• Interview de Annabelle Blangier

    Interview de Annabelle Blangier

     

    Bonjour Annabelle et bienvenue chez Lecture-mania

     

    • Pour commencer, peux-tu te présenter en quelques mots ?

      Je m’appelle Annabelle Blangier, je suis auteure en thriller et en fantastique. J’écris des romans et des nouvelles. Je suis aussi une grande lectrice et accumulatrice de livres. J’aime dessiner et manger des bonbons

       

    • Depuis quand écris-tu ?

      J’ai commencé à écrire à l’adolescence, des petites histoires qui me passaient par la tête. J’ai depuis longtemps l’imagination assez débordante, ce qui fait que j’ai toujours pas mal d’idées en tête, mais j’ai dû travailler plusieurs années et écrire beaucoup de textes avant qu’ils deviennent publiables !

       

    • Combien de temps consacres-tu à l’écriture ?

      J’essaie d’avoir une routine parce que je me suis rendu compte que l’inspiration venait plus facilement quand on habituait notre cerveau à se mettre en mode écriture à certains horaires. Je m’efforce de consacrer deux à trois heures par jour à l’écriture pure, soit le matin soit le soir.

       

    • Quand tu as une idée, prends-tu des notes ?

      De plus en plus, oui. Il y a quelques années, je me lançais juste dans l’écriture directement, en voyant où ça allait mener, mais j’ai de plus en plus besoin de méthode et de planification dans l’élaboration de mes histoires. Du coup je commence par prendre des notes au fur et à mesure que l’histoire se développe dans ma tête, je vois quelles sont les possibilités et je construis les personnages, avant de commencer la rédaction.

       

    • Sur quel support écris-tu ? (Ordinateur, cahier…)

      Je rédige la plupart du temps sur ordinateur, mais je prends surtout mes notes sur mes carnets, pour pouvoir les garder sous les yeux.

       

    Interview de Annabelle Blangier

     

    • D’où te vient l’inspiration ?

      De partout et nulle part à la fois. Les choses qui m’influencent sous souvent inconsciente, je les pioche dans les livres que je lis, l’actualité, les musiques que j’écoute, mes rêves aussi parfois, ou des thèmes particuliers que j’ai envie d’aborder. Tout se mélange quelque part dans ma tête et me revient sous la forme d’une idée d’histoire !

       

    • Combien de temps mets-tu à écrire un livre ?

      Entre le moment où l’idée me vient et celle où je mets le point final, et sans compter les relectures et corrections qui viennent ensuite, je mets généralement entre cinq et six mois à écrire un texte.

       

    • Fais-tu beaucoup de recherches pour tes romans ?

      Je me renseigne quand j’en ai besoin, en faisant des recherches sur Internet. Il m’arrive souvent de vouloir décrire quelque chose sans en avoir l’image précise en tête, du coup je cherche des images qui correspondent à ce que je veux. Quand je veux écrire sur un thème précis, je cherche tout ce que je peux trouver sur le sujet pour m’en imprégner.

       

    • Écoutes-tu de la musique en écrivant ? 

      Presque toujours, oui. Cela me permet de poser une atmosphère, de m’isoler dans mon histoire. J’écoute beaucoup de bandes originales de films, parce que je trouve que c’est ce qui est le plus efficace pour renvoyer une émotion ou une ambiance particulière.

       

    • Quand tu commences à écrire ton histoire, la connais-tu déjà en entier ou bien tu improvises au fur et à mesure ?

      Je ne commence jamais à écrire une histoire avant d’en connaître au moins la fin, parce que j’ai besoin de savoir où je vais. J’ai en général une idée générale des grandes lignes quand je commence, mais beaucoup de détails et de développements d’intrigues me viennent en cours d’écriture, à mesure que je me familiarise avec les personnages et le contexte.

       

      Interview de Annabelle Blangier

    • Peux-tu nous présenter « L’Intrus », ton dernier roman paru ?

      « L’intrus » est ce que j’aime appeler un thriller d’anticipation. C’est un huis clos qui se concentre sur six personnages et leurs personnalités, mais c’est aussi une histoire qui se passe dans un contexte futuriste. Le roman imagine la manière dont la télévision va se nourrir du désespoir de certaines personnes pour faire de l’audience. « L’intrus » se passe entièrement durant une émission de télé-réalité. Le lecteur est à l’intérieur du jeu avec les candidats, il est témoin de la pression qui va peser peu à peu sur eux. Une part de mystère est aussi ajoutée avec la question de savoir qui, parmi les six personnages, est le fameux intrus. Le lecteur devra chercher à deviner lequel des candidats est un menteur ou un manipulateur.

       

    • Auteure de romans et nouvelles, fantastique et thriller, penses-tu t’essayer à un autre genre ?

      J’ai déjà essayé pas mal de genres dans mes nouvelles : le thriller, le fantastique, l’horreur, la science-fiction, le steampunk… Mes romans sont jusqu’ici soit du fantastique soit des thrillers. J’aimerais beaucoup être capable d’écrire de la fantasy, mais élaborer des univers entiers me paraît mission impossible : j’ai besoin de partir de quelque chose de connu, un monde qui ressemble au nôtre. Mais qui sait, un jour l’inspiration me viendra peut-être pour écrire une série de fantasy épique !

       

    • Quel est le personnage de tes romans préféré et pourquoi ?

      Question difficile. Il y a beaucoup de mes personnages que j’apprécie, pour des raisons différentes. Et je ne peux pas vous parler des romans qui ne sont pas encore sortis ! Dans « L’intrus », j’ai une préférence pour Angie, parce que c’est celle qui montre la plus grosse évolution au fil de l’histoire et qui a le regard le plus lucide sur la situation. L’un de mes personnages préférés parmi ceux que j’ai créés s’appelle Morgan Crane et c’est un vampire, mais vous ne pourrez pas le connaître avant quelques mois, quand le roman sortira !

       

    • Quel est le personnage que tu as eu le plus de mal à écrire et pourquoi ?

      Bizarrement, les personnages que j’ai toujours le plus de mal à écrire sont ceux de mes « héros », ceux sur qui l’intrigue va se focaliser. Parce qu’avec les personnages secondaires, on peut s’amuser, faire ce qu’on veut. Créer des cinglés, des pourris, des sociopathes, ou bien des personnages excentriques, grotesques, c’est marrant et ça vient tout seul. Mais on doit toujours faire plus attention avec le personnage principal. Il faut qu’il incarne quelque chose de plus, qu’il ait une certaine profondeur, que le lecteur puisse s’identifier à lui. Il ne peut pas trop tomber dans les excès, mais il doit quand même être unique et intéressant. C’est parfois difficile. Dans « L’intrus », par exemple, le personnage de Derek est sûrement le moins marquant des six, bien que l’intrigue se focalise beaucoup sur lui. Les autres lui volent la vedette.

       

    • Quels sont tes autres projets ?

      Je parlais plus haut d’un roman qui sortira dans quelques mois. Il s’agit d’un roman fantastique parce qu’il y a un vampire, et un peu policier parce qu’un meurtrier terrorise une petite ville et qu’il y a une enquête. Il sera édité aux éditions du Petit Caveau. J’ai déjà un nouveau thriller de prévu en 2019 chez Rebelle éditons. Centré sur une histoire d’amour assez tordue, un tueur à la personnalité très dérangée et une vengeance. Côté nouvelles, je serai très bientôt au sommaire d’une anthologie chez Nutty sheep et d’une autre chez Lune écarlate, et j’ai une nouvelle qui sera publiée dans les mois qui viennent chez l’Ivre Book. Plein d’autres projets de romans en cours d’écriture, sinon, mais ce sera pour plus tard !

       

    • Interview de Annabelle Blangier

    • Quels sont tes genres de lecture préférés ?

      Je lis beaucoup de romans fantastiques, et aussi pas mal de romans fantasy (à défaut de savoir en écrire) et Young adult. J’aime aussi les thrillers psychologiques et les romans dystopiques.

       

    • Quel est le dernier livre que tu as acheté ?

      Sleeping Beauties, le dernier livre de Stephen King, et le dernier tome de la trilogie Blood song d’Anthony Ryan.

       

    • Quel est ton ou tes auteur(s) préféré(s) ?

    J’adore Stephen King et son fils, Joe Hill. Je suis devenue une grande fan de V.E Schwab après avoir lu sa trilogie Shades of magic et son roman Vicious. Je me sens complètement en accord avec sa manière d’écrire ses personnages et de tisser les relations entre eux. J’aimerais beaucoup avoir son talent pour créer des personnages ambigus, qui sont essentiellement mauvais mais pour qui on éprouve quand même de la sympathie.

     

    Ton portrait chinois en 10 questions : 

      

    Si tu étais… 

     

    Un animal ?

    Un chat

    Une couleur ?

    Le orange

    Un film ?

    The Dark Knight… ou bien Fight Club

    Un livre ?

    Mr. Mercedes de S. King

    Une sucrerie ?

    Je ne sais pas comment ça s’appelle mais vous voyez ces bracelets en bonbons multicolores ? J’adore ça !

    Une personne célèbre ?

    Alexandre Astier (parce que je l’aime bien, pas parce que je me crois aussi douée que lui !)

    Une fleur ?

    Du lilas

    Un de tes personnages ?

    J’aimerais avoir la force de caractère et la détermination de Malika dans « L’intrus »

    Une saison ?

    Le début de l’automne

    Une chanson ?

    Darkshines de Muse

    Un objet ?

    Un livre

     

    Un dernier mot pour tes lecteurs ?

    Merci d’exister, de rester curieux, de garder cette part d’imaginaire et de rêve en vous. Surtout, continuez à lire !

     

    Sa page facebook : Ici

    Son blog : 

    Achetez ses livres : Par-ici

     

    Interview de Annabelle BlangierInterview de Annabelle BlangierInterview de Annabelle BlangierInterview de Annabelle BlangierInterview de Annabelle BlangierInterview de Annabelle BlangierInterview de Annabelle BlangierInterview de Annabelle Blangier

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :