• AliN

    AliN

    Auteur : Axelle Colau

    Éditeur : Rise Editions

    Format ePub

    130 pages

    Sortie : 18 juin 2018

     

    Résumé :

    "Le collège, c'est l'enfer. Surtout depuis que Guillaume et sa bande m'ont pris pour cible. Moqueries, coups bas, brimades, ils s'acharnent sur moi et je subis, paralysé par la peur. Lili, ma meilleure amie, est également devenue leur souffre-douleur. Guillaume nous a éloignés l'un de l'autre et je n'arrive plus à atteindre celle que j'aime... Sauf lorsque je prends mon violon et qu'elle chante. Alors, je me sens pousser des ailes. Ces ailes que la réalité nous coupe, dès que nous mettons un pied au collège. Comment nous envoler à nouveau et retrouver notre liberté ?"

     

    Avis de Mely :

    Tout d’abord, je tiens à remercier Rise Éditions pour leur confiance et ce service presse.

    Je dois avouer que j’ai commencé ma lecture avec la boule au ventre. Le collège peut être un moment difficile pour les adolescents, et je peux en témoigner ayant subi quelques moqueries sur mon physique pendant quelques mois avant que tout se calme. On peut dire que j’ai eu de la chance comparé à certains. On pourrait croire que je suis masochiste de lire ce genre de livres, mais je voulais voir comment l’auteur allait s’en sortir avec un sujet aussi grave.

    Je ne dirai rien sur l’histoire en elle-même, je pense que le résumé suffit largement pour vous donner une idée du contenu. En plus, l’histoire est assez courte (130 pages), donc je ne vois pas comment vous parler de ce qui se passe sans tout vous dévoiler. Et même si je le faisais, il me serait impossible de m’arrêter… ça veut dire que j’ai aimé ? Oui. Point.

    J’ai été littéralement soufflée par la plume de l’auteur qui est tellement simple, mais qui décrit tellement bien les sentiments des personnages. J’ai souffert en même temps que nos héros, j’ai haï (oui, vraiment haï) Guillaume et sa bande, mais surtout Guillaume. J’ai voulu secouer nos personnages, qu’ils se réveillent et se tournent vers les adultes pour qu’ils viennent les aider. J’en avais mal au cœur.

    Axelle Colau a su insuffler de la musique, une pointe de légèreté dans ce sujet assez préoccupant qu’est le harcèlement scolaire. Les petits moments de « calme » entre Adrien et Lili nous permettent de souffler et de nous changer un peu les idées, nous montrent que tout n’est pas noir et qu’ils peuvent s’évader même si ces instants ne durent pas éternellement.

    C’est une histoire qui pourrait faire remonter des souvenirs douloureux pour certains, mais c’est une histoire qui mérite d’être lue afin de comprendre pourquoi certains adolescents sont « persécutés » et pourquoi d’autres sont des persécuteurs. Parfois il n’y a pas de réponse à toutes ces questions. « Pourquoi c’est moi et pas un autre ? Qu’ai-je fait pour attirer l’attention de mon tortionnaire ? » Des questions toutes simples, mais dont les réponses sont difficiles à trouver.

    AliN est une histoire qui restera longtemps dans mon esprit. Cela fait des jours que j’ai terminé cette lecture, mais encore aujourd’hui, j’ai le cœur lourd et l’estomac qui se noue en repensant à ce que Adrien et Lili ont subi. AliN est vraiment le reflet de ce que pas mal d’adolescents subissent de nos jours. Elle nous ouvre les yeux sur ce que nos enfants cachent, de peur de subir encore plus de représailles. De ceux qui assistent à ces scènes sans prévenir les adultes et sans aider leurs camarades.

    AliN est une histoire qui doit être lue pour tout un tas de raisons et qui, je l’espère, permettra à certains de s’ouvrir sur le phénomène néfaste qu’est le harcèlement scolaire.

    Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :