• Good girls love bad boys

    Editions Harlequin

    De Alana Scott

    313 pages

    sorti le 14 février 2018

     

    Résumé :

     Il n’est pas l’homme qu’il lui faut. Il est celui qu’elle veut.

     

    Élodie est une fille bien, une fille sage. Une fille intelligente qui, dès son premier jour au lycée de Saint-Louis, comprend que, si elle veut survivre, elle va devoir s’endurcir. Car, dans ce nouvel environnement régi par la loi du plus fort, la violence et les trafics de drogue sont monnaie courante. Surtout, elle doit rester loin de Zach Menser, celui que tout le monde craint et qui aurait fait de la prison. Mais, quand le destin la contraint à fréquenter de très près Zach, Élodie comprend que le plus dangereux chez ce garçon, ce n’est pas son passé trouble et violent, mais peut-être son sourire…

     

    Chronique :

    Je tiens sincèrement à remercier Netgalley ainsi que les Editions Harlequin qui m’ont permis de lire ce roman en SP.

     

    J’ai vraiment été séduite par la couverture dans un premier temps puis par le synopsis dans un deuxième et je n’ai franchement pas été déçu de mon choix puisque c’est une lecture addictive comme on les aime (pour ma part en tout cas).

    L’auteur nous conduit à travers la vie d’Elodie qui va se retrouver démunie et déboussoler après avoir quitté Londres pour St Louis, où son père vient d’avoir une promotion.

    Son nouveau lycée va s’avérer être une vraie jungle où c’est la loi du plus fort qui y règne. Mais la petite fille fragile qu’ils ont l’air de voir en notre héroïne n’existe pas, c’est un leurre, c’est l’image qu’elle souhaite donner en tout cas. Elle est solide et montre un caractère fort, pas question pour elle de se laisser marcher sur les pieds. En revanche, elle va vite avoir un point faible nommé Zach. Dès le premier regard elle se sent attirée, et même si, lui, fera tout pour l’éloigner et la décourager, elle est comme Winnie l’ourson avec son pot de miel !! Impossible de lâcher prise.

    Zach, lui, est un personnage très intéressant puisqu’il a un lourd passé qu’il subit toujours aujourd’hui. Il ne veut pas d’Elodie dans sa vie, il n’a pas une haute opinion de lui-même. Il était quelqu’un de bien avant, mais plus maintenant. Pourtant, elle est tenace la petite nouvelle, et à force d’acharnement, elle affaiblit la carapace qu’il s’était construit et s’y engouffre, elle devient petit à petit son salut.

    Vous l’aurez donc compris, j’ai adoré lire cette plume qui confronte la fragilité à la robustesse. Nous sommes facilement happés par ce texte et ne fermons ce roman qu’après l’avoir entièrement lu. Une fin qui n’en est pas vraiment une d’ailleurs gggrrrr alors vite vite vite le T2 

     

     

    Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :