• Layette et Smocking - Jane Graves

     

    Layette et Smocking - Jane Graves

     

    Smocking et Layette

     

    Jane Graves

    Editions Milady

    408 pages

     

    Résumé :

    Une nuit de folie va bouleverser leur vie. Bernie Hogan est un vrai garçon manqué. Garde du corps pour le compte de Jeremy Bridges, un millionnaire aux innombrables conquêtes, elle sait ce qu’elle veut, et surtout ce qu’elle ne veut pas. Jusqu’à cet épisode torride avec Jeremy dont elle sort furieuse, bouleversée et enceinte. La jeune femme décide très rapidement qu’elle ne laissera pas passer cette chance d’être mère, mais elle n’est pas au bout de ses surprises. En effet, Jeremy semble décidé à assumer sa paternité. Cet homme, en apparence si superficiel est-il capable de devenir le père dont Bernie rêve pour ses enfants ?

     

     

     L’avis de Manue :

     Par où commencer ? L’histoire ?

     Alors après avoir lu le résumé vous vous dîtes certainement que vous en savez assez. Vous pensez peut-être « encore une romance gnian-gnian qui sent la guimauve et qui découle de bons sentiments ». Que nenni ! Vous n’y êtes pas du tout ! Qu’on se le dise, j’aime la romance mais je l’aime encore plus lorsqu’elle sort un peu des sentiers battus. De prime abord en débutant ma lecture, j’avais déjà mes petits préjugés dans un coin de ma tête, mais bon, la quatrième m’intriguait et j’avais besoin d’une lecture sympa, sans prise de tête alors me voilà en prise avec Bernie et Jeremy.

     Ce roman, c’est avant tout une femme et un homme diamétralement opposés et qui l’espace d’un instant pousse la provocation jusqu’à commettre l’irréparable. Jeremy est l’archétype du playboy fortuné, parti de rien et qui finalement colle parfaitement aux principes du self made man et du rêve américain. Certes il a réussi, il est beau, riche, enchaîne les mannequins lobotomisées du cerveau et surtout siliconées. En gros, c’est la caricature dans toute sa splendeur du beau gosse qui se sait beau-gosse et qui en joue. Jusque-là on pourrait se dire « rien d’originale » ! Thème vu et revu et de nombreuses fois revisités !

    Sauf qu’à côté de lui, tapie dans l’ombre on retrouve Bernie, petit bout de femme qui sous ses dehors froids et autoritaires à un caractère redoutable. Non, ce n’est pas le genre de nunuche à se laisser séduire par le premier playboy qui passe. Elle ne porte pas de chaussures Jimmy Choo, elle ne s’habille pas en Prada, elle ne se maquille pas et elle n’est pas du genre à rouler des hanches comme une chatte en chaleur.

     Bernie est une femme forte et de par ses fonctions de garde du corps, elle n’est pas prête de troquer ses baskets et ses pantalons pour des talons et des mini-jupes. Au service de Jeremy depuis deux ans, elle le suit comme son ombre et s’agace de son comportement je m’en foutiste. Tout bascule un soir alors qu’après un cambriolage ils se retrouvent enfermés. Jeremy la provoque et de fil en aiguille ils se retrouvent d’une manière intime.

     Tout aurait pu en rester là entre eux. Bernie, excédée, démissionne. Oui, mais voilà elle ne va pas tarder par apprendre qu’elle est enceinte, de jumeaux ! N’ayant aucune envie que son ancien patron s’immisce dans sa vie et revendique ses droits, elle tente de lui faire abandonner ses droits paternels. Après tout, Jeremy n’est pas le genre à s’encombrer de deux enfants qui plus est. Mais contre toute attente, ce dernier refuse bec et ongles et s’ensuit alors un jeu hilarant du chat et de la souris.

    Le roman est frais, émouvant et surtout l’auteur ne manque pas d’humour pour pimenter un récit parfois rocambolesque. Derrière l’apparente froideur de Bernie on a plaisir à découvrir une femme fragile, avec ses doutes, ses faiblesses et sa part d’ombre. Bernie est une femme touchante, une femme comme nous. Et puis Jeremy va se révéler être loin finalement de l’image du millionnaire qui ne vit que dans l’auto satisfaction. En s’ouvrant l’un à l’autre, ils nous offrent une romance émouvante, sensuelle avec une touche humoristique qui rend cette lecture irrésistible. On ne peut pas fermer le livre avant d’avoir eu le fin mot de l’histoire même si le dénouement est connu d’avance.

     En bref, vous l’aurez compris une lecture détente à ne surtout pas rater et surtout à savourer ! C’est léger, frais, en gros ça ne vous restera pas sur l’estomac !

     Manue.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 6 Novembre 2013 à 00:03

    Je suis complétement d'accord avec toi ! Lecture très raffraîchissante !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :