• A Girl utopia

    A Girl utopia

    Auteur : Oderu Chan

    Editeur : Editions Librinova

    Format numérique

    340 pages

    Sortie : 5 octobre 2017

     

    Résumé :

    Ère du Renouveau. Un monde où les femmes gouvernent en toute liberté. Un monde où les hommes ont perdu leur statut et n'ont plus aucun droit. Devenus des "Masculins", on leur implante, dès leur naissance, des "dominationems" qui contrôlent leurs faits et gestes... Privés de liberté, ils n'ont qu'un rôle : servir leur Maîtresse. La "Cueillette" Je dois choisir mon Masculin et lui attribuer un "mode". Numéro 400 Enfermé dans une cellule à part, il est différent des autres. Il a vécu hors du Centre. Il a connu le monde de Jadis. Son dominationem a été modifié. Par qui ? Pourquoi ? Ma rencontre avec lui fera tout basculer. Je croyais vivre dans un monde "parfait" et pourtant, la vérité m'a été cachée. A présent, je vais devoir transgresser les règles pour sauver ma peau et celle de mon Masculin.

     

    Avis de Mely :

    Un grand merci à NetGalley pour ce service-presse.

    J’ai été intriguée par le résumé et ce que le contenu pouvait me réserver. Personnellement, je n’ai jamais lu de livres sur les femmes au pouvoir dans une dystopie, donc je voulais voir ce que ça donnait.

    J’ai apprécié le premier chapitre qui explique par quelques flashs comment tout s’est installé. Nous n’avons pas de gros blocs pour la leçon d’histoire, mais quelques fragments importants d’Anne Syénite qui nous montrent comment cela s’est développé pour devenir la société dans laquelle vit Erine et les femmes.

    J’ai trouvé le début un peu long, mais après quelques chapitres, le monde de l’auteur se met en place et j’ai été fascinée par ce qui s’en dégageait. Ce monde futuriste où les femmes gouvernent les hommes et les contrôlent par le biais de puces est vraiment très intéressant. Ils sont devenus des esclaves, des pantins entre les mains de la gent féminine. Cela est normal pour cette société, mais l’est-ce vraiment ?

    J’ai trouvé les personnages cohérents à ce monde dystopique, surtout les adolescentes qui sont pour la plupart capricieuses, vaniteuses, mais l’héroïne a su se démarquer facilement de ses compagnes de la « Cueillette. » Elle est le côté face de ces personnages représentatifs de cette communauté. Son éducation la diffère des autres et l’amène à avoir une façon de penser bien différente. Elle ne se laisse pas berner aussi facilement et va se poser des questions sur plein de choses et réagir à certains événements, quitte à attirer l’attention de certaines personnes.

    Tout n’est pas rose dans ce monde destiné aux femmes et les événements et les surprises qui attendent nos personnages sont bien au rendez-vous malgré quelques faiblesses au niveau de la plume (c’est ce que j’ai ressenti en tout cas), mais je pense que cela sera corrigé pour le deuxième tome.

    A girl utopia est vraiment une surprise et un bon premier tome dystopique. Je lirai la suite avec grand plaisir.

    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :