• Interview de Erwan-David Shane

    Interview de  Erwan-David Shane

     

    Bonjour et bienvenue chez Lecture-mania

     

    • Pour commencer, peux-tu te présenter en quelques mots ?

    Bonjour, je me nomme Erwan-David Shane. Je suis romancier originaire des Charentes Périgord, plus précisément de LA Charente sud. Lunéas est une saga que j’imagine depuis que j’ai l’âge de 10 ans. Aujourd’hui j’en ai presque 33 et ça ne fait que quelques années que je l’écris. Ma région, ma Charente, mon Périgord m’ont inspiré une grosse partie de mon histoire que j’ai mélangée aux contes et légendes existants, en inventant tout un univers énorme, fantastique et magique.

     

    • Depuis quand écris-tu ?

    J’écris depuis que j’ai l’âge de 10 ans.

     

    • Combien de temps consacres-tu à l’écriture ?

    Je consacre un maximum de temps, quand je le peux, car j’aime ça. Et il ne faut pas oublier que j’ai un boulot qui me demande déjà de nombreuses heures de travail. Ecrire me permet de sortir de cette vie quotidienne dans laquelle on est esclave par tant de choses : impôts, facture, travail, etc… . Ecrire, me permet de m’évader, de créer et d’oublier.

     

    • Quand tu as une idée, prends-tu des notes ?

    Oui, je prends un maximum de note, même si ce n’est que pour noter des mots, des petites phrases, car je sais qu’un jour, ces petites idées me serviront pour aider à la description d’un personnage ou d’un lieu. C’est important de prendre des notes, car des fois on pense à des choses et on peut vite les oublier. Je le dis, car ça m’est déjà arrivé et du coup ça m’énerve.

    Interview de  Erwan-David Shane

     

    • Sur quel support écris-tu ? (Ordinateur, cahier…)

    Avant, j’écrivais tout à la main. J’ai aussi rédigé sur une machine à écrire quand j’étais en primaire. Mais depuis l’invention de l’ordinateur portable, je n’écris que sur PC, car de nos jours, tout est numérique.

     

    • D’où te vient l’inspiration ?

    L’inspiration me vient de tout ce que j’entends, je vois, je vis, je respire. Tout est bon pour inventer, créer, innover. D’une simple petite chose, je peux inventer un objet, un personnage qui m’en a été inspiré.

     

    • Combien de temps mets-tu à écrire un livre ?

    Cela dépend vraiment du temps que j’y mets. Je peux aller vite, et aussi aller lentement. Ma saga Lunéas demande beaucoup de temps, car il y a énormément de recherches, de questions. C’est un univers très grand qui demande une certaine dextérité pour en écrire les lignes et que le tout devienne le plus cohérent possible, car cette histoire engage de nombreux personnages, de nombreux endroits et des inventions complexes, comme le langage que j’ai créé.

     

    • Fais-tu beaucoup de recherches pour tes romans ?

    Oui, énormément, et ça va de soi. Pour rester crédible et que l’histoire ait un fond de vérité sur les connaissances d’aujourd’hui, il faut être correct avec notre histoire et que tout ai un sens.

     

    • Écoutes-tu de la musique en écrivant ?

    Oui, j’écoute beaucoup de musiques de films, en fonction des scènes que j’écris dans ma saga. Ça m’aide énormément à me motiver pour trouver les bons mots, les bonnes phrases. La musique est un bon fil conducteur pour arriver à se concentrer. C’est une bonne chose.

     

    • Quand tu commences à écrire ton histoire, la connais-tu déjà en entier ou bien tu improvises au fur et à mesure ?

    Alors oui, je connais le fil conducteur de mon histoire jusqu’au final. Mais ça n’empêche pas d’improviser pour certaines scènes quand j’ai envie de développer plus. L’un ne va pas sans l’autre. On peut très bien connaitre l’entièreté de son histoire tout en improvisant de temps en temps pour imaginer au mieux quelque chose qui en vaut vraiment la peine.

     

    • D’où t'es venu l'idée de la saga « Lunéas » ?

    Comme je l’ai dit, j’écris depuis que j’ai l’âge de 10 ans. Depuis cet âge, j’imagine des scénarios, des histoires qui me permettaient de m’évader. Au fur et à mesure des années, tout s’est assemblé pour devenir une véritable histoire que j’aimais rejouer dans ma tête, comme des souvenirs vécus. Je donnais vie à des personnages sans m’en rendre compte. J’écrivais des histoires entre temps, et puis un jour, je ne suis mis en tête d’écrire ce que je m’imaginais quand j’étais petit. Lunéas est né de ma plume en 2004, mais de mon imagination en 1995. La saga, en elle-même, est née à Cressac La Genétouze, en Charente maritime, pour être exact, lieu où tout à commencer…

    Interview de  Erwan-David Shane

     

    • Combien de tome va comporter la saga ?

    5 tomes, si tout va bien. Ce n’est qu’un début, sachant qu’il y aura des grimoires annexes et autres contes.

     

    • Penses-tu écrire un autre genre que du fantastique ?

    Oui, je pense écrire un autre genre que du fantastique. D’ailleurs, un projet et en cours, mais ce n’est pas pour tout de suite. Donc je n’en dirai pas plus pour l’instant.

    Cette idée d’écrire autre chose que du fantastique m’est venue grâce à des personnalités célèbres qui me soutiennent, comme franck thilliez, Benjamin Castaldi, Richard Bohringer, Virginie Platel et bien d’autres, que j’ai pu rencontrer lors de mes carrières de coiffeur ou d’écrivain.

     

    https://www.erwandavidshane.com/stars

     

    • Quel est le personnage de tes romans préféré et pourquoi ?

    Mon personnage préféré restera Mathieu Lunéas, car il me ressemble en plein de points. Je retranscris en lui ce que je suis ou pourrais être. Il me ressemble.

     

    • Quel est le personnage que tu as eu le plus de mal à écrire et pourquoi ?

    Eh bien, contre toute attente, ce fut Victor Darius, le Seigneur Serpent, le grand méchant de l’histoire. Je savais qu’il viendrait en tant que méchant, mais je ne savais pas comment lui donner vie. Je voulais qu’il soit vraiment horrible, qu’il reflète le mal à l’état pur, et ça, ce n’est pas évident. Après le décès de ma mère, j’ai passé quelques temps à Porto, au Portugal. Ça m’a fait du bien. Tous les jours, j’allais écrire au Majestic Café et à la Librairie Lello & Irmao. Et c’est dans cette librairie que j’ai enfin trouvé l’identité de mon grand méchant. J’ai commencé à écrire les lignes de sa vie, créer son identité, sa personnalité, l’inventer, l’imaginer. Victor Darius était enfin né. J’y ai façonné son mal. Victor Darius est donc né à Porto au Portugal, dans la libraire Lello & Irmao.

     

    https://www.erwandavidshane.com/romancier

     

    • Quels sont tes autres projets ?

    En des tomes qui formeront la saga Lunéas, il y a le projet d’un grimoire annexe qui j’espère sortira en 2018, en plus d’un recueil de contes liés à la saga elle-même.

     

    • Quels sont tes genres de lecture préférés ?

    Fantastique, Fantasy, héroïc fantasy, thriller et espionnage.

    Interview de  Erwan-David Shane

     

    • Quel est le dernier livre que tu as acheté ?

    Baptiste, de Vincent Lepage.

     

    • Quel est ton ou tes auteur(s) préféré(s) ?

    JRR.Tolkien ; CS.Lewis ; JK.Rowling ; Anthony Horowitz ; George RR Martin ; Charlaine Harris ; etc…

     

    Ton portrait chinois en 10 questions : 

      

    Si tu étais… 

     

    Un animal ? Un cerf

     

    Une couleur ? Le noir

     

    Un film ?  The Lucky One

     

    Une sucrerie ?  Une langue acidulée

     

    Une actrice ?  Sophie Marceau

     

    Une fleur ? Le tournesol 

     

    Un de tes personnages ? Matt Lunéas 

     

    Une saison ? L’automne

     

    Une chanson ? A thousand years

     

    Un livre ? Le Hobbit

     

     

    Un dernier mot pour tes lecteurs ?

     Un grand merci à tous ceux qui me lisent. La saga prend une ampleur qui commence à me dépasser et j’en suis fier. Sans les lecteurs, Matt Lunéas ne pourrait pas vivre.

     

    Sa page facebook : Ici

    Son blog : 

    Achetez ses romans : Par ici

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :