• Juste quelqu’un de bien

    Juste quelqu’un de bien

    Juste quelqu'un de bien

    De Angela Morelli

    Editions Harlequin 

    Format Numérique

    204 pages

    Sortie le 04 octobre 2017

     

    Résumé :

     

    À trente-quatre ans, Bérénice n’a plus aucune certitude. Tout ce qu’elle croyait savoir sur la vie a pris l’eau, elle multiplie les amants, mais ne tombe jamais amoureuse et, cerise sur le gâteau, voilà qu’elle n’arrive plus à écrire une ligne, alors que l’écriture est sa raison d’être. Heureusement, elle peut compter sur les trois femmes de sa vie : sa mère et sa grand-mère, avec qui elle partage une jolie maison cachée au cœur de Paris, et Juliette, son amie d’enfance.
    Mais ça ne suffit plus.
    Bérénice n’a donc plus le choix. Elle doit enfin affronter les questions qu’elle a toujours refusé de se poser et accepter de faire une place... aux hommes de sa vie. En commençant par son père, dont elle ne sait rien, et par Aurélien, un homme surgi du passé, qu’elle vient de croiser et qui ne l’a pas reconnue.

     

    L'avis de Fran :

    Tout d'abord, merci à Netgalley et aux Éditions Harlequin pour ce service presse.

    Bérénice va voir son monde voler en éclat du jour au lendemain. Elle va découvrir la vérité sur ses origines, ne plus réussir à écrire une ligne, et retomber sur le seul homme qu'elle a aimé.

    Au milieu de tout ce foutoir, on découvre un personnage touchant, attachant et avec beaucoup d’empathie pour les personnes qui l’entourent. Face à l’adversité, elle va être forte, prête à gérer des situations difficiles. Mais elle a aussi une part de sensibilité.

    Aurélien aussi est attachant. On a envie de l’aider à surmonter ce passage à vide qu’il a dans sa vie.

    Pour moi, Bérénice va être le pansement qui va aider Aurélien à guérir de sa souffrance.

    Les personnages secondaires sont aussi très émouvants. J’aime le cocon familial qu’a su créer Angela Morelli dans ce roman. On a envie de faire partie de cette famille.

    Et les conversations entre Juliette et Bérénice m’ont fait mourir de rire.

    La plume de l’auteur est légère. J’ai vraiment apprécié le fait qu’on apprenne les rebondissements petit à petit et non en une seule fois au début comme un pavé de problèmes qui tombe sur le personnage.

    C’était vraiment au fil du roman, comme si l'on ouvrait petit à petit les cases d’un calendrier de Noël, ce qui étoffe le roman sans l’alourdir.

    Quand je pense à ce roman, c’est comme une promenade dans un monde tendre, au milieu d'un champ de fleurs où la douceur et l’amour sont omniprésents un monde où l’on se sent cocooné.

     

    Un joli coup de cœur que je vous conseille.

     

     

     

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :