• Rayon Hommes - Camille Saféris

     

    Rayon Hommes

     

    Camille Saféris

    Éditions La Musardine

    291 Pages

     

     

     

     

    Résumé :

     

    Les filles d'aujourd'hui sont compliquées. Prenez Zoé, ma cliente. Encore une qui cherche l'amour au Rayon Hommes , le nouveau concept-store des Grandes Galeries : des mâles "prêts à emballer" que les femmes viennent se choisir en magasin - c'est l'idée du siècle, un vrai carton ! Et moi dans tout ça ? Je suis Barnabé, le vendeur. Des semaines que ma Zoé fait du lèche-vitrines, teste tous ces types l'un après l'autre, sans conviction. Son problème, c'est qu'elle cherche un modèle qui n'existe pas, sans voir que l'homme de sa vie, c'est moi. Le seul du Rayon Hommes qui ne soit pas à vendre.

     

     

    L’avis de Manue :

     

     Je remercie les Éditions La Musardine pour ce partenariat et la confiance dont ils font preuve à mon égard, je signe ici ma quatrième chronique concernant l’un de leurs ouvrages, et j’en tire personnellement beaucoup de plaisir !

    J’aime particulièrement cette maison d’édition parce qu’elle a une ligne éditoriale bien définie, totalement assumée. J’ai retrouvé dans ce roman tous les éléments qui font qu’on reconnaît immédiatement un roman publié par les Editions La Musardine. Celui-ci n’a rien à envier à ses prédécesseurs, bien au contraire.

    Quels sont ces éléments qui me plaisent tant ? À quoi reconnaît-on un roman des Editions La Musardine ?

    Tout d’abord à l’humour. Un roman des Editions La Musardine, c’est une bonne dose d’humour, des personnages féminins hauts en couleur, pétillantes, girly comme on les aime, mais pas frigides pour un sou par contre, un ton un peu décalé, un soupçon de folie, une pointe de bonne humeur, et le tout parsemé de sensualité bien dosée. Voilà, c’est tout ça à la fois, et c’est pourquoi j’aime tant lire un de leur roman.

    Ici, je me suis complètement évadée. Je l’ai lu en une soirée, en quelques heures à peine. Une écriture fluide, drôle, addictive, stimulante.

    « Rayon homme » est narré selon deux points de vue. Celui de Zoé, une belle brune qui peine à trouver l’amour, et Barnabé, un vendeur qui se complait dans une relation avec sa meilleure amie de type sex-friend mais qui se plait parfois à rêver de fonder une famille avec la maison, le chien et les mioches qui vont avec, bref, il n’a pas peur de l’engagement, mais ce n’est pas pour autant qu’il a trouvé chaussure à son pied.

    Barnabé est vendeur dans le centre commercial des Grandes Galeries . Du rayon bricolage le voilà maintenant muté dans un rayon très très particulier : le « Rayon hommes » qui propose moyennant finance et bon feeling aux femmes de trouver chaussures à leurs pieds. Voilà que des célibataires en quête de leur moitié féminine se retrouvent mis en vitrine comme de vulgaires marchandises avec pour pancarte leur fiche d’identité, leurs mensurations… Il y a même des cabines d’essayage pour tâter la marchandise et se faire une idée du "produit". Bref, c’est la caverne d’Ali Baba ! Il y en a pour tous les goûts, pour le coup madame est servie !

    Pas besoin de vous faire un dessin pour savoir comment les routes de Zoé et Barnabé vont se croiser. Alors que Zoé sirote un verre dans le centre commercial avec sa meilleure amie Vanessa, une annonce passe en fond sonore pour faire la publicité du « Rayon hommes ». Ni une ni deux, pour rire les deux amies s’y rendent. Vanessa tombe sur un bel apollon dénommé Michaël qui va occuper sans problème son week-end à tel point qu’elle ne peut plus se passer de lui. Intriguée, et surtout un brin perturbée par le beau Michaël, voilà que Zoé tente l’expérience à son tour et ce n’est pas une mince affaire !

    Zoé a la main moins chanceuse que Vanessa. Le premier homme est nombriliste et le second parfait pour elle, mais affublé d’une mère envahissante. Le troisième sera peut-être le bon… oui, mais ce que Zoé ne remarque pas, c’est que Barnabé, le gentil vendeur qui lui refile tous ces mecs en pince pour elle. Lui se demande bien comment une fille comme elle peut être intéressée par ce genre de rencontres qu’il juge complètement ridicules.

    J’ai adoré Zoé, c’est un personnage très drôle, pétillant. Ce que j’ai aimé surtout, ce sont ces petites fiches pleines de mordant sur ses ex. Elle leur établit de véritables CV. Les échanges de SMS entre Zoé et Vanessa sont également cocasses.  Zoé est une femme des temps modernes qui désespère de trouver le bon, celui qui partagera son existence et l’âge passant elle voit ses chances diminuer.

    Franchement que dire ? Je suis sous le charme de ma lecture, de cette idée d’homme-objet un peu folle parce qu’osons le dire, les filles, qui n’a jamais fantasmé sur l’idée d’un mec prête à l’emploi, une sorte de clé en un qui obéirait à tous vos désirs ? Là, clairement, on choisit un peu un homme comme on choisirait un jean. C’est rigolo, totalement loufoque et cinglé parce que dans la vie réelle, notamment pour une question de respect des droits de l’homme et de la dignité humaine, on ne verrait pas ce genre de choses, enfin pas en France du moins (oui parce que je sais qu’aux Pays-Bas par exemple les prostituées sont exposées dans des vitrines, vraiment glauques… mais ici, il n’est pas question de prostitution je tiens à le préciser, car le règlement du magasin interdit ce genre de choses, les hommes sont tous consentants et avant qu’un « achat » ne soit conclu, l’acheteuse n’a théoriquement pas le droit de faire des choses d’ordre sexuel avec le « produit ».).

    Je dois dire que c’est amusant, c’est à prendre au second degré bien évidemment. En même temps, l’idée n’est pas si novatrice que ça puisque c’est le principe sur lequel repose le site de rencontre qui a fait couler beaucoup d’encre : adopteunmec.com.

    Seul bémol, le romantisme passe à la trappe. La conclusion est peut-être trop rapide entre nos deux héros. Dommage qu’on n’explore pas davantage l’espace de quelques pages la récente relation entre Zoé et Barnabé.

    Bref, « Rayon hommes » c’est drôle, frais, pas prise de tête pour un sou, c’est une bonne dose de bonheur et en plus sans se ruiner !Un vrai moment d'évasion. Alors, si vous avez envie de rire, de souffler après une journée harassante de boulot, pas de doute c’est le roman qu’il vous faut ! À vous procurer d’urgence pour égayer vos soirées !

    Maintenant, vous savez à quoi vous en tenir les manias !

    Bonne soirée,

    Xoxo.

    Manue.

     

    P.S : Dès que j’ai lu le roman, il m’a fait penser à cette chanson "Jeune demoiselle recherche un mec mortel" et surtout CE CLIP de la chanteuse Diams… xD

     

     

     

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    2
    Dimanche 29 Juin 2014 à 14:18

    *Manue* Détente assurée pour les vacances ! 

    1
    Samedi 28 Juin 2014 à 17:22

    Il me le faut absolument pour cet été!!! *.*

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :