• Interview de Azelma Sigaux

    Interview de Azelma Sigaux

     

    Bonjour Azelma et bienvenue chez Lecture-mania

     

     

    • Pour commencer, peux-tu te présenter en quelques mots ?

    Bonjour à tous les abonnés de Lecture-mania ! Alors pour faire court, je suis née en 1989 en région parisienne dans une famille de comédiens et auteurs. Depuis toute petite, je suis attirée par l’art sous toutes ses formes (dessin, musique, théâtre…). Mais avant tout, c’est l’écriture qui me passionne. Aujourd’hui j’habite en Haute-Loire en Auvergne où je trouve toute mon inspiration. J’ai un chien et un lapin géant, j’adore les animaux, la nature et je suis une éternelle utopiste.

     

    • Depuis quand écris-tu ?

    J’écris depuis toujours mais j’ai commencé à rédiger mon premier roman en 2012 sur un coup de tête.

     

    • Combien de temps consacres-tu à l’écriture ?

    Le plus d’heures possible, chaque semaine. J’ai décidé de bosser à temps partiel pour me laisser le temps d’écrire.

     

    • Quand tu as une idée, prends-tu des notes ?

    Oui je prends des notes pour rester cohérente mais j’avoue que je ne suis pas très scolaire. C’est en écrivant que j’invente le mieux. Parfois, j’ai même l’impression que mes personnages font ce qu’ils veulent de l’histoire et me mènent par le bout du nez.

     

    • Sur quel support écris-tu ? (Ordinateur, cahier…)

    J’alterne entre l’un et l’autre. Même si l’ordinateur est très pratique (je tape au clavier plus vite que mon ombre !), je tiens à ne pas lâcher le stylo pour autant. C’est tellement agréable de griffonner sur du papier !

     

    • D’où te vient l’inspiration ? 

    De mon vécu, de mes observations du monde et de mes idéaux. J’ai une très grande imagination aussi. Voilà pourquoi mes histoires sont souvent surréalistes.

    Interview de Azelma Sigaux

     

    • Combien de temps mets-tu à écrire un livre ?

    Sachant que je travaille à côté, il me faut bien un an pour écrire un roman. En fait, ce sont les corrections qui prennent le plus de temps. Ce n’est pas le plus agréable mais c’est essentiel. Je fais toujours lire mon manuscrit à mes proches avant la publication pour améliorer la compréhension de mon texte en fonction de leurs retours.

     

    • Fais-tu beaucoup de recherches pour tes romans ?

    Mes histoires sont fictives donc j’ai cette chance de pouvoir inventer des mondes loufoques sans toujours devoir vérifier si cela est possible. Pour autant, quand il s’agit d’enquêtes ou de conquêtes spatiales par exemple, je cherche quand même à rester cohérente et crédible en faisant quelques recherches techniques.

     

    • Écoutes-tu de la musique en écrivant ?

    Oui quasiment tout le temps. Souvent j’adapte la musique à l’ambiance du chapitre que j’écris. 

     

    • Quand tu commences à écrire ton histoire, la connais-tu déjà en entier ou bien tu improvises au fur et à mesure ? 

    Même quand j’ai l’idée de la fin, celle-ci change sans même que je le veuille. Je n’arrive pas à tenir un plan défini ! Au final, je suis moi-même surprise par la tournure des événements.

     

    • D’où t'es venue l'idée d 'écrire « En toute transparence » ?

    Même s’il s’agit d’un roman fantastique, il y a beaucoup de vécu dans ce livre. D’après ce que j’ai entendu dire, c’est souvent le cas avec les premiers romans. Je n’ai pas fait exprès ! A la base, j’ai eu l’idée du synopsis en regardant la couverture de « L’Homme Invisible » dans ma bibliothèque.

     

    • Ton 2ème roman, « Absurditerre » est prévu pour le mois de Juin. A t-il était plus compliquer à écrire que « En toute transparence » ?

    Il n’a pas été plus compliqué à écrire, mais à améliorer, si je puis dire. Le premier jet est sorti tout seul de ma tête, mais j’ai beaucoup travaillé sur la réécriture. Pour ce deuxième bébé, j’ai tenu à donner le meilleur de moi-même car le sujet me tient particulièrement à cœur.

     

    • Dans quel état d'esprit es-tu à 4 mois de sa sortie ?

    Surexcitée et stressée en même temps. J’ai vraiment hâte d’avoir les premiers retours de mes lecteurs. Mais aussi de tenir ce livre entre mes mains pour la toute première fois.

     

    • Dans les romans que tu as écrit, quel est ton personnage préféré et pourquoi ?

    Dans « En toute transparence », c’est Archibald le clown sans hésiter. Il parle en argot, il est sympathique et surtout, il fait ce qu’il veut ! Dans « Absurditerre », chaque personnage a une telle personnalité qu’il est difficile de choisir…

    Interview de Azelma Sigaux

     

    • Quel est le personnage que tu as eu le plus de mal à écrire et pourquoi ?

    Rami, dans « Absurditerre ». C’est un homme très complexe qui ne se dévoile complètement qu’à la fin du roman. Il réserve à mes lecteurs de grandes surprises !

     

    • Quels sont tes autres projets ?

    J’ai déjà commencé à écrire mon troisième roman. Dans la même veine que les deux précédents, celui-ci fera passer des messages sur la société, tout en gardant ce ton humoristique et ces situations absurdes que j’aime tant. Cette fois, le thème sera la peur de la mort et la quête de l’immortalité.

     

    • Quels sont tes genres de lecture préférés ?

    J’aime beaucoup les romans fantastiques et toutes les histoires surréalistes. Ce qui me plaît, c’est quand il y a de l’humour et des situations absurdes, voire kafkaïennes. Mais surtout j’adore quand la fin n’est pas prévisible, quand il y a un revirement de situation ! Je lis aussi beaucoup de livres sur la société et la nature et j’ai énormément lu de BD dans mon enfance.

     

    • Quel est le dernier livre que tu as acheté ?

    Utopia XXI d’Aymeric Caron.

     

    • Quel est ton ou tes auteur(s) préféré(s) ?

    Orson Scott Card et Marcel Aymé.

    Interview de Azelma Sigaux

     

    Ton portrait chinois en 10 questions : 

      

    Si tu étais… 

     

    Un animal ? 

    Le renard, pour sa ruse, sa méfiance et sa discrétion.

    Une couleur ? 

    Bordeaux. C’est mon côté Dalaï-lama !

    Un film ? 

    Eternal Sunshine of the Spotless Mind, un film onirique et délirant !

    Une sucrerie ? 

    Le muesli. J’en suis accro…

    Une personne célèbre ? 

    Jack Black, drôle et multi-talentueux ! Je l’admire.

    Une fleur ? 

    Le volubilis. Chaque soir, une fleur se ferme. Chaque matin, on découvre une nouvelle couleur.

    Un de tes personnages ?  

    Ne pas répondre Brenda serait mentir.

    Une saison ?

    L’hiver, pour la neige et les sports de glisse.

    Une chanson ?

    The Fool on the Hill” des Beatles. C’est à la fois étrange et beau… et les paroles me parlent depuis que je suis petite.

    Un fruit ?

    L’anone. C’est exotique, alcalin et un peu mou. Tout moi !

    Un objet ?

    Un stylo bien sûr.

    Un vêtement ?

    Une chemise à carreaux, pour la grunge attitude !

    Un livre ? 

    « Absurditerre ». Il y a à peu près tout ce que je pense dedans.

     

    Un dernier mot pour tes lecteurs ?

     

    Je vous aime ! Sans rire, sans vous je ne verrais pas le sens de l’écriture. C’est dans vos critiques, partages et rencontres que je me construis en tant qu’auteure. Merci.

     

    Sa page facebook : Ici

    Sa maison d'édition : 

    Son roman : Par ici

     

    Interview de Azelma Sigaux


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :