Et même si un point m’a fait tiquer (vague ressemblance avec une série), j’ai littéralement dévoré cette première partie !

    Irina est plus humaine, avec ses points faibles et ses points forts. Elle est peut-être plus fragile comparé à la communauté surnaturelle qui l’entoure, elle ne laisse pas montrer qu’elle est plus faible que ce groupe. Même si parfois elle est intimidée par ces êtres surnaturels, c’est une vraie combattante quand il s’agit de sa famille et de ses amis. Mais parfois, elle nous rappelle qu’elle est comme nous, qu’elle a des sentiments, qu’elle est humaine.

    J’ai eu beaucoup de mal à comprendre Theobalt. C’est le personnage le plus complexe de ce tome. Il nous est présenté comme le vampire le plus dangereux et le plus méchant de l’histoire, et ses actes le prouvent. MAIS, ben oui, il y a un mais, certaines phrases, certains gestes nous obligent à penser autrement. On se dit qu’il n’est pas si mauvais que ça au final, puis il arrive à nous contredire en commettant un nouveau crime. Une vraie girouette, ce mec ! C’est un personnage que j’ai aimé découvrir, et il garde ses secrets pendant un sacré bon moment.

    Enel Tismaé a vraiment su bâtir un petit monde à côté, un monde qui gravite facilement autour de notre duo : la famille d’Irina au début, puis Gabriel et Angela. Ces derniers sont plus que des amis pour Irina et Théo, ce sont des piliers sur lesquels ils peuvent se reposer, en qui ils peuvent avoir confiance. Ils apportent vraiment un plus à l’histoire, et ne sont pas là simplement pour faire figuration comme personnages secondaires.

    Action, révélation, rebondissement, humour, panique, amitié, amour, trahison… on ne s’ennuie pas un seul instant dans cette première partie. Tout y est pour que l’on soit captivé par cette histoire. Cette dernière est vraiment addictive et nous tient en haleine jusqu’au bout. Est-ce que je dois parler de la fin de la première partie ? Je vais juste dire que c’était une bonne chose que l’auteur n’ait pas été à mes côtés à ce moment-là…


    2 commentaires
  • Les contes inachevés, tome 1 : La vilaine belle-sœur

    Auteur : Ana Ling

    Éditions : MxM Bookmark (Collection Infinity)

    Format numérique

    361 pages

    Sortie le 23 août 2017

     

    Résumé :

    En déchirant par mégarde un vieux livre d’images, Kat est téléportée dans le monde de Cendrillon, où elle incarne Katriona, l’une des hideuses belles-sœurs ! En tant que jeune fille de noble lignage, sa vie change du tout au tout et elle doit apprendre à survivre aux lois de ce nouvel environnement, à commencer l’épreuve de passer les portes avec une robe à arceaux... Pour revenir chez elle, elle va devoir compléter l’histoire, jusqu’à ce qu’ils soient heureux et aient beaucoup d’enfants. Mais les obstacles sont de taille : l’autre belle-sœur est belle à s’en damner, la marraine la bonne fée est aux abonnées absentes et le prince — carrément canon, soit dit en passant — déteste les bals.

    Dans de telles conditions, arrivera-t-elle seulement à rentrer chez elle... ?

     

    Avis de Mélissa :

    Je tiens à remercier l’éditeur pour sa confiance et pour avoir décidé de nous offrir la traduction de cette histoire qui est tout simplement géniale ! J’espère que la série au complet sera traduite, j’ai adoré du début à la fin !

    L’histoire est une adaptation de l’histoire de Cendrillon. Quand Kat tombe en déchirant une page de son livre de Cendrillon, en guise de représailles, elle se retrouve dans le conte, dans la peau de Katriona, l’une des hideuses belles-sœurs du livre. Tout au long de l’histoire, Kat, qui connaît l’histoire par cœur, s’amuse à faire damner et mettre des bâtons dans les roues de sa sœur, Bianca, dont l’unique objectif est de devenir la reine du Royaume. Avec l’aide de Krev, un être qu’elle seule peut voir, et plus tard marraine la bonne fée, Kat tentera le tout pour le tout pour que Elle, techniquement Cendrillon dans le conte, mais une simple servante dans sa famille, puisse épouser Edward, le prince. Sauf que rien ne se passe comme prévu, et ce malgré tous les efforts considérables de Kat.

    J’ai adoré le ton et l’écriture de l’histoire. J’ai très souvent éclaté de rire, j’avais presque en permanence un sourire collé au visage pendant ma lecture. Les pensées de Kat sont délirantes, elle a tendance à oublier qu’elle n’est pas dans le vrai monde, donc il lui arrive très souvent de s’échapper en utilisant des expressions ou de faire référence à certaines choses de notre temps. Bien évidemment, dans le conte, ils ne comprennent rien. Son côté fonceur dans sa quête de changer la loi concernant le nombre d’heures que les enfants doivent travailler m’a fait rigoler, surtout la façon qu’elle s’y est prise pour dénoncer un employeur sur la place publique. Quant au prince Edward, je l’ai juste adoré. C’est vraiment le prince charmant le plus extraordinaire de tous les contes de Disney ! On se pâme devant lui sans aucune hésitation. Les personnages secondaires sont tous excellents et apportent une petite touche spéciale à l’histoire. Franchement, cette adaptation de Cendrillon est une réussite de A à Z.

    Je donne donc une note parfaite à ce premier et j’espère sincèrement que nous aurons l’occasion d’avoir très rapidement le tome 2 ! (Message subliminal à l’éditeur !)


    votre commentaire
  • Lucy in my sky, tome 2

    Auteur : Callie J. Deroy

    Editeur : L’Ivre-Book

    Format : Numérique

    272 pages

    Sortie le 12 août 2017

     

    Résumé :

    Le combat le plus difficile d’une vie est le combat que l’on mène contre soi-même, contre ses peurs et ses démons intérieurs. Cameron n’entend pas mener ce combat, pour lui, perdu d’avance.

    Mais ce serait sans tenir compte de la très têtue Lucy Petrelli qui, bien que seule contre la Terre entière et face à des menaces qu’elle n’aurait jamais soupçonnées, refuse d’abandonner.

    Devra-t-il la briser pour qu’elle renonce enfin ? Et elle ? Son cœur sincère et son tempérament obstiné seront-ils un atout... ou causeront-ils sa perte ?

     

    Avis de Mely :

    Avant de commencer, je tiens à remercier chaleureusement les éditions L’Ivre-Book et Callie J. Deroy pour ce service presse et leur confiance.

    J’avais plus que hâte de replonger dans l’histoire et de retrouver toute la petite bande, et même si j’ai eu un peu de mal au début, j’ai fini par être de nouveau conquise.

    Comme je l’ai dit, j’ai eu quelques difficultés au début, car j’avais un peu oublié certains passages, et il m’a fallu un peu de temps pour tout remettre en place, mais après une petite vingtaine de pages, impossible de lâcher ma tablette. J’étais bien contente d’avoir eu une insomnie de 2 à 6 heures du matin ! (enfin sur le coup, oui, après…)

    J’ai retrouvé une Lucy toujours aussi rock’n roll, explosive, que j’ai toujours apprécié dans ce nouveau tome. Je ne sais pas si je peux dire la même chose pour Cameron, principalement au début. J’ai eu envie de le secouer les puces, mais après une décision qu’il a prise, j’ai été obligée de revoir mon jugement sur lui. C’est vraiment un duo qui se complète et que j’ai vraiment apprécié.

    J’ai eu l’impression d’être sur des montagnes russes tout au long de l’histoire. Action, sentiments, rebondissements, pas le temps de s’ennuyer. Nous allons de surprise en surprise, on doute de certaines choses, de certains personnages, on sourit, on grimace, on a peur… on ne s’ennuie pas au final.

    Merci à Callie pour ce deuxième tome qui nous offre une fin que j’attendais grandement et qui a parfaitement satisfait mes attentes. Régalez-vous avec ces deux tomes qui vous feront passer un bon moment !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique