• The touch of love - Linda Saint Jalmes

    The Touch of love

     

    Linda Saint Jalmes

    Collection Éphélides

    96 Pages

     

     

     

    Résumé :

     Flora, où le destin brisé d’une jeune roturière qui a tout perdu, y compris la vue, à la suite d’un accident. Plus rien ne la retient de mettre fin à ses jours… Sauf peut-être l’homme honni qui est la cause de son malheur : le duc Philip de Wharteston. 
     

    Pourtant c’est cet homme qui sauvera Flora des ténèbres, en l’emportant dans le monde tourbillonnant des plaisirs, et en la ramenant à la vie par l’emprise d’un désir ardent.

     

    L’avis de Manue :

     

    Tout d’abord, je remercie l’auteur, Linda Saint James pour m’avoir offert de lire son roman et de découvrir sa plume, c’était pour moi une première.

    Je ne vous l’avais peut-être encore jamais dit, mais je suis une grande fan de Jane Austen et des sœurs Brontë. J’adore les romances historiques. J’aime les romances érotiques donc comment ne pas être tout de suite sur le qui vive quand on me propose de lire une romance historique un peu coquine. Surtout que j’avais déjà été séduite par le passé par le roman « Délicieuse Effrontée » de Victoria Dahl.

    Le roman débute vite, on fait la connaissance de Flora, une jeune femme pleine de caractère qui n’a pas été épargnée par le malheur. Après le perte de son époux, voilà alors qu’elle se ballade en forêt qu’un cheval la percute à pleine vitesse ! La pauvre en perdra la vue. Mais, parce qu’il y a un mais, cet accident marque également sa rencontre avec le beau et ténébreux duc Philip de Wharteston. Même si Flora refuse de le côtoyer, le duc ne peut s’empêcher de garder un œil sur elle. Certes, la culpabilité le pousse à vouloir prendre soin d’elle, mais pas seulement, il y a quelque chose en Flora, depuis le drame, sa beauté certainement, qui le fascine. Même si elle refuse de le voir et de lui parler, le duc, lui, ne baisse pas les bras. Chaque jour, il se poste à cheval sur une colline qui domine sa petite maison dans l’espoir de l’apercevoir….

    Alors que dire sur l’histoire ? Le récit est rapide, les choses évoluent rapidement, on se retrouve vite embarqué avec nos deux protagonistes et on assiste avec plaisir à leur romance naissante. J’ai aimé l’histoire, j’ai trouvé le style de l’auteur fluide, le cadre maîtrisé. L’histoire entre Flora et le duc est belle. Quelque part, le duc lui redonne espoir. Il lui prouve qu’un futur est encore possible. Les scènes érotiques sont très bien écrites, prenantes, on n’en perd pas une miette. L’alchimie est bel et bien présente. D’ailleurs, il a un moment en particulier qui m’a marqué, celui où nos deux amants se retrouvent sur le cheval du duc. C’est un moment intense je trouve, l’un de mes préférés, mais aussi parce que je l’ai trouvé audacieux. Le tout donne un roman très poétique.

    Maintenant, certes j’ai aimé, mais je n’ai été qu'à moitié conquise. Je m’explique, j’ai trouvé que le rapprochement entre Flora et le duc était trop rapide. Flora pardonne sans trop de difficulté. J’aurais préféré qu’elle donne un peu plus de fil à retordre au duc, je pense que cela aurait donné un peu plus de piquant à leur histoire. Je sais, je suis très « Tu me suis, je te fuis », mais bon on ne se refait pas. Attention, je n’aime pas non plus quand c’est trop compliqué et qu’on ne s’y retrouve plus, mais là, les choses se concrétisent à une vitesse surprenante. Bon, j’ai conscience que pour un mini-roman, on ne peut pas non plus s’épancher. Le format est court donc forcément ça pose des difficultés supplémentaires à l’auteur. D’autre part, je m’attendais à la fin. Dès le début, j’avais compris ce qui allait se passer, notamment pour Flora. Je ne peux pas le dire sans spolier, mais ça m’a déçue. Pour moi, Flora était à elle seule toute l’originalité du roman, elle prouvait que l’amour ne connaît pas de barrière, mais là pour moi l’engouement du départ est retombé même si j’ai lu quasiment le roman d’une traite.

    En conclusion, on a ici une belle histoire d’amour. On retrouve ce qu’on aime tant dans les romances historiques et on se fait une joie de voir évoluer les sentiments des personnages. Le bémol, c’est que le roman est trop court. Pourtant, on sent qu’il y avait du potentiel pour en faire un bon gros roman parce qu’honnêtement les personnages sont au rendez-vous, le cadre est plaisant, la plume est fluide, je n’ai eu aucun mal à me dire que j’étais dans les années mille sept cent. Je me suis évadée avec Flora, sans parler des scènes sensuelles qui sont touchantes et ne font que sublimer l’histoire d’amour entre le duc et Flora. Je suis restée sur ma faim, j’en aurais voulu plus. Je ne suis certainement pas objective, je lis rarement des nouvelles et des mini romans parce que je sais que ma lecture se terminera vite. Oui, je suis un peu du genre à aimer rester longtemps en compagnie des personnages, à m’imprégner d’un roman pendant plusieurs heures. Mais ne vous y trompez pas, j’ai passé un bon moment.

    Pour vous faire votre propre opinion, je ne peux que vous inviter à le découvrir !

    Bonne soirée les manias ^^

    Xoxo,

    Manue.


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    2
    Vendredi 21 Février 2014 à 19:50

    *Manue* Effectivement ce n'est jamais évident de tourner la dernière page encore plus quand il nous reste un petit sentiment d'inachevé, quand on à envie de faire encore un bout de chemin avec les personnages auxquels on s'est attaché :)

    1
    Ophelie
    Jeudi 20 Février 2014 à 21:28
    Merci pour ta chronique Manue.. Alors il a quand même l air intéressant a gagner!! Je vais tenter ma
    Chance dans le concours.
    Moi aussi j aime les longs romans pour rester longtemps avec les personnages, mais long ou court de tte facon nous sommes toujours obligé de les quitter a un moment et ça me rend tjs triste pour ma part ...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :