• Interview de Sandrine L.M.

    Interview de Sandrine L.M.

     

    Bonjour Sandrine et bienvenue chez Lecture-mania

     

    • Pour commencer, peux-tu te présenter en quelques mots ?

    • Bavarde comme je suis, il est probable que la présentation puisse prendre des heures ! En faisant court, je suis le stéréotype de la ménagère de moins de 50 ans d’aujourd’hui. Divorcée, des enfants et plein de complications à résoudre au jour le jour ! 

     

    • Depuis quand écris-tu ?

    • Depuis toujours . J’ai commencé par des poèmes, puis par des petites brèves sur ma vie, et enfin les romans, des nouvelles, des articles. C’est une passion, l’écriture m’apaise.

     

    • Combien de temps consacres-tu à l’écriture ?

    • Je n’ai pas de planning, j’écris à l’inspiration, quand cela me prend, en pleine nuit , en journée, quand les mots se bousculent dans ma tête.

     

    • Quand tu as une idée, prends-tu des notes ?

    • J’essaie oui, j’ai toujours un petit calepin avec moi. Bien sûr, les idées s’échappent et se dissolvent, mais en général j’arrive à les rattraper .

     

    • Sur quel support écris-tu ? (Ordinateur, cahier…) 

    • J’aime écrire au stylo sur du papier, même si j’avoue l’ordinateur est un brin plus pratique.

     

    • D’où te vient l’inspiration ? 

    • Je préfère dire que l’inspiration vient à moi. Une parole entendue, une image, en marchant, ou encore en pleine discussion avec des amis. L’inspiration est comme un parfum que l’on sent, d’abord une fragrance qui nous tourne autour, que l’on inhale puis qui s’incruste en nous. C’est à l’auteur d’en faire le parfum parfait, avec des mélanges particuliers, et des odeurs qui encensent .

     

    • Combien de temps mets-tu à écrire un livre ?

    • L’idée de l’histoire vient très rapidement, je la laisse en général mûrir pour pouvoir poser les bons mots . Une fois que tout se met en place je mets entre 6 à 9 mois pour « accoucher » de la première bouture. Mais comme je suis rarement satisfaite de moi à la première version, il peut m’arriver de tout refaire ! Pour les nouvelles, en revanche, une semaine me suffit pour arriver au résultat que je souhaite.

     

    Interview de Sandrine L.M.

     

     

    • Fais-tu beaucoup de recherches pour tes romans ?

    • Oui, j’aime être juste et dans le vrai. Quand je ne maîtrise pas un sujet, je fais des recherches. Les lecteurs ne sont pas des idiots, autant leur donner les bonnes informations. Par exemple , lorsque Lorraine fait son speed-dating, il m’a fallu chercher le fonctionnement de ces rendez-vous, les ressentis observés. Je ne traite pas de grands sujets d’actualités, mais je veux que mes lecteurs puissent s’identifier dans chaque situations.

     

    • Écoutes-tu de la musique en écrivant ? 

    • J’aime écrire dans le bruit, être entourée. J’écoute la radio ou ma playlist.

    •  

    • Quand tu commences à écrire ton histoire, la connais-tu déjà en entier ou bien tu improvises au fur et à mesure ? 

    • Quand je commence un livre ou une nouvelle, j’ai les personnages principaux, puis l’histoire se fait au feeling. J’improvise, je trouve que cela donne plus de réalité à l’histoire. J’ai rarement la fin de mon roman, ce qui parfois peut-être amusant d’ailleurs. Dans Petites complications entre amis, un des personnages n’étaient pas censés prendre une grande part à l’histoire, et puis finalement de fil en aiguille, il a pris de l’ importance. Ce qui est agréable c’est que j’ai le droit de faire ce que je veux, j’ai le droit de vie et de mort sur mes personnages !

    •  

    • D’où t'es venu l'idée d'écrire l'histoire de  «  Petites complications entre amis » ?

    • Au départ, j’écrivais des petites brèves sur Lorraine, puis au fur et à mesure l’histoire s’est construite. Elle est mon antithèse ! Peut-être est-elle aussi un peu la femme que j’aurai pu être si j’avais été célibataire …

     

    • On peux également retrouver ta plume dans plusieurs nouvelles érotiques. Est ce un genre que tu aime particulièrement ?

    • C’est un genre qui m’est venu par hasard. En participant à un concours, j’ai écrit «  la ménagère de moins de 50 ans ». J’ai eu du mal au départ à me sentir à l’aise dans ce style, puis petit à petit j’ai pris beaucoup de plaisir. Entre les métaphores et les envolées de mots pour que les lecteurs puissent ressentir les émotions, c’est vraiment très agréable de se dire que quelqu’un , quelque part, prendre du « plaisir » , se sent émoustiller . Les mots ont un grand pouvoir d’imagination , et arrivent à nous transporter.

     

    • Pense tu t'essayer à un autre genre ?

    • J’écris aussi sur des sujets plus « sensibles », notamment pour l’Hebdo Décapage, un hebdo algérien . Je mélange aussi les genres comme dans « Terre d’Égypte » où je parle de l’ l’Histoire ancienne, de l’amour et de sexe, ou encore dans « Paul et Nikita » qui tire vers le policier. Dans mes nouvelles, certes il y a toujours un brin de sexe, mais je m’essaie souvent à d’autres genres. Sur ma page FB j’écris souvent sur différents sujets, tout ce qui me passe par la tête, du plus saugrenu , comme les pets de foufounes ( oui oui sujet ô combien tabou ) au plus sérieux , comme les attentats de Paris et de Nice .Le polar est aussi quelque chose qui m’attire…Mais cela est une autre histoire …

     

    • Quel est le personnage que tu préfères dans tes romans et pourquoi ?

    • C’est vrai que l’on s’attache à nos personnages. Lorraine par exemple me suit depuis un bout de temps. Souvent je me dis « comment pourrait réagir Lorraine dans cette situation ».Cela vient aussi agrémenter l’histoire car du coup je transpose mes personnages dans des faits réels.

    • Les personnages qui me ressemblent le moins sont ceux qui me plaisent le plus. Dans le tome 2 en revanche, nous allons en apprendre un peu plus sur la sœur de Lorraine, Émilie, et je t’avoue que l’apprécie particulièrement . Certainement parce que ce personnage fait et dit des choses que j’ai été incapable de faire. Une petite revanche sur la vie en somme.

     

    • Quel est le personnage que tu as eu le plus de mal à écrire et pourquoi ?

    • J’ai beaucoup de mal à transposer les mots sur des émotions négatives, sur la méchanceté. C’est un champ lexical qui ne m’inspire pas beaucoup. C’est donc pour moi un gros effort de concentration. Lorsque j’ai écris « le journal pas si secret d’une tueuse en série » il m’a fallu vraiment beaucoup de concentration pour réussir à sortir de mes sentiers battus. Dans « petites complications entre amis » j’ai eu beaucoup de difficultés à écrire sur Cathy la meilleure amie de Lorraine . Comme l’amitié est pour moi essentielle, ainsi que la fidélité et le sens des valeurs, j’ai dû m’appliquer énormément . La vie m’a toutefois appris que les livres ne sont pas toujours de la fiction. C’est pourquoi j’arrive maintenant à être plus incisive , moins « bisounours »

     

    • Quels sont tes autres projets ?

    • Je viens de terminer le tome 2 des aventures de Lorraine. J’attaque maintenant mon troisième roman qui sera radicalement différent des deux premiers. Entre science-fiction et faits historiques, enquête et société secrète , c’est un véritable challenge que je me lance.

     

    • Quels sont tes genres de lecture préférés ?

    • Je lis tout. Je suis très hétéroclite en matière de lecture. Un penchant pour les auteurs français tout de même.

     

    • Quel est le dernier livre que tu as acheté ?

    • Je viens de terminer le tome 4 de l’Amie prodigieuse « l’enfant perdu » d’Elena Ferrante. Un pur délice !

    •  Quel est ton ou tes auteur(s) préféré(s) ?

    • Dans le désordre, Laurent Gounelle , Katerine Pancoll, Mireille Calmel, Christian Jacq.

     

    Ton portrait chinois en 10 questions : 

      

    Si tu étais… 

     

    Un animal ?  Un chat

    Une couleur ? le vert

    Un film ? LOL

    Une sucrerie ? un Draguibus

    Une personne célèbre ? Simone de Beauvoir

    Une fleur ? Une tulipe

    Un de tes personnages ?  Émilie

    Une saison ? Le printemps

    Une chanson ? Résiste de France Gall

    Un livre ? Les Dieux voyagent toujours in cogito de Laurent Gounelle

    Un objet ?Une lampe

    Un(e) auteur(e) ?Le scribe inconnu , pièce du Louvre

     

     

    Un dernier mot pour tes lecteurs ?

    Merci tout simplement. Sans les lecteurs les auteurs n’existeraient pas. Sans eux, nous ne sommes rien. . Sans ma maison d’édition d’édition non plus d’ailleurs , merci Astrid #Rebelle

     

     

     

    Sa page facebook : Ici

    Achetez ses romans : 

     

    Interview de Sandrine L.M.Interview de Sandrine L.M.Interview de Sandrine L.M.Interview de Sandrine L.M.Interview de Sandrine L.M.Interview de Sandrine L.M.Interview de Sandrine L.M.Interview de Sandrine L.M.Interview de Sandrine L.M.Interview de Sandrine L.M.Interview de Sandrine L.M.Interview de Sandrine L.M.Interview de Sandrine L.M.

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :