• Les MacKintosh, tome 1 : Un secret à travers le temps

    Les MacKintosh, tome 1 : Un secret à travers le temps

    Auteur : Julie Dauge

    Editeur :  Evidence Editions

    Format Numérique

    196 Pages

    Sortie : 23 juin 2018

     

    Résumé : Depuis longtemps, Laetitia rêve de découvrir l'Ecosse. Quand elle entreprend enfin le voyage, cette jeune étudiante, orpheline, adepte des sports de combats est loin de se douter qu'il l’emmènera aussi loin ; jusque dans les bras de Darren, ce beau chef guerrier highlander, au XVIe siècle !

    Dès qu'il aperçoit cette belle inconnue, Darren, laird du clan MacKintosh, est subjugué. En même temps, il est abasourdi. Comment cette délicieuse créature, aux origines obscures et aux expressions si étranges, peut-elle être si effrontée dans ses manières ? Et que dire de ses tendances à jurer et à se battre aussi bien que ses guerriers ?

     

    Avis de Chloé :

    Tout d’abord, j’aimerais remercier Evidence Editions pour ce SP, mais aussi rappeler que mon avis est totalement subjectif et personnel.

    Il s’agit ici donc de l’histoire de Laëtitia, surnommée Lilou, qui est, comme beaucoup d’entre nous, fan des romances historiques comportant des Highlanders. On la découvre dans la première partie du roman telle qu’elle est au XXIème siècle. C’est donc une jeune femme forte, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, même si elle est un peu trop vulgaire et immature à mon gout (j’y reviendrai), tout personnage a ses défauts et j’aurais pu en faire abstraction si le reste du livre s’était avéré bon.

    Alors qu’elle voyageait en Écosse, Lilou va s’endormir au milieu d’un cromlech (cercle de pierres pour le dire simplement) ce qui, comme les habitués de ce style de romans le savent, est toujours une mauvaise idée si on veut éviter les voyages dans le temps. Elle va donc se retrouver au XVIème siècle et y rencontrer notre 2ème personnage principal : Darren. Et c’est à partir de là que, pour moi, la lecture est devenue laborieuse. J’ai dû me forcer à lire le reste du roman.

    En effet, les défauts montrés par Lilou plus tôt me paraissaient encore plus présents : elle était toujours plus vulgaire (ce qui, dans un livre, m’a vraiment donné du mal à lire alors que je ne suis pas anti-insultes pour autant) et l’immaturité de son personnage ressortait aussi. Au XXIème siècle elle me paraissait immature, car ses relations et préoccupations ressemblaient plus à celles d’une jeune lycéenne, au XVIème siècle je ne l’ai quasiment jamais vue se questionner sur les conséquences de ses choix, de ses actes ou tout simplement sur son voyage dans le temps.

    Quant à Darren, je n’ai pas non plus aimé le personnage. Tout ce qu’on voit de lui c’est qu’il est colérique, jaloux et excité dès qu’il voit Lilou. Voilà globalement ce que j’ai retenu de lui, ce qui est dommage, car je pense qu’il y avait matière à en faire un personnage beaucoup plus sympathique (c’est peut-être ce que l’auteur a tenté de faire en créant des frères assez taquins à Darren, mais même la relation entre frères n’a pas pu me le rendre plus sympa).

    Aussi, je n’ai pas du tout réussi à croire en la relation entre Darren et Lilou. À chaque fois qu’ils se sont vus, ils se sont soit battus, soit disputés ou au moins l’un des 2 ne parlait pas. Je veux bien des histoires qui commencent par la haine et le désir. Mais pour passer de la haine à l’amour il faut au moins un moment de confidences ou de complicité qui nous fait nous dire « finalement il (elle) n’est pas si con/insupportable/insensible que je le croyais… » et à partir de là on construit une relation. Je n’ai pas vu ce moment dans le roman, j’ai seulement vu le désir permanent entre eux (quand je dis permanent, c’est vraiment permanent, au point de se demander s’ils étaient capables de penser à autre chose qu’au sexe quand ils étaient dans la même pièce).

    Pour en terminer sur les personnages, j’ai trouvé dommage de ne pas s’attarder sur ce que Lilou ressentait de son changement d’époque. Ses amis lui manquent, mais c’est décrit comme si elle allait les retrouver la semaine d’après, ce qui ne sera pas le cas, les commodités du XXIème siècle ? On suppose que ça ne lui manque pas non plus. Bref aucune indication.

    Pour ce qui est de l’intrigue en elle-même, elle n’est pas inintéressante, mais rien ne m’a étonné, je m’attendais plus ou moins à chaque rebondissement. Comme je n’ai pas accroché à l’écriture de l’auteur, ça n’a sûrement pas aidé. J’ai aussi manqué de descriptions, Lilou se retrouve au XVIème siècle ce qui est quand même énorme, et quasi aucune description pour nous faire réellement sentir dépaysé.

    Pour conclure, je n’ai pas aimé, à cause des personnages principalement et des autres légers défauts à côté (style de l’auteur, manque de descriptions). Mon avis est cependant personnel et rien n’empêche que vous trouviez ce livre bon si vous aimez les romances historiques.

    Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :