• Interview de Aëla Liper

    Interview de Aëla Liper

     

    Bonjour Aëla et bienvenue chez Lecture-mania

     

    • Pour commencer, peux-tu te présenter en quelques mots ?

    Aëla Liper, vingt-cinq ans (depuis sept petites années), est une Bretonne 100% pure beurre salé, accro au chocolat (encore plus que ses héroïnes), légèrement gaffeuse, hypocondriaque et un brin bordélique. La fille parfaite quoi !

     

    Depuis quand écris-tu ?

    J’ai commencé à écrire à neuf ans (mon cadeau de noël cette année-là : une machine à écrire). J’ai écrit beaucoup de nouvelles et même un scénario de film d’horreur à seize ans (« Bonnes vacances les jeunes »). Mais poussée par mes parents dans une voie scientifique, il aura fallu attendre d’être en école d’ingénieur et d’être encouragée par mon professeur d’écriture, pour que je me lance (enfin) dans l’écriture d’un premier roman. J’ai mis deux ans et demi à l’écrire.

     

    • Combien de temps consacres-tu à l’écriture ?

    J’écris dès que je peux. Souvent le week-end (pendant les siestes de ma fille). Avant d’avoir une petite fille, je pouvais écrire du vendredi soir 18h jusque 3 ou 4h du matin et même chose le samedi et/ou le dimanche.

     

    • Quand tu as une idée, prends-tu des notes ?

    Cela m’arrive surtout si c’est au milieu de la nuit. J’ai peur d’oublier donc j’ouvre l’application Note de mon téléphone et j’écris quelques idées.

    Interview de Aëla Liper

    • Sur quel support écris-tu ? (Ordinateur, cahier…) 

    Pratiquement tout le temps sur mon ordinateur.

     

    • D’où te vient l’inspiration ? 

    De ce qui m’entoure. Le dernier roman que je viens d’écrire a pour point de départ le voyage que j’ai fait en Inde en 2014 et l’idée de « Comme connectés », qui sort en janvier, est venue lors d’une discussion avec une amie sur le cercueil de son enterrement de vie de jeune fille. Ne connaissant pas ce principe (qui est d’enterrer un cercueil avec des cadeaux pour les mariés et de ne le déterrer que un an après le mariage), j’ai trouvé que cette capsule temporelle était un super point de départ pour mon intrigue.

     

    • Combien de temps mets-tu à écrire un livre ?

    Au début, j’écrivais un roman tous les trois mois, depuis que je suis maman, c’est plutôt un roman tous les neuf mois…

     

    • Fais-tu beaucoup de recherches pour tes romans ?

    Cela dépend, comme j’écris sur ce que je connais, m’entoure, c’est assez facile.

    Pour mon roman policier, cela l’était un peu moins, j’ai demandé beaucoup d’aides à mes cousins qui travaillent dans la police.

    Pour « Si moi sans toi », j’ai demandé des conseils à une amie médecin pour que ce soit le plus réaliste possible et pour « Le muffin sur la myrtille » qui sera publié fin 2018, c’est un ami qui a eu un grave accident de voiture qui m’a aidé à rendre crédible certains passages. Heureusement que j’ai un bon réseau ;)

    Interview de Aëla Liper

    • Écoutes-tu de la musique en écrivant ? 

    Oui et même souvent je mets la télévision en bruit de fond. Je n’aime pas écrire en silence. Il faut qu’il y ait du bruit, de la vie,…

     

    • Quand tu commences à écrire ton histoire, la connais-tu déjà en entier ou bien tu improvises au fur et à mesure ? 

    J’ai une idée de la trame et d’une fin. Mais bien souvent, mes personnages décident d’une autre fin et cela ne se termine jamais comme je l’avais prévu. Je me laisse guider par eux.

     

    • Dans tous tes romans, on retrouve toujours la Bretagne. Est ce important pour toi ?

    Oh oui. J’adore ma Bretagne. Il y a plein de coins supers sympas. Même s’il n’y fait pas toujours beau, c’est mon petit coin de paradis et j’ai envie de le faire partager. Comme nos petites expressions. Et les bretons aussi sont tops, même si au premier abord ils peuvent paraitre bourrus ;)

    Interview de Aëla Liper

    • Auteure de comédie romantique avec Mystères & boîtes de chocolats, Une parisienne au bout du monde et Si moi Sans toi chez Rebelle Éditions on peut également te découvrir avec un roman policier «  Noyé dans ses yeux «  en auto-édition. Est ce 2 genres que tu affectionne particulièrement ?

    Ce sont les deux styles que je lis le plus. Donc j’avais envie de voir si j’étais capable d’écrire sur ces genres. Je suis quand même plus à l’aise dans la comédie romantique (même s’il y a toujours une enquête plus ou moins policière dans mes romans)

     

    • Quel est le personnage de tes romans préféré et pourquoi ?

    Je les aime tous. J’aime beaucoup Enora dans « Noyé dans ses yeux ». C’est une lieutenant de police avec du caractère mais qui a aussi ses failles. Pour celles et ceux qui lisent ou liront tous mes romans, c’est un personnage qui va apparaitre dans plusieurs de livres, ponctuellement.

     

    Quel est le personnage que tu as eu le plus de mal à écrire et pourquoi ?

    Je n’ai jamais beaucoup de mal à écrire sur un personnage. Mes collègues sont une source inépuisable d’inspiration. J’exagère certains traits de leur caractère évidemment.

     

    • Quels sont tes autres projets ?

    Je viens de commencer mon neuvième roman qui se déroule au moment de Noël (période que j’adore) et dans le milieu du cinéma.

    Interview de Aëla Liper

    • Quels sont tes genres de lecture préférés ?

    Les comédies romantiques et les romans policiers.

     

    • Quel est le dernier livre que tu as acheté ?

    Hum, le dernier que j’ai acheté et un livre sur Noël pour ma fille ;)

    Le dernier que j’ai acheté pour moi est « Avant d’aller dormir » de SJ Watson.

     

    • Quel est ton ou tes auteur(s) préféré(s) ?

    En numéro 1, c’est Virginie Grimaldi. Autant son premier roman m’avait plu sans coup de cœur autant les deux suivants j’ai adoré !

    J’aime aussi beaucoup Michel Bussi et Guillaume Musso.

    Un top trois 100% made in France ;)

     

    Ton portrait chinois en 10 questions : 

      

    Si tu étais… 

     

    Un animal ?  Le koala

     

    Une couleur ? Le bleu

     

    Un film ? Les Goonies (le film que j’ai le plus vu au monde)

     

    Une sucrerie ? Le chocolat (what else)

     

    Une actrice ? Scarlett Johanson 

     

    Une fleur ? La tulipe.

     

    Un de tes personnages ?  Enora ;)

     

    Une saison ? L’été (j’aime le soleil, la mer et surtout avoir chaud)

     

    Une chanson ? Il en faut peu pour être heureux (je suis fan des chansons de Disney)

     

    Un livre ? « Tu comprendras quand tu seras plus grande » de Virginie Grimaldi

     

     

    Un dernier mot pour tes lecteurs ?

     Merci de me lire, de me suivre et de me faire partager vos retours (qui illumine mes journées).

    J’espère que mes prochains vous plairons tout autant !

     

    Sa page facebook :Ici

    Achetez ses romans : 

    Interview de Aëla LiperInterview de Aëla LiperInterview de Aëla LiperInterview de Aëla LiperInterview de Aëla LiperInterview de Aëla Liper

     

     

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :