• La saga des Bedwyn, Tome 6 : Le Mystérieux Duc de Bewcastle

    La saga des Bedwyn, Tome 6 : Le Mystérieux Duc de Bewcastle

    La saga des Bedwyn

    Tome 6 :  Le Mystérieux Duc de Bewcastle

    De Mary Balogh

    Éditions J'ai lu

    Collection : Aventures & Passions

    Format : Ebook

    320 pages

    Sorti le 19/11/2014

     

    Résumé :

     

    L'arrogant duc de Bewcastle ne côtoie que la société la plus raffinée. Aussi prend-il pour une domestique maladroite la brunette mal fagotée qui vient de l'asperger de citronnade. En réalité, il s'agit de Christine Derrick, une jeune veuve aussi gaffeuse qu'impertinente. D'abord agacé, Wulfric est vite séduit par sa joie de vivre. Sans détours, il lui propose de devenir son protecteur. À sa grande stupeur, Christine refuse. En proie à des tourments qu'il n'imaginait pas, le duc en vient à demander sa main. Aucune femme sensée ne déclinerait une proposition si mirifique. Mais Christine n'est pas comme les autres : elle veut un mari qui ait un cœur...

     

    L'avis de Fifille :

     

    L’amour ! L’amour, il n’y a rien de plus beau n’est-ce pas ? Mais aussi de plus énervant. Les romans à « l’eau de rose » sont mes nouveaux chouchous. Quand j’ai terminé ce tome de la saga des Bedwyn, j’avais les étoiles pleins les yeux, et cela pour plein de raisons. C’est un roman historique qui respecte et il parle aussi bien d’amour que des liens familiaux.

    Si vous avez lu le premier tome de cette saga (dans le cas contraire je vous y invite vivement), vous avez sûrement attendu avec impatience l’histoire de ce cher duc de Bewcastle. Le duc aussi froid que la glace du Pôle Nord, celui pour qui l’apparence aux yeux de la société est plus qu’importante. Toutefois, il existe bien une chose plus importante à ces yeux : sa famille. Il a vu au cours des années ces frères et sœurs trouver le bonheur et n’avait jamais pensé être candidat à l’amour. C’était bien avant de rencontrer la belle et pleine de vie Christine Derrick, qui à elle toute seule représente tout ce que Wulfric peut détester et pourtant le cœur a ses raisons que la raison ignore. L’auteur nous montre bien que les différences sont ce qui nous rapprochent encore plus qu’on ne peut le penser, que l’on peut bien se cacher derrière une barrière infranchissable, une personne finira toujours par les abattre. Après tout, le soleil brille au pôle Nord^^.

     

     

      4/5

    Elle le haïssait

    Un cœur…peut-être avez-vous raison ? Peut-être n’en ai-je pas.

    En disant ces mots, il la regardait comme si…

    Comme si quoi ?

    En tout cas, elle en avait un cœur, un cœur qu’il venait de briser, et elle le haïssait.

    Oui, elle le haïssait. De tout son cœur.

     

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :