• Interview de Christelle Morize

    Bonjour Christelle et bienvenue chez Lecture-mania

     

     

    • Pour commencer, peux-tu te présenter en quelques mots ?

    • Bonjour Lecture-mania ! Christelle, maman de quatre enfants, grand-mère d'un petit Andrew et mère au foyer quand je ne suis pas devant mes écrits.

    • Depuis quand écris-tu ?

    • J'ai commencé à griffonner vers l'âge de 17 ans, Mes cahiers du lycée s'en souviennent. ;)

    • Combien de temps consacres-tu à l’écriture ?

    • Dans les jours de grandes inspirations, ça peut aller jusqu'à 5 heures d'écritures non stop. Sinon, je m'impose au moins milles mots par jour pour avancer doucement et garder le rythme.

    • Quand tu as une idée, prends-tu des notes ?

    • Pas toujours ! J'ai la fâcheuse habitude d'avoir des idées quand je ne peux pas les noter. Mais, j'ai une bonne mémoire et ça aide bien.

    • Sur quel support écris-tu ? (Ordinateur, cahier…) 

    • Sur mon ordinateur, la majeure partie, mais il m'arrive de ne pas être chez moi et écrire sur un bout de papier ou mon téléphone.

    • D’où te vient l’inspiration ? 

    • De partout ! Un film, une série, une rencontre au hasard dans un supermarché. Les idées affluent sans prévenir et mon imagination fait le reste.

    • Combien de temps mets-tu à écrire un livre ?

    • Un an environs, surtout les gros pavés.

    • Fais-tu beaucoup de recherches pour tes romans ?

    • Énormément ! Je suis très exigeante avec moi-même et je me refuse la moindre erreur sur une ville ou un événement que j'incorpore dans mon histoire. J'aime l'exactitude et si je commet une erreur, je me sens presque coupable.

    • Écoutes-tu de la musique en écrivant ? 

    • Quelque fois, j'ai besoin de calme pour certaines scènes, mais pour d'autres, rien de mieux que la musique pour m'entraîner dans la spirale de mon histoire.

    • Quand tu commences à écrire ton histoire, la connais-tu déjà en entier ou bien tu improvises au fur et à mesure ? 

    • Au départ, j'ai l'histoire presque complète, mais les personnages semblent me donner une direction différentes à chaque fois. Donc, je suis le mouvement.

    Interview de Christelle Morize

     

    • Auteure auto-édité, on peux te retrouver, dans plusieurs genre, la romance, le policier, la science fiction. As tu une préférence tout de même ?

    • J'aime écrire de tout, selon mes humeurs. Cela dit, si je devais choisir, le thriller ferait légèrement pencher la balance en sa faveur.

    • Sur ta page facebook, tu annonce la sortie du tome 2 de « Un deal pour la vie » bientôt. As tu une date plus précise à nous communiquer ?

    • Normalement, il devait sortir en décembre, mais avec les fêtes, la grippe... Donc, c'est reporté à janvier et il est quasiment terminé.

    • Il y a t-il un genre que tu adore lire mais que tu ne te vois pas ou n'arrive pas à écrire ?

    • La romance MM. J'aime bien en lire, mais je ne crois pas être vraiment capable d'en écrire.

    • Quel est le personnage de tes romans préféré et pourquoi ?

    • Je les aime tous, mais j'ai une petite préférence pour le sergent Levinson. Torturé, mauvais caractère, indomptable, excepté en compagnie de sa douce Taliah.

    • Quel est le personnage que tu as eu le plus de mal à écrire et pourquoi ?

    • Toujours et encore le sergent Brad Levinson ! Son personnage a été très fouillé, en tout cas dans ma tête. J'avais une idée précise de ce que je voulais, j'espère avoir réussi à en faire un perso détestable et attachant à la fois.

    • Quels sont tes autres projets ?

    • Une fois que un Deal pour la vie, tome 2 sera sorti, je vais reprendre l'écriture de l'instruction du cœur 3, faire des recherches pour Nuits macabres 2 et commencer une histoire contemporaine qui aura pour titre Le chef de famille.

    • Quels sont tes genres de lecture préférés ?

    • Je lis de tout, au moins, je peux affirmer ne pas être difficile.

    • Quel est le dernier livre que tu as acheté ?

    • Comme un phare dans la tourmente de Wendall Utroy.

    • Quel est ton ou tes auteur(s) préféré(s) ?

    • Michael Connelly, Stephen King, Danièle Steel, Nora Roberts et beaucoup d'autres.

     

    Ton portrait chinois en 10 questions : 

      

    Si tu étais… 

     

    Un animal ?  Un cheval

    Une couleur ?  Le bleu

    Un film ?  L'amour à tout prix avec Sandra Bullock (évidemment)

    Une sucrerie ?  Le chocolat sans hésiter

    Une actrice ?  Sandra Bullock

    Une fleur ?  Rose rouge qui, en langage des fleurs représente la déclaration d'amour, la volupté, la passion...

    Un de tes personnages ?  Tatiana Grayson des morsures de l'âme. Elle adore la photographie, elle est discrète, timide et toujours disponible pour aide.

    Une saison ? L'automne, juste assez de pluie et de soleil

    Une chanson ? Alléluia chantée par Alexandra Burke

    Un livre ? Sur la route de Madison de Robert James Waller

     

    Un dernier mot pour tes lecteurs ?

     Que dire d'autre sinon merci ? Merci de me lire, de me suivre, d'aimer mes histoires, d'être patientes/patients quand je mets plus de temps que prévu pour sortir un roman.

     

     

     

    Sa page facebook : Ici

    Son blog : 

    Retrouvez ses romans : Par ici

     

    Interview de Christelle MorizeInterview de Christelle MorizeInterview de Christelle MorizeInterview de Christelle MorizeInterview de Christelle MorizeInterview de Christelle MorizeInterview de Christelle MorizeInterview de Christelle MorizeInterview de Christelle MorizeInterview de Christelle Morize 

     


    votre commentaire
  • Destinés, tome 1 et 2

    Lucie Barnasson

    Éditions Mots en flots

    Version ebook

    Pages : 389 pages

     

    Résumé du tome 1

    Lénia vit dans un monde où toute mélodie est interdite – pire même, puisqu’elle y est considérée comme nocive ! La population vit donc depuis plus d’un siècle réfugiée sous des dômes insonorisés. Cependant, contrairement à ses semblables que cela n’a jamais empêchés de continuer à vivre normalement, la jeune adolescente se sent enfermée, prisonnière de cette vie tout autant que des dômes. Sa rencontre avec Tristan apporte enfin toute la lumière sur le mystère de ce mal-être, et Lénia découvre qui elle est vraiment.

    Mais qui est cette ombre mystérieuse et sombre qui semble la suivre jusque dans ses cauchemars ? Et quel terrible secret cache-t-elle sous sa cape au revers de sang ?

     

    Avis de Fran :

    Tout d’abord merci aux éditions Mots en flots pour ce service presse.

    Ce livre a été pour moi une magnifique découverte et surtout un énorme coup de cœur.

    Lenia est une jeune fille éprise de liberté. Elle étouffe sous ce dôme qui est soi-disant là pour la protéger, mais, qui pour elle, est synonyme d’oppression. Elle est tellement mieux à l’extérieur, au milieu de la nature et des bruits. Ne voulant pas spoiler je ne m’étendrais pas sur ce qui va lui arriver, ni sur ce qu’elle va découvrir. Je peux juste vous dire que ce personnage est extrêmement attachant. A la fois courageuse, avec un caractère fort mais aussi très sensible.

    Quant aux autres personnages, ils sont tout aussi attachants. Surtout James et Tristan. J’ai également eu un gros coup de cœur pour Sevan.

    Lenia va petit à petit rencontrer tous ce petit monde. Qui va au fur et à mesure du livre devenir sa famille. Ses alliés. Et parfois ces ennemis.

    Il est très difficile pour moi de ne pas spoiler. J’ai tellement aimé ce livre que j’ai envie de partager cette découverte avec vous. Et de tout vous raconter.

    L’auteur a su créer un univers. Dès les premières pages, on plonge dedans.

    J’ai fini de le lire depuis quelques jours, pourtant il me suffit de fermer les yeux pour être replongée au milieu des personnages.

    J’ai aussi énormément apprécié le fait qu’il y ait beaucoup d’informations qui nous arrivent, mais sans avoir l’impression de se noyer au travers de cette déferlante. Au contraire la plume de l’auteur est tellement douce que l’on a l’impression d’ajouter des pièces au puzzle de l’histoire.

    Je pense que vous l’aurez compris, je vous conseille ce livre à 110%

    Par contre attendez-vous comme moi à être en crise de manque à la fin des 2 tomes.

    Vivement la suite...


    votre commentaire
  • La Servante écarlate

    La servante écarlate

    De Margaret Atwood

    Éditeur : Robert Laffont

    Format : Broché

    544 pages

    Sortie le 8 juin 2017

     

    Résumé :

     

     

    «  Devant la chute drastique de la fécondité, la république de Gilead, récemment fondée par des fanatiques religieux, a réduit au rang d’esclaves sexuelles les quelques femmes encore fertiles. Vêtue de rouge, Defred, « servante écarlate » parmi d’autres, à qui l’on a ôté jusqu’à son nom, met donc son corps au service de son Commandant et de son épouse. Le soir, en regagnant sa chambre à l’austérité monacale, elle songe au temps où les femmes avaient le droit de lire, de travailler… En rejoignant un réseau secret, elle va tout tenter pour recouvrer sa liberté. »

     

    L'avis de Nacarat : 

     

    Que dire de La servante écarlate ?


    Un livre coup de poing, terrifiant parce que plausible. Et si Gilead n’était pas si loin de nous ? Mention spéciale pour la fin de ce roman… Un livre à lire absolument.

    Tout au long, on veut savoir comment Defred va s’en sortir et si elle va réussir à s’échapper.


    Personnages

    Defred est le personnage que nous suivons tout au long de ce roman. C’est elle qui nous raconte sa vie depuis la chute de la natalité, ce qu’elle est devenue, comment elle perçoit le monde autour d’elle. Attachante, elle n’en reste pas moins passive, et on aimerait qu’elle agisse. Néanmoins, à sa place, qu’aurions-nous faite ? Defred possède une humanité qui parlera à chacun d’entre nous.

     

    Style

    Un bon style, mais qui pourrait perdre le lecteur face aux dialogues et aux fréquents retours en arrière.

    En bref...

    Une très bonne lecture. Une lecture qui fait réfléchir. J’ai adoré pour ma part. Même la relative passivité de Defred n’aura pas gâché ma lecture. Ce livre a été écrit dans les années 1980, pourtant, vous resterez surpris par son côté très contemporain.

    Je vous conseille particulièrement le format collector en poche de Robert Laffont pour la Postface rédigée par Margaret Atwood elle-même.

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Coeur itinérant, Tome 2 : Inaccessible

    Coeur itinérant

    Tome 2 : Inaccessible

    De Jane Harvey-Berrick

    Collection Infinity

    Format : Numérique

    Sortie le 06 décembre 2017

    300 pages

     

    Résumé : 

     

     

    Combien de fois peut-on jouer avec ses sentiments ? Quand l'amour nous a démoli, doit-on lui donner une seconde chance ? À quel moment l'optimisme devient-il de la stupidité ? Et que se passe-t-il quand l'homme qu'on aime ne cesse jamais de bouger et de voyager ? Doit-on se dire au revoir ou abandonner tout ce pour quoi on a travaillé et tout ce qu'on a connu jusqu'à maintenant ? Une fête foraine peut-elle devenir son chez-soi ? Oh. Vous pensiez que j'avais les réponses ? Non, désolée. Pas de réponses, juste un bon nombre de questions et un coeur qui aimerait prendre le dessus sur mon cerveau. Une personne peut-elle devenir un foyer ? 

     

    L'avis de Nanou :

     

    J'attendais cette suite avec impatience.

    En effet, à la fin du tome 1, Aimée a quitté Kes et est retournée chez elle pour reprendre son poste d'institutrice. Même si elle était sûre de son choix, cela ne l’empêche pas d'avoir le cœur brisé. Et nous, pauvres lecteurs, on ne pouvait qu'attendre la suite pour savoir ce qu'Aimée et Kes allaient devenir.

    Ce 2e opus commence 1 mois après la fin du tome 1. Un mois pendant lequel, Aimée a le cœur brisé d'avoir laissé l'amour de sa vie. Alors quelles n'est pas sa surprise et sa joie, lorsqu’un soir en sortant de son travail, il est là, devant elle, appuyé sur sa moto.

    Leurs retrouvailles et leur amour sont toujours aussi forts. L'auteur a su retranscrire les émotions à la perfection et nous entraîne dans l'histoire facilement.

    Si dans le 1er tome, Aimée apprend à vivre avec les forains, dans le monde de Kes, dans celui-ci, c'est l'inverse et Kes, à beaucoup de mal à s'adapter à la vie citadine et vivre sous un toit.

    J'ai adoré ce tome, autant que le premier .

    Dès les premières pages, j'ai été embarquée dans l'histoire avec Aimée et Kes.

    Ce roman est rempli d'émotions et j'avoue que mon cœur a joué au yoyo une bonne partie de ma lecture. Les scènes de sexe sont nombreuses et hot, mais pas grossières.

    Aimée et Kes, se dévoilent leurs sentiments.

    On découvre un Kes toujours aussi fougueux, mais également très amoureux et tendre. Il est prêt à tout pour Aimée et lui prouve de différentes manières. C'est également un homme prêt à tout pour ses amis et sa famille .

    Aimée quand à elle, est une femme extraordinaire, forte et courageuse. C'est un soutien sans faille pour Kes . Elle ne lâche rien, n'abandonne pas et les forains l'acceptent et la respectent pour ça.

    Les personnages secondaires sont très appréciables et attachants. On les découvre plus dans ce tome et j'ai beaucoup apprécié ce point.

    L'intrigue nous tient en haleine tout du long. Kes et Aimée ne vivent pas leur amour tranquille sans embûche. Non, loin de là . Ils vont devoir se battre pour être ensemble, relever des défis, surmonter des obstacles.



    J’espère vraiment que d'autres histoires de Jane Harvey-Berrick, vont être traduites, car c'est une auteure que je vais suivre de près.

    Je remercie Collection Infinity pour ce service presse et leur confiance.

    Note 5/5

     



     

     



     

     


    votre commentaire
  • Éditions &H (Harlequin)

    Sortie le 10 janvier 2018

    349 pages

    Format Kindle

     

    Résumé : Seules les histoires d'amour qui peuvent nous blesser méritent d'être vécues.

     

    Ne rien attendre de personne et contrôler chaque aspect de sa vie, c’est le seul moyen que Carli a trouvé de se protéger. Alors oui, ça veut dire laisser la peur guider ses choix, mais dans un monde où elle n’a jamais réussi à s’intégrer en tant que malentendante, ça veut surtout dire survivre, tout simplement. Mais ça, c’était avant de rencontrer Reed, avec son charme à couper le souffle et sa façon intense de la regarder… Désormais, survivre ne suffit plus. Carli veut vivre. Seulement elle n’a jamais eu aussi peur de sa vie. Car prendre le risque de vivre, c’est aussi prendre celui de tout perdre… y compris Reed. 

     

    L’avis de Mélissa : Tout d’abord, je tiens à remercier NetGalley et les Éditions Harlequin pour leur confiance. Maintenant, que dire après avoir tourné la dernière page de ce magnifique roman, autre que « j’ai adoré » ? Ce n’est pas facile de trouver LE qualificatif, mais j’ai vraiment apprécié cette histoire, mais vraiment. 

     

    Carli est malentendante et porte un appareil auditif qui l’embête plus qu’autre chose. Elle rêve de devenir enseignante et met les bouchées doubles pour réussir. Or, les obstacles qu’elle rencontre sur son chemin ne sont pas toujours faciles à surmonter, dont la grosse moustache de son professeur. Elle doit absolument comprendre ce cours, mais ça lui semble impossible. C’est ainsi jusqu’à ce que Reed se porte à son secours. Reed est sourd et un interprète l’aide en classe pour comprendre ce que raconte le prof. Il se donne donc la mission d’aider Carli et de fil en aiguille, ils se mettent à communiquer à travers leurs notes et apprennent à se connaître. Il s’aperçoit alors que sa nouvelle amie est solitaire, étant donné qu’elle entend mal et qu’elle ne connaît pas le langage des signes. Il lui fera donc connaître son propre monde.

     

    Reed est très attiré par Carli, mais il avance en mettant les 4 freins, ayant le cœur brisé depuis que sa dernière copine l’a lâchement trahi en se moquant de son handicap. Adopté à l’âge de 3 ans par une famille aimante, il est devenu grâce à eux un jeune homme patient, gentil et très attentionné. Un héros ! Quant à Carli, c’est une jeune femme très forte et déterminée. Issue d’une famille de quatre filles non désirées par leurs parents, elle a connu son lot de violence et d’abandon. Grâce à Reed, elle s’apercevra qu’être malentendante n’est pas nécessairement un handicap et qu’il est tout de même possible de réaliser de grandes choses.

     

    C’est une histoire émouvante, magnifique, mais pas du tout focalisée sur leur handicap, loin de là. Ils apprendront à avancer malgré leur passé respectif, mais parfois pour avancer, il faut parfois reculer. Ils avanceront dans la vie malgré les épreuves qu’ils rencontreront. L’écriture est fluide et elle est racontée de façon alternative par Reed et Carli. Je vous encourage fortement à lire cette histoire, vous ne le regretterez pas.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique