• Une pluie d’étincelles

    Une pluie d’étincelles

    Une pluie d’étincelles 

    Tamara Mckinley 
    Éditions L’Archipel. 330 pages. 22€
     
    Résumé
    Australie, 1946. Becky Jackson a regagné son village natal avec son fils Danny après que son mari a été déclaré mort au combat.
    Depuis deux générations, sa famille dirige l’hôpital de Morgan’s Reach, bourgade fondée par son grand-père. Becky y connaît tout le monde et retrouve sa meilleure amie, elle aussi veuve de guerre.
    Becky côtoie également Ben Freeman, le pompier en chef secrète- ment amoureux d’elle. Un amour auquel elle se refuse car Danny n’a toujours pas fait le deuil de son père…
    Morgan’s Reach est sous tension. Il n’a pas plu depuis trois ans. Et soudain une tempête menace d’embraser la région. L’atmosphère est électrique, qui pourrait réveiller rancœurs et jalousies au sein de la petite communauté. D’autant qu’un homme rôde…
    Les paysages somptueux de l’Australie sauvage, un personnage de femme fort et déterminé… Autant d’ingrédients qui ont fait le succès des grandes sagas de Tamara McKinley.
     
    Avis de Lysaline
    Un énorme merci aux éditions L’Archipel pour ce partenariat, merci de m’avoir permis de lire en avant première ce livre.
    Comme certains le savent, j’adore la romance contemporaine (Lucinda Riley étant mon auteure préférée dans ce genre) et Tamara Mckinley fait partie de celle que je préfère (seconde position). Je l’ai même rencontrée l’année dernière à Saint-Maur en poche.
    « La dernière valse de Mathilda » est juste magnifique, le meilleur de cette auteure, de mon avis.
    Il me tardait donc de lire ce nouveau roman.
     
    Je n’ai pas été déçue, bien au contraire. Bien que le début fut assez difficile à cause de ces multiples personnages, j’ai dévoré ce livre.
     
    Pour revenir aux multiples personnages, il y en a beaucoup trop, je m’y perdais au début. Mais au fil des pages, j’ai réussi à passer outre et j’ai dégusté les pages les unes après les autres. Puis une fois lancer, on comprend les fils conducteurs à travers tous les personnages.
     
    Pour ce livre, j’ai trouvé la plume de l’auteure plus agréable, plus fluide, moins abrupte si je puis dire. Il y a plus de dialogues, ça fait du bien dans ce genre de livres, n’aimant pas trop les descriptions (même si le paysage de l’Australie est superbement bien décrit par Tamara). J’avais déjà envie de visiter l’Australie, mais à chaque fin de livres de ce genre, ça me donne encore plus envie (ahhh si j’étais richeuhhhh lalaalalalala).
     
    Pour résumer, je vous conseille ce roman. A lire avant « La dernière valse de Mathilda », pour apprivoiser la plume et l’univers de Tamara Mckinley. Les fans du genre seront ravie de découvrir cette nouvelle histoire.
     
    Les trois points positifs ?
    * Paysage de l’Australie
    * La plume de Tamara Mckinley 
    * L’histoire
     
    Le point négatif ?
    * Trop de personnages 

     

     

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :