• Les écailles de l’âme.

    Les écailles de l’âme.

    Les écailles de l'âme

    De Mylène Ormerod

    Éditions Mots en Flots

    Format : Ebook

    404 pages

    Sortie le 30 juin 2016

     

    Résumé :

     

    Les lunes rayonnent et s’alignent, elles sont au maximum de leur puissance. Personne ne sait, personne ne voit le dessein qui se profile, mais tous peuvent sentir l’énergie exceptionnelle qu’elles dégagent.

    Trois lunes et trois écailles.
    Trois hommes et un vœu.
    Une femme et quatre destins.


    On dit que les dieux ne laissent rien au hasard, qu’ils sèment sur votre route un nombre incalculable d’épreuves et que chaque être qui relève le défi se voit accorder une vie unique. Wymi, pourtant, ne semble pas avoir le choix et emprunte ce chemin malgré elle.

     

    L'avis de Citrouille :

    Je tenais tout d’abord à remercier la maison d’édition Mots en Flots pour m’avoir permis de lire cet ouvrage.


    Ensuite, que dire?!
    Quelle frustration! Je vais avoir beaucoup de mal à faire un avis sans spoiler le livre. J’ai beaucoup aimé, mais je veux une suite. Une suite, car pour moi, il manque plein de petites choses et certaines ne me semble pas fini, et puis la fin… Elle m’a juste assassiné sur place. Quand j’ai compris que j’étais arrivé à la dernière page, j’ai eu un doute. Je me demandais s’il ne manquait pas quelques pages ou si je ne les avais pas passés sans les lire par inadvertance. Verdict non. Il faut donc une suite!


    L’histoire en elle-même m’a beaucoup plus. Ce que j’ai le plus apprécié, je pense, c’est qu’en plus des flashbacks des personnages, l’histoire évolue continuellement. L’histoire n’est pas faite que pour une «quête», mais pour toute l’histoire. J’avais l’impression de lire une trilogie entière condensée dans un seul livre. J’ai beaucoup apprécié cela. L’histoire nous permet de nous attacher aux personnages principaux avec une facilité incroyable.

    Ensuite, même si cela n’est pas vraiment un point négatif, j’ai désespérément attendu une scène dans le roman qui n’est jamais arrivée. Je l’attendais même plus que la fin elle-même, j’étais certaine qu’elle serait écrite, mais non. («Spoil» : Si l’auteur passe par là, je veux la scène ou Amuro pète la gueule à Dumeur! «Fin du spoil»). Je l’attendais même plus que le reste, et ne pas l’avoir eu m’a juste empêché de supporter la fin. J’espère que cette scène sera présente dans la suite. Je crois qu’au-delà de l’histoire, c’est la situation avec les pères qui m’a le plus fait aimer le livre. Voir leurs différentes vies, réactions, situations, voir tout le bordel que le livre amenait et qui se répercutait sur les personnages secondaires (que j’ai aimé pour la plupart). C’est d’ailleurs de cette façon-là que je présentais l’œuvre que je lisais à ma famille. Et même ma sœur attendait ce passage.

    J’ai eu énormément de mal à me faire aux prénoms des personnages! Comme pour de nombreux livres avec des prénoms un peu différents, je leur ai donné des petits surnoms dans ma tête qui remplaçait leur véritable prénom. Ceci n’est qu’un détail, mais au début par exemple, j’ai eu beaucoup de mal avec Wymi et Weily, j’ai dû lire certain passage par deux fois et faire un effort pour me rappeler qui était qui et qui faisait quoi.

    Pour conclure, je dirais que j’ai beaucoup apprécié ce roman. Il y a une histoire complexe qui évolue avec des personnages hauts en couleur. Je l’aurais peut-être encore plus apprécié en roman papier, mon PDF décidant de ne pas fonctionner tout le temps comme je le décidais. Ce roman a vraiment une magnifique couverture, même si je n’ai pas vraiment compris le rapport avec l’histoire, Wymi l’héroïne vu qu’elle est rousse. Je remercie à nouveau la maison d’édition pour cette lecture.

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :