• L'aventurière du chômage perdu : Enfer et sable chaud

    L'aventurière du chômage perdu : Enfer et sable chaud

    Auteur : Maria J. Romaley

    Auto-édition

    Format numérique

    44 pages

    Sortie : 10 février 2017

     

    Résumé :

    Je mène un combat déterminé, et vain, contre Sainte Mère de l'Administration. Dès qu'on est intérimaire, ou que l'on fait un métier de création, on sort des clous sacrés de la catégorisation habituelle. Alors, quand ma conseillère du pôle emploi m'a envoyée faire une formation dans un centre pour adulte, j'ai vite senti l'arnaque. Moi qui aime le français et tout ce qui est littéraire, je me retrouve à apprendre... la comptabilité. Avec la directrice qui se rapproche plus du rejeton démoniaque entre Tatie Danielle et Pinochet que d'une vraie enseignante, et ce fichu prof de français trop sexy pour être honnête, je sens que mon année va être agitée.

     

    Avis de Mely :

    Avant de commencer, je remercie Maria pour ce partenariat. C’est toujours un vrai plaisir de replonger dans sa plume.

    L’auteur a prévenu dès le début : il s’agit d’une nouvelle. Par définition, c’est un récit court. Nous le savons. Mais… pourquoi faut-il que ce soit aussi court ? Les périples de Lily-Anne commencent dès la première page, ce qui est un avant-goût de ce qui va lui arriver par la suite. La pauvre…

    Mais je n’ai pas pu m’empêcher de me comparer à elle sur certains points, notamment la lutte avec Pôle Emploi… Il est très facile de s’identifier à elle car ce qui lui arrive nous touche, nous, petits français : les cours avec les profs que l’on ne peut pas sacquer, trouver un travail afin de pouvoir remplir le frigo et payer les factures à la fin du mois… Et notre petite geekette essaye de garder la tête haute malgré tous les obstacles qui se dressent sur sa route.

    Et que dire de Najim ? Ce prof de français ne m’a pas laissé indifférente. Si au départ, j’ai voulu lui mettre quelques petites claques (pauvre Lily…), je l’ai ensuite trouvé plutôt adorable en voulant se racheter. Et en dépit du fait qu’il ne pouvait pas se fréquenter (lui est prof, elle est étudiante), j’ai trouvé leur relation mignonne. Elle est toute simple, sans anicroche, et c’est aussi bien comme ça.

     

    Merci Maria pour cette jolie petite lecture détente !  


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :