• Interview de Laurent Pocry

    Interview de Laurent Pocry

     

    Bonjour Laurent et bienvenue chez Lecture-mania

     

     

    •  

      • Pour commencer, peux-tu te présenter en quelques mots ?

        Bonjour à toutes et à tous. Je suis né à Amiens en 1960. Mes parents travaillaient dans une librairie. Après avoir passé un CAP de coiffeur, je suis entré en gendarmerie à 19 ans, car depuis toujours, je suis un fana de montagne et je voulais faire du secours en montagne. J'ai commencé dans le massif vosgien (versant alsacien) ; puis dans les Alpes. Je suis marié depuis bientôt 34 ans. Nous avons 2 filles. Deux petits-enfants renforcent maintenant la famille. Je suis maintenant en retraite et j'habite en Savoie. Mes passions : la montagne et l'écriture.

       

      • Depuis quand écris-tu ?

        Depuis une dizaine d'années.

         

       

      • Combien de temps consacres-tu à l’écriture ?

        Beaucoup trop de temps selon ma femme (lol), sans compter les recherches pour étayer mes romans.

         

       

      • Quand tu as une idée, prends-tu des notes ?

        J'ai toujours un bout de papier sur moi (ainsi que sur ma table de nuit)

         

       

      • Sur quel support écris-tu ? (Ordinateur, cahier…) 

        Sur Ordi chez moi et sur du papier en vacances (aucun support informatique, ni Internet, ni email en vacances. Je coupe tout)

         

       

      • D’où te vient l’inspiration ? 

        Ça vient comme ça. Beaucoup la montagne, puisque je l'ai pratiqué avec mon travail et je continue encore aujourd'hui, mais plus tranquillement.

         

       

      • Combien de temps mets-tu à écrire un livre ?

        Ça dépend. Mes romances ont été écrites en 3 mois. Mes polars entre 6 mois et un an.

         

       

      Interview de Laurent Pocry

      • Fais-tu beaucoup de recherches pour tes romans ?

        Aucune recherche pour mes polars montagnards, les reliefs étant un milieu que je connais bien. Par contre, pour mes romances, notamment "Fashion week", j'ai dû contacter des parfumeurs, des casteurs et des photographes de mode. C'est toujours intéressant de discuter avec d'autres personnes. Les recherches permettent aussi de visiter des sites interdits au public ou en dehors des circuits normaux. Exemple, pour mon polar pour ados " L'ange pleureur fait son cirque " j'ai eu l'occasion de visiter le cirque d'Amiens (un cirque "en dur" comme celui de Paris), je suis même monté sur le toit. Le visiter entièrement m'a permis de rajouter des scènes. J'ai aussi visité de fond en comble un ancien fort pour la rédaction de " La valse des cadavres ".

         

       

      • Écoutes-tu de la musique en écrivant ? 

        Jamais. D'ailleurs, comme je dis tout le temps, hormis le classique, j'ai une culture musicale proche de 0 sur l'échelle de Richter.

         

       

      • Quand tu commences à écrire ton histoire, la connais-tu déjà en entier ou bien tu improvises au fur et à mesure ? 

        Non. J'ai le début et la fin. Mes personnages forgent l'histoire au cours de l'écriture. J'écris parfois sans savoir ce que je vais rédiger à la page suivante. D'ailleurs si d'autres auteurs font de même, faites-moi signe, ça me rassurera (lol)

         

       

      • Auteur de romans policiers régionaux, tes polars sont centrés sur la montagne. Pourquoi ce choix ?

        Bien que je ne sois pas originaire d'un département de montagne, celle-ci est mon milieu. J'ai commencé à crapahuter à 11 ans ; par la suite j'en ai fait ma profession. Je pratique l'escalade et l'alpinisme, rando estivale, je fais également du ski de rando et de temps en temps de l'alpin. Je passe au minimum une journée par semaine en montagne. Bref, c'est ma drogue.

         

       

      • On peut également retrouver ta plume dans la romance érotique. Est-ce un genre que tu as toujours voulu écrire ?

        Non. Des maisons d'édition cherchaient de la romance. J'ai écrit " Fashion week " pour m'amuser. J'ai été surpris de recevoir deux contrats de deux maisons différentes. J'ai choisi " Rebelle ", puis j'ai écrit " J't'aimerai jamais gadjo"

       

      • Si tu devais choisir un seul de tes romans, lequel choisirais-tu ?

        " Ça va m'occuper ! ". Peut-être parce qu'il a obtenu le 1er prix " Les Plumes Grenobloises " et a été finaliste au prix " Moncey " (prix de la gendarmerie nationale)

         

       

      • Aimerais-tu d'essayer à un autre genre ?

        J'ai des idées, mais rien de concret pour l'instant.

         

       

      • Quel est le personnage de tes romans préféré et pourquoi ?

        Christian, le héros de " Ça va m'occuper ! ", de " Ca r'commence ! " et " Dérapage à Noël " (Parution dans deux mois de ce dernier, chez " Coëtquen ", mon éditeur habituel) Pourquoi ? Il baguenaude en montagne et se tire d'aventures parfois difficiles.

         

       

      Interview de Laurent Pocry

      • Quel est le personnage que tu as eu le plus de mal à écrire et pourquoi ? Anjie la gitane dans "J't'aimerai jamais gadjo ". Le milieu des gens du voyage m'est totalement inconnu. Mais l'écriture m'a beaucoup amusée.

         

       

      • Quels sont tes autres projets ?

        J'ai commencé un autre polar (sans montagne cette fois).

       

      • Quels sont tes genres de lecture préférés ?

        Je lis de tout, sauf la SF et la littérature où les fées et autres personnages extraordinaires sont présents (je dois être trop cartésien).

         

       

      • Quel est le dernier livre que tu as acheté ?

        Je n'en achète jamais, mais j'en lis 3 ou 4 par mois (il y a dans mon village une boite à livres (plus de 1500 bouquins tournent régulièrement.) En fait, cette " boite " est un ancien lavoir.

         

       

      • Quel est ton ou tes auteur(s) préféré(s) ?

        Idelfonso Falcone, Ken Folett et quelques autres auteurs, sans oublier Uderzo et Goscinny pour Astérix !

       

       

      Ton portrait chinois en 10 questions : 

        

      Si tu étais… 

       

      Un animal ? Un loup

       

      Une couleur ? Le jaune

       

      Un film ? La grande vadrouille.

       

      Un livre ? Une bibliothèque entière pour être certain de ne pas me tromper.

       

      Une sucrerie ? Un berlingot

       

      Une personne célèbre ? Le Grand Charles (Là, je suis prétentieux !!!)

       

      Une fleur ? Du lilas

       

      Un de tes personnages ? Si c'est un personnage célèbre, j'admire Léonard De Vinci ou un personnage de mes romans ? Christian.

       

      Une saison ? L'hiver

       

      Une chanson ?  Aucune idée

       

       

      Un objet ? Entre mon piolet ou l'une de mes paires de skis, je n'en sais trop rien.

       

       

      Un dernier mot pour tes lecteurs ?

      D'abord un grand merci à ma femme, sans qui mes romans ne seraient pas ce qu'ils sont. Ses avis sont toujours pertinents et elle me corrige mes fotes, heu mes fautes.

      Je remercie aussi les lectrices et les lecteurs pour l'intérêt qu'ils me témoignent ; sans eux un auteur n'est rien. J'apprécie particulièrement nos rencontres lors des Salons du livre. Et merci également pour l'intérêt que vous m'avez témoigné pour cet interview.

     

    Sa page facebook : Ici

    Achetez ses romans : 

     

    Interview de Laurent PocryInterview de Laurent PocryInterview de Laurent PocryInterview de Laurent PocryInterview de Laurent PocryInterview de Laurent PocryInterview de Laurent PocryInterview de Laurent Pocry

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :