• Butterfly Dreams

    Butterfly Dreams

    Auteur : A. Meredith Walters

    Edition : Harlequin (collection &H)

    Format : ePub

    414 pages

    Sortie : 10 mars 2017

     

    Résumé :

    Corin a vingt-cinq ans, une boutique qui marche bien et… une peur panique de mourir jeune. Chaque semaine lui apporte son nouveau lot de symptômes plus inquiétants les uns que les autres, jusqu’au jour où, persuadée d’avoir un problème cardiaque, elle intègre un groupe de soutien. C’est là qu’elle rencontre Beckett.
    Beckett dont le cœur s’est arrêté un beau matin. Trois minutes. Trois minuscules minutes qui ont changé sa vie à jamais. Finis le saut à l’élastique, les matchs de foot endiablés et les voyages au bout du monde. Désormais, il est malade.
    Mais, quand le destin projette ces deux âmes blessées l’une contre l’autre, c’est peut-être leur chance de réapprendre à vivre… et à aimer ?
    Une bouleversante histoire d’amour et d’espoir.

     

    Avis de Mely :

    Avant de commencer, je tiens à remercier les éditions Harlequin et NetGalley France pour ce partenariat.

    Corin a une attaque de panique en pleine rue quand un inconnu lui vient en aide. Mais après ça, elle s’enfuit. Leurs chemins se recroisent quelques mois plus tard quand Corin rejoint Cœurs rapiécés, un groupe où se réunissent des personnes ayant eu des crises cardiaques. C’est un groupe de soutien qu’intègre Corin quand elle pense souffrir d’une maladie cardiaque. Elle est certaine que son corps va lâcher, comme pour ses parents. Son médecin lui affirme qu’elle va bien, mais pour elle, ce n’est pas possible. Elle sent et elle sait qu’elle ne va pas bien.

    L’histoire est touchante et captivante. Les thèmes de la maladie, de la mort, de la combativité sont abordés avec justesse, mais j’ai trouvé qu’il y avait parfois quelques longueurs, sûrement dues à certains raisonnements de Corin. J’ai survolé ces moments de réflexions où le tourbillon de ses pensées négatives m’agaçait parfois. Même si je sais que c’est à cause de son hypocondrie, j’ai vraiment eu du mal avec quelques passages.

    J’ai trouvé Corin égoïste et très défaitiste. Elle a peur de mourir et refuse de vivre. Elle ne profite pas du présent et a peur du futur. Les personnes qui l’entourent essayent de l’aider et j’ai même été surprise par certains personnages à la fin. Mais elle ne veut rien savoir et se braque automatiquement quand les gens lui disent qu’elle va bien. Mais le traumatisme du passé est tellement profond que pour elle, c’est faux. C’est vraiment dommage, car elle a le sens de la répartie et quelques piques m’ont fait rire.

    Est-ce surprenant que j’ai littéralement craqué pour Beckett ? Cet homme sportif et mignon fait une crise cardiaque pendant son footing et après quelques semaines difficiles, il se fait à sa nouvelle vie sans football et toutes les choses nuisibles pour son cœur. Après tous ces moments durs, il reprend goût à la vie, même s’il doit s’adapter. Il fait preuve d’un optimisme nouveau et cette nouvelle façon de voir l’avenir va le pousser à ne pas baisser les bras face au pessimisme de Corin. 

    J’ai eu peur en m’approchant de la fin, car nous avons des éléments qui nous font penser à une certaine fin. J’ai stressé en lisant les dernières pages, j’ai prié, espéré. Je n’avais pas envie de connaître la fin, mais d’un autre côté si. Le final est dur pour nos petits cœurs, mais il tellement beau. Malgré les petits défauts, j’ai passé un très bon moment de lecture.  

     

    Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :