• Interview de Molly Reed

    Interview de Molly Reed

     

    Bonjour Molly et bienvenue chez Lecture-mania .

    • Pour commencer, peux-tu te présenter en quelques mots ?

     

    Bonjour à toute l’équipe et aux lecteurs de Lecture-mania. Je m’appelle Molly Reed et je suis auteure de romances érotiques, historiques et contemporaines chez Pandorica. Depuis peu, j’ai sorti en autoédition What do you think about Love ?, qui rencontre son petit succès.

     

     

     

    • Depuis quand écris-tu ?

       

    Je suis une grande lectrice de romances, mais je n’ai commencé à en écrire réellement qu’en 2016. Hot Couture puis Maison Close ont ainsi vu le jour et sont actuellement publiées chez Pandorica, et What do you think about Love ? en autoédition.

    L’aventure ne fait que commencer puisque d’autres projets verront le jour d’ici quelques temps.

     

    • Combien de temps consacres-tu à l’écriture ?

       

    L’écriture est une passion dévorante, donc je ne surprendrai pas en annonçant que je consacre beaucoup (trop ?) de mon temps à rêver devant l’écran de mon ordinateur. Je tourne aux alentours de 10 à 30h par semaine, selon mes disponibilités.

     

    • Quand tu as une idée, prends-tu des notes ?

       

    Toujours. Sur un cahier, des feuilles volantes (que je perds ou que je mélange…). Je préfère noter une idée qui ne me servira pas, plutôt que de ruminer parce que je l’ai oubliée (ce qui est déjà arrivé trop souvent).

     

    • Sur quel support écris-tu ? (Ordinateur, cahier…) 

       

    Cela suit mon processus de création.

    Quand je suis sur mon cahier, c’est uniquement pour poser mes idées, me questionner et réfléchir aux différentes trames que je souhaite mettre en place. Je fais un « plan de travail ».

    Ensuite, je passe à la rédaction au kilomètre sur l’ordinateur. Je me moque des fautes ou des tournures maladroites. Une fois que le texte est posé, je complète par-ci par-là pour que tout soit cohérent.

    Enfin, je passe à la grosse partie des corrections, évidemment toujours sur ordinateur. Durant cette phase, j’écris, je décris et je réécris chaque scène jusqu’à être satisfaite de ma prose.

     

     

    • D’où te vient l’inspiration ? 

       

    De tout. Cela peut être une phrase prononcée, un livre lu, une image aperçue, un film, etc. Je m’ouvre au monde et j’attends tranquillement l’inspiration, ce qui en général ne tarde pas. Ce qui est compliqué, c’est surtout de faire le tri et de se dire que certains récits méritent plus que d’autres que je m’y attarde.

     

     

    • Combien de temps mets-tu à écrire un livre ?

       

    Je vais partir du moment où on parle de toute la phase de production du texte, donc environ 5-6 mois, pour Maison Close et Hot Couture. Un seul mois m’a suffi pour What do you think about Love, puisqu’il s’agit d’un roman beaucoup plus court.

     

    • Fais-tu beaucoup de recherches pour tes romans ?

       

    Énormément.

     

    Hot Couture traite du monde de la mode (en arrière-plan), je tenais donc à être la plus cohérente possible. Je ne veux pas cautionner l’idée que, parce qu’on écrit de la romance, on doit zapper les décors et se concentrer uniquement sur les personnages. J’ai donc regardé des documentaires traitant des défilés de mode, des parcours des stylistes, etc.

     

    Maison Close raconte l’histoire de plusieurs prostituées à Paris au XIXème siècle, je ne pouvais décemment pas raconter n’importe quoi. J’ai lu des témoignages et beaucoup de références relatifs à cette époque. Même s’il s’agit d’un roman (donc avec une certaine adaptation), le décor et les exigences d’une maison close se veut le plus réel possible.

     

    What do you think about Love ? traite du thème du handicap. C’est après une discussion avec ma correctrice de chez Pandorica que j’en suis venu à m’intéresser à une héroïne qui ne serait pas comme toutes les autres. Il est vrai que la plupart sont (très) jolies, font du 36 et marchent en talons aiguilles. D’accord, je grossis le trait, mais peut-être pas autant qu’on pourrait le croire… Je me suis dit qu’elle avait raison. J’ai donc lu des témoignages et j’ai (re)découvert que certaines personnes préfèrent ne pas souffrir en refusant l’Amour qu’être rejetées en inspirant le dégoût à cause de certaines particularités physiques. Cela m’a profondément touchée. Je considère que l’Amour n’a ni âge, ni sexe, ni corps parfait. Cette histoire est courte, mais les retours que j’ai pour le moment me poussent à croire que j’ai eu raison de tenter le coup.

     

    En 2018, j’ai un troisième projet qui va voir le jour avec mon éditeur Pandorica. Je ne vais pas trop en dévoiler maintenant, mais celui-ci aussi a de quoi surprendre. Quand j’ai confié le thème très spécial (voire marginal) que je souhaitais aborder, pour faire simple, on m’a dit « Okay, vas-y. Je te fais confiance. » J’espère qu’il ne le regrettera pas ! (rires).

     

     

    • Écoutes-tu de la musique en écrivant ? 

       

    Non. La musique me sert durant la phase d’élaboration de la trame. Je m’allonge, je ferme les yeux et je laisse l’inspiration arrivée. En général ce sont des bandes originales de film.

    Pour écrire, c’est silence absolu.

     

    • Quand tu commences à écrire ton histoire, la connais-tu déjà en entier ou bien tu improvises au fur et à mesure ? 

       

    Je connais la trame principale. Pour les trames secondaires, je les travaille partie par partie. Je ne sème plus au gré du vent pour voir ce que je vais récolter. J’aime que les choses soient claires.

     

    • Éditée chez Pandorica, pour tes 2 séries, Hot Couture et La Maison Close, tu viens de te lancer dans l'auto-édition avec What do you think about Love ? Pourquoi ce choix ?

       

    Le plaisir de faire un roman court ! (rires) Hot Couture et Maison Close font presque trois fois la taille de ce récit. J’avais besoin d’une récréation. Je l’ai écrit en un mois, cela m’a fait un bien fou ! Ensuite, je voulais voir ce que cela donnerait toute seule dans mon coin. Enfin toute seule est un bien grand mot ! (rires) Mon adorable correctrice de chez Pandorica m’a soutenue dans cette aventure, m’a aidé dans les corrections et le roman ne serait jamais sorti en papier sans l’aide et la patience précieuse de ma graphiste.

    Je ne vais pas le nier, j’ai apprécié le côté libre de l’entreprise, mais je reconnais que je ne pourrais pas quitter l’édition traditionnelle : j’ai un éditeur aux petits soins avec moi, qui est toujours là pour me rassurer et me conseiller, et qui a des moyens que je ne possède pas.

     

    • Quel est le personnage de tes romans préféré et pourquoi ?

     

    Lys de Maison Close. Elle est à la fois forte et tendre, et n’a pas sa langue dans sa poche. Elle a un côté un peu ingénu malgré sa vie difficile. On n’a pas le même métier, mais au fond nous avons beaucoup de points communs toutes les deux. (rires)

     

     

    • Quel est le personnage que tu as eu le plus de mal à écrire et pourquoi ?

       

    Pour le moment, je ne vais pas me plaindre, ça va plutôt pas mal.

     

    • Quels sont tes autres projets ?

       

    Pour le moment, finaliser ma nouvelle romance à paraître chez Pandorica. Pour le reste, on en reparlera, je l’espère, très bientôt !

     

     

    • Quels sont tes genres de lecture préférés ?

       

    Romances, Young Adult et jeunesse, Fantastique.

     

    • Quel est le dernier livre que tu as acheté ?

       

    Pamphlet contre un vampire de Sophie Jomain. Pas encore lu. Je m’y mets bientôt !

     

    • Quel est ton ou tes auteur(s) préféré(s) ?

       

    Je n’ai pas d’auteur préféré. Je pars du principe qu’on ne peut pas tout aimer chez un auteur. Donc, je préfère dire que j’aime suivre les auteurs en général et marcher au coup de cœur (couverture, résumé, etc.). Je laisse sa chance à tout le monde, ce qui permet de s’ouvrir au monde.



    Ton portrait chinois en 10 questions : 

      

    Si tu étais… 

     

    Un animal ? un griffon

    Une couleur ? Le rouge

    Un film ?  Foot Loose (la version originale, quoi que la nouvelle est sympa aussi)

    Une sucrerie ? Les crocodiles de Haribo

    Une actrice ? Ma chouchou : Anne Hathaway

    Une fleur ? Rose jaune : amour éternel

    Un de tes personnages ?  Samantha. Je n’en dirai pas plus. (rires)

    Une saison ? Printemps

    Une chanson ? I will always love you

    Un livre ? Orgueil et Préjugés

     

    Un dernier mot pour tes lecteurs ?

     

    Je tiens à les remercier pour l’accueil qu’ils ont réservé à Hot Couture et Maison Close, ainsi qu’à What do you think about Love ?. Les retours ont été positifs et pour une auteure, il est toujours agréable de recevoir des messages qui vous expliquent à quel point vous avez su les libérer, pour quelques heures, de leur quotidien en leur offrant une belle histoire.

     

    Merci encore et à bientôt pour de prochaines lectures !  

     

    Sa page Facebook : Ici

    Acheter ses romans : 

    Ses romans : 

    Interview de Molly ReedInterview de Molly ReedInterview de Molly ReedInterview de Molly ReedInterview de Molly ReedInterview de Molly ReedInterview de Molly ReedInterview de Molly ReedInterview de Molly Reed

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :