• Trente-six Chandelles de Marie-Sabine Roger

     

    Trente-Six Chandelles

    Trente-six Chandelles de Marie-Sabine Roger

    Marie-Sabine Roger

    277 pages

    Résumé :

    Allongé dans son lit en costume de deuil, ce 15 février, à l'heure de son anniversaire, Mortimer Décime attend sagement la mort car, depuis son arrière-grand-père, tous les hommes de sa famille sont décédés à onze heures du matin, le jour de leurs 36 ans.
    La poisse serait-elle héréditaire, comme les oreilles décollées ? Y a-t-il un gène de la scoumoune ? Un chromosome du manque de pot ?
    Que faire de sa vie, quand le chemin semble tout tracé à cause d'une malédiction familiale ? Entre la saga tragique et hilarante des Décime, quelques personnages singuliers et attendrissants, une crêperie ambulante et une fille qui pleure sur un banc, on suit un Mortimer finalement résigné au pire.
    Mais qui sait si le Destin et l'Amour, qui n'en sont pas à une blague près, en ont réellement terminé avec lui ? Dans son nouveau roman, Marie-Sabine Roger fait preuve, comme toujours, de fantaisie et d'humour, et nous donne une belle leçon d'humanité. 

     

    L'avis de Citrouille :

    Ah ce livre ! Ce roman m’appelle depuis sa sortie ! Il me suppliait de l’acheter sans attendre. J’ai donc décidé d’abréger ses souffrances. . . On me l’a offert :p

    J’ai lu ce livre lentement, non pas parce que je m’ennuyais ou que je n’aimais pas. La lecture est rapide, les chapitres sont coupés de telle sorte qu’ils procurent un rythme soutenu. J’ai pris mon temps pour le lire, car j’ai adoré !

     L’histoire se déroule sur quelques jours, mais nous traversons plusieurs années. Notre personnage principal, Morty, nous raconte son enfance, le destin de ses ancêtres et même sa vie amoureuse de façon objective. Il n’essaye pas d’embellir sa vie, d’y ajouter des artifices. Il nous la raconte comme il l’a vécue et ressentie.

     L’auteure m’a beaucoup fait rire. D’un moment qui aurait dû être vulgaire, elle en a fait une explication humoristique. La plume de l’auteure nous fait sourire durant tout le roman. Le thème principal de ce récit est la mort et pourtant l’auteure a su tourner le récit, les phrases de manière à ce qu’histoire soit vivante, rythmée et joyeuse.

    J’ai eu un énorme plaisir à lire ce roman. Il renferme des personnages hauts en couleur. Chaque personnage, à sa manière, voit le monde d’une manière différente des autres. Ces personnages ont compris que les choses les plus simples peuvent faire notre bonheur. Même Morty qui semblait morne et sans couleur à la fin me paressait plus vivant que jamais. Que ce soit Jasmine, l’optimiste, Nassar, le voyageur ou sa femme Paqui l’arc en ciel, tous gravitent en harmonie dans ce récit.

     

    J’ai eu le sourire aux lèvres durant toute ma lecture. J’attendais de lire la prochaine phrase joyeuse que l’auteur insinuerait au milieu de la mort, ou le prochain passage où les personnages nous dévoileraient une autre facette de leur personnalité. Je ne peux que conseiller ce livre à tout le monde.

     

    Si l'on me demande si le prix vaut le nombre de pages, honnêtement je répondrais que non. Par contre, si l'on me demande si le prix vaut le récit, là je dirais oui !

     

    Même si j’ai grandement apprécié ma lecture, ce roman n’est pas un coup de cœur. Chez moi, la fin fait tout. Cette histoire pour moi n’est pas finie, j’aurais aimé en apprendre davantage sur l’avenir de notre cher Morty. Beaucoup plus ! Étant donné le style du roman, j’aurais dû me douter que le livre se finirait ainsi. La fin reste dans la même ligne directrice que le reste du roman. Rythmée et joyeuse ! Tout ce qu’il faut sauf qu’elle est bien trop rapide à mon goût.

     

    Finalement, pour conclure, je dirais que « Tant qu’on n’est pas mort, on est toujours vivants ».


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :